Logo de Faciléco : Mieux comprendre l'économie

Jean Fourastié

L’économiste Jean Fourastié (1907-1990) est le père de l’expression "Les Trente Glorieuses", titre de son ouvrage sur la croissance exceptionnelle de l’après-guerre. Mais il avait aussi un surprenant don prémonitoire.

Il avait prédit que cette croissance ne pouvait pas continuer indéfiniment à un rythme proche de 7%, ce qui aurait signifié un doublement de la richesse nationale par décennie. Le rattrapage de l’après-guerre avait dopé l’économie, mais le dynamisme économique change en fonction du niveau de développement. Une fois l’équipement des ménages effectué, on entre dans une phase de renouvellement, qui se traduit naturellement par un ralentissement de la consommation.
Aujourd’hui, par exemple, les Français sont équipés à 76 % d’un téléphone portable (source : TNS Sofres pour l’Association Française des Opérateurs Mobiles - Oct. 2007). L’enjeu pour les fabricants est de trouver de nouvelles technologies pour accélérer le remplacement des mobiles, et pour les opérateurs de proposer des services s’adossant aux nouvelles fonctionnalités proposées.

Jean Fourastié avait également prévu le risque de chômage de masse, lié à la quête permanente de gains de productivité et à cette saturation relative des marchés de consommation.
Il entrevoyait déjà la nécessité à laquelle nous sommes aujourd’hui confrontés d’adapter nos modes de production à l’écologie.

Jean Fourastié a, par ailleurs, démontré que l’évolution du pouvoir d’achat dépend essentiellement des gains de productivité qui permettent de baisser le « prix réel » des biens et des services. Il a établi une norme universelle permettant de mesurer ce prix réel d’un produit : c’est selon ses calculs, « le temps d’équivalent de main d’œuvre qu’il faut pour le fabriquer ». Cela permet de connaître dans le temps l’évolution du pouvoir d’achat. Ce mode de calcul neutralise les effets de la hausse des prix selon les secteurs et de la hausse des revenus, qui n’évoluent pas à la même vitesse. Il cite comme exemple le prix réel du kilowattheure d’électricité qui a considérablement baissé depuis 1925 alors que pour certains services, comme la coupe de cheveux, où les progrès techniques ont été quasi-inexistants, le prix réel a augmenté.

Jean Fourastié n’est pas reconnu comme un « grand » économiste au plan international. Mais il a inspiré des générations de responsables des politiques publiques en France en leur fournissant un appareil conceptuel leur permettant de légitimer l’intervention de l’Etat dans l’économie.

Partagez cet article !