Vacances d'hiver 2024 : pour des loisirs sans souci

Les vacances d’hiver 2024 sont proches. Pour qu’elles soient sereines, la DGCCRF vous fournit quelques conseils de consommation relatifs aux voyages, séjours et sorties de loisirs.

Un couple et ses deux enfants marchent dans la neige, aux abords d'une forêt, se préparant à faire de la luge
©AdobeStock Studio Romantic

Vous avez programmé pour vos vacances d’hiver 2024 des loisirs et des sorties ? Vous avez prévu de vous évader quelques jours avec un séjour hors des sentiers battus ? Avant votre départ renseignez-vous sur vos droits.

Lorsque vous utilisez un comparateur : vérifiez ses critères de classement

Tout site de comparaison en ligne est tenu d’indiquer les critères de classement des offres de biens et de services et les conditions dans lesquelles il référence ses offres, ainsi que les relations contractuelles ou liens financiers qu’il entretient avec les professionnels dont il compare les biens ou les services. Il doit également préciser le caractère exhaustif ou non des offres de biens ou de services comparées, le nombre de sites ou d’entreprises référencés ainsi que la périodicité et la méthode d’actualisation des offres comparées.

Vous avez un problème avec votre hébergement : consultez les conditions générales de vente

Si vous annulez votre réservation d’hôtel, l'hôtelier ne vous remboursera pas les arrhes déjà versées, sauf geste commercial de sa part ou si avez souscrit une assurance annulation spécifique. L'hôtelier peut aussi annuler votre réservation mais dans ce cas, il doit vous rembourser deux fois le montant des arrhes versées.

En cas de litige, dans un premier temps, vous pouvez tenter de trouver une solution à l'amiable avec le gérant de votre hébergement ou la plateforme sur laquelle vous avez réservé. Si cette démarche se solde par un échec, vous pouvez : prendre contact avec une association de consommateurs (ou tout autre organisme utile) qui vous renseignera et tentera d'obtenir du professionnel l'arrangement amiable refusé de prime abord.

Les plaintes relatives au classement des hôtels de tourisme peuvent être adressées à Atout France. Cet organisme reçoit les plaintes motivées des clients qui ont séjourné dans un hôtel classé de tourisme.

Vous êtes invité à signaler votre problème sur le site signal-conso (rubrique « voyage/loisir ») pour être orienté dans vos démarches.

En dernier recours vous pouvez saisir les tribunaux.

Vous voyagez en train, en avion ou en autocar : vous pouvez être indemnisé en cas de retard

En Europe, les droits des voyageurs ferroviaires sont régis par le Règlement (CE) No1371/2007. C'est notamment ce règlement qui impose aux entreprises ferroviaires des obligations minimales d'indemnisation des voyageurs. Il impose aux entreprises ferroviaires des obligations minimales d'indemnisation des voyageurs. Les différents cas d’indemnisation sont expliqués dans les fiches pratiques Voyager en train, Voyager en avion, Voyager en autocar.

Vous avez réservé un séjour mais l’agence annule : votre indemnisation dépend des circonstances

Si l’agence de voyage annule votre séjour, elle doit vous en informer par lettre recommandée avec accusé de réception et vous rembourser l’intégralité des sommes versées. Par ailleurs, elle doit vous verser une indemnité au moins égale à celle que vous auriez encourue si vous aviez résilié à la même date. Si votre préjudice est supérieur à cette indemnité (par exemple si vous avez réservé une activité coûteuse…), vous pouvez demander des indemnités complémentaires. Cette indemnisation ne sera néanmoins pas due si le voyage est soumis à la condition d’un minimum de voyageurs et si l’annulation intervient plus de 21 jours avant la date de départ.

Si le respect d’un des éléments essentiels du contrat est rendu impossible en raison d’un événement extérieur qui s’impose au vendeur, celui-ci doit le plus rapidement possible vous en avertir et vous informer de votre possibilité de résilier le contrat, ou d’accepter la modification proposée par le vendeur. Cet avertissement et cette information doivent vous être confirmés par écrit et vous devez répondre dans les meilleurs délais. Si vous résiliez le contrat, le vendeur doit vous rembourser ce que vous avez payé sans pénalités ni frais.

Vous souhaitez souscrire une assurance pour partir au ski : vérifiez que vous n’êtes pas déjà couvert

Si vous souhaitez souscrire un contrat d’assurance spécifique pour couvrir les risques liés aux vacances à la montagne, vérifiez auparavant que vous n'êtes pas déjà couvert par d'autres assurances. Si vous possédez une assurance multirisques habitation, vous disposez déjà de la garantie responsabilité civile. Cette assurance vous couvre si vous provoquez un accident. Ainsi, votre assureur prendra en charge les dommages que vous aurez causés aux autres, mais pas nécessairement ceux que vous aurez subis. Vérifiez donc dans votre contrat ce qui est indiqué à ce sujet. Par ailleurs, l'assurance multirisques habitation comporte généralement la garantie villégiature, qui assure les logements que vous louez pour vos vacances.

Si vous avez une assurance individuelle accident ou garantie accidents de la vie, vous êtes peut-être déjà couvert pour les dommages subis à l'occasion d'un accident de ski. Il faut vérifier dans votre contrat si la pratique de cette activité n'est pas exclue des risques couverts. Si vous avez une mutuelle santé, il est possible que celle-ci prenne en charge les frais d'hospitalisation et les soins si vous avez un accident. Il faut vérifier les garanties de votre mutuelle, ainsi que les personnes couvertes.

Certaines cartes bancaires comportent des assurances qui peuvent vous couvrir en cas d'accident. Pour bénéficier de ces assurances lors d'un voyage à la montagne, il faut avoir utilisé la carte pour payer la location de vos skis ou votre forfait de remontée.

Certaines assurances peuvent même prendre en charge votre rapatriement, en cas d'accident à l'étranger par exemple. Vérifiez les garanties proposées dans le contrat de votre carte bancaire.Si les assurances dont vous disposez déjà ne vous couvrent pas pour le voyage à la montagne, ou si elles ne vous couvrent pas suffisamment, vous pouvez souscrire une assurance neige auprès de votre assureur. Ce type d'assurance vous permet, en cas d'accident, d'être remboursé non seulement des frais médicaux, mais aussi d’autres dépenses : forfait de remontées mécaniques, cours de ski non utilisés, location de matériel. Le tarif de l'assurance neige est généralement calculé par personne et par semaine. Parfois, cette assurance peut être souscrite pour une seule journée.