Accueil du portailParticuliersBanque : quelles différences entre compte individuel, compte joint et compte indivis ?

Banque : quelles différences entre compte individuel, compte joint et compte indivis ?

26/05/2017

Vous souhaitez ouvrir un compte en banque ? Savez-vous quel type de compte convient le mieux à vos besoins ? Explications sur le compte individuel, compte joint ou compte indivis.

©Phovoir.fr

Compte individuel, compte joint, compte indivis : définitions

Compte individuel

Le compte individuel appartient à une seule personne. Les opérations (retrait, dépôt…) ne peuvent être effectuées que par le titulaire du compte, sauf s’il donne procuration à une autre personne.

Lire aussi : Changer de banque est devenu plus facile

 

Compte joint

Le compte joint est un compte bancaire appartenant à plusieurs cotitulaires. Les opérations (retrait, dépôt…) peuvent être effectués par chacun des cotitulaires.

Lire aussi : Comparez gratuitement et simplement les tarifs bancaires

Compte indivis

Le compte indivis, appelé aussi compte en indivision, est un compte bancaire appartenant à plusieurs cotitulaires, sur lequel toutes les opérations (retrait, dépôt…) doivent être validées par tous les cotitulaires.

Lire aussi : Découvert bancaire : quels frais peuvent vous être facturés ?

Les différences

  Compte individuel Compte joint Compte indivis ou compte en division
Qui peut ouvrir le compte ? Toute personne peut demander à la banque l'ouverture d'un compte individuel. Au minimum deux personnes liées ou non par un lien de parenté, le nombre maximum de cotitulaires peut être imposé par la banque. Les cotitulaires doivent être présents pour l'ouverture du compte. Au minimum deux personnes, le nombre maximum de cotitulaires peut être imposé par la banque. Les cotitulaires doivent être présents pour l'ouverture du compte.

Qui peut effectuer un retrait ou un dépôt sur le compte ?

Le titulaire. Chacun des cotitulaires. Les dépôts et retraits ne peuvent être effectués sans la signature de tous les cotitulaires.
Qui peut utiliser les moyens de paiement ? Le titulaire. Chacun des cotitulaires, à l'exception des cartes bancaires qui sont personnelles. Les moyens de paiement sont limités car tous les cotitulaires doivent donner expressément leur accord pour toutes les opérations.
A quels noms sont les relevés de compte, les courriers et les chéquiers ? Le titulaire. Le nom des cotitulaires est espacé par un "ou". Exemple : Mme ou Mr. Le nom des cotitulaires est espacé par un "et". Exemple : Mme et Mr.

Qui est responsable en cas d’incident de paiement ?

Le titulaire. Les cotitulaires sont solidairement responsables. Les cotitulaires sont solidairement responsables.

Lire aussi : Assurance, banque, commerce... : plus de 150 modèles de lettres pour régler vos litiges

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 17/10/2018

    Le Plan épargne logement (PEL) est un compte bancaire vous permettant d'épargner jusqu'à 15 ans et de bénéficier d'un prêt à taux préférentiel pour financer une acquisition, une construction ou des travaux. Comment cela fonctionne ? Explications.

  • 11/09/2018

    Vous louez une maison ou un appartement meublé, pour 3 jours ou pour un an ? Savez-vous ce que vous devez déclarer ? Cotisations sociales, déclaration de revenus, régime d'imposition... : voici ce que vous devez savoir pour être en règle avec les services fiscaux.

  • ©Phovoir.fr

    04/09/2018

    Depuis 2014, une offre bancaire spécifique est mise en place pour les personnes en situation de fragilité financière afin de limiter les frais en cas d’incident de paiement.

  • ©Creative Commons CC0

    31/08/2018

    Les arnaques concernant les offres bancaires telles qu’une offre de crédit, ou le dépôt d’argent sur un livret d’épargne, peuvent être très élaborées, et il est facile de tomber dans le piège, restez donc vigilants ! Tous nos conseils.

  • ©Fotolia.com

    30/04/2018

    Le livret A est un livret d’épargne très apprécié des Français : selon l’Insee, 75,8 % des Français en possèdent un en 2015. Comment cela fonctionne ? Quel est le taux pratiqué ? Explications.

  • ©Fotolia.com

    23/04/2018

    À compter du 1er janvier 2018, un prélèvement forfaitaire unique (PFU) dit « flat tax » s’applique aux revenus du capital. Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les placements concernés ? Explications.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !