Affaires économiques - Commissariat général à la productivité

Dates extrêmes : 1953-1959

Importance matérielle : 0,73 m.l. (10 articles). Fonds clos. 

Conditions d'accès : librement communicable.

Histoire du producteur
Le Commissariat général à la productivité (CGP) est créé par un décret du 24 mai 1953 dans le but d'améliorer la productivité française grâce aux crédits que le Plan Marshall alloue à la France. Il prend le relais, d'une part des missions de productivité envoyées aux Etats-Unis dans l'immédiat après-guerre pour étudier les méthodes des entreprises américaines, et d'autre part du Comité national de la productivité. Le premier Commissaire général est Gabriel Ardant, personnage clé de la nouvelle politique de la productivité. Le personnel du CGP (près de 110 personnes) est composé à la fois de fonctionnaires du Ministère des Affaires économiques et de chargés de missions contractuels spécialisés dans leurs domaines.
Malgré son efficacité, le Commissariat général à la productivité est concurrencé par la multiplication d'organismes consacrés à la recherche de la productivité (associations, groupements professionnels, centres de recherches). La dispersion des efforts qui en résulte conduit à sa fusion en 1959 avec le Commissariat général du Plan. Au sein du Ministère des Finances, une partie de ses attributions sont reprises par le Service Central d'Organisation et Méthodes (SCOM).
Ayant pour mission d'encourager la recherche de productivité dans les entreprises et les administrations, le Commissariat général à la productivité organise son activité autour de quatre secteurs : administratifs (gestion interne), généraux (études, documentation, investissement), verticaux, (agriculture, industrie, construction/logement, commerce/consommation, commerce extérieur, transports, Outre-mer) et horizontaux (social, gestion, comptabilité, fiscalité, recherche, enseignement, formation, organisation, normalisation, simplification des formalités administratives, échanges internationaux, assistance technique).
Ses interventions peuvent prendre plusieurs formes : participation à l'élaboration de l'action économique gouvernementale, action directe auprès des entreprises, formation ou encore adaptation des institutions aux besoins de l'économie. Il s'appuie non seulement sur ses services mais aussi sur d'autres structures, notamment des commissions de travail thématiques et des organismes de recherche en productivité.

Présentation du contenu
Ces archives sont composées uniquement de peluriers du courrier départ issus du cabinet du commissaire général et de la sous-direction Organisation.

Instrument de recherche : deux inventaires papier et base de données Rébéca-Archives (cf ci-dessous).

Date de la notice : 2012

Auteur de la notice : Agnès D'Angio-Barros 

***

Cabinet du commissaire général

B-0016026/1 : Pelurier du courrier départ (7 janvier 1954-30 décembre 1955). - 1954-1955

B-0016027/1 : Pelurier du courrier départ (4 janvier 1956-23 septembre 1959). - 1956-1959

B-0016028/1 : Pelurier du courrier départ (20 juin-27 juillet). - 1957

B-0016029/1 : Pelurier du courrier départ (19 juillet-7 août et 6 décembre-31 décembre 1958, 6 février-1er avril 1959). - 1958-1959

 

Sous-direction Organisation

B-0046813/1 : Pelurier général de courrier départ : correspondance, notes (21 décembre 1953 - 28 décembre 1954). - 1953-1954

B-0046813/2 : Pelurier général de courrier départ : correspondance, notes. - 1955

B-0046814/1 : Pelurier général de courrier départ : correspondance, notes. - 1956

B-0046814/2 : Pelurier général de courrier départ : correspondance, notes. - 1957

B-0046815/1 : Pelurier général de courrier départ : correspondance, notes. - 1958

B-0046815/2 : Pelurier général de courrier départ : correspondance, notes. - 1959

Partager la page