Accueil du portailParticuliersPlan épargne logement (PEL) : comment ça marche ?

Plan épargne logement (PEL) : comment ça marche ?

Le Plan épargne logement (PEL) est un compte bancaire vous permettant d'épargner jusqu'à 15 ans et de bénéficier d'un prêt à taux préférentiel pour financer une acquisition, une construction ou des travaux. Plafond, taux de rémunération, versements... Comment fonctionne le PEL ? Explications.

Plafond du PEL

Le plafond du PEL est de 61 200 €. Il ne peut être dépassé que par la capitalisation des intérêts.

Lire aussi : Livrets d'épargne : quels taux, quelles conditions ?

Taux du PEL

La rémunération du PEL est garantie pendant toute la durée du plan.

Depuis le 1er août 2016, le taux de rémunération du PEL s’élève à 1 %.

Date de calcul des intérêts

Les intérêts du PEL sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois.

Date de versement des intérêts

Les intérêts cumulés du PEL sur l'année s'ajoutent au capital le 31 décembre. L'ajout de ces intérêts peut porter la valeur du livret au-delà du plafond du PEL.

Prime d'État

Pour les PEL souscrits avant le 1er janvier 2018, il est possible d’obtenir une prime d’État, sous conditions. Cette prime peut atteindre 1 525 €.

Consulter les conditions et les montants de la prime d’État

Versements sur un PEL

Le versement initial est de 225 € minimum.

Les versements ultérieurs doivent atteindre 540 € minimum par an. Ils peuvent être mensuels, trimestriels ou semestriels. Les versements libres complémentaires sont possibles.

Passé 10 ans, vous ne pouvez plus effectuer de versements, mais votre PEL continue de produire des intérêts pendant 5 ans.

Durée minimale d'un PEL

La durée minimale d’un plan épargne logement (PEL) est de 4 ans - tout retrait antérieur entraîne sa clôture. Sa durée maximale est de 10 ans.

Lire aussi : Crédit immobilier : la protection du consommateur renforcée

Fiscalité du PEL

Les intérêts du PEL sont soumis aux prélèvements sociaux et depuis le 1er janvier 2018, ils sont aussi imposables à l’impôt sur le revenu.

Pour les PEL ouverts depuis le 1er janvier 2018, les intérêts sont soumis à un prélèvement forfaitaire de 30 % lors de leur paiement. Cette somme correspond à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Il est aussi nécessaire de déclarer ces intérêts lors de votre déclaration pour l’impôt sur les revenus.

Lire aussi : Impôt sur le revenu : mode d'emploi 2018

Ouverture d’un PEL

Toute personne, même mineure, peut ouvrir un Plan épargne logement et un seul. Si vous avez un Compte épargne logement (CEL), vous pouvez souscrire un PEL à condition de le détenir dans le même établissement bancaire.

Il est possible de cumuler un PEL avec un livret A.

Lire aussi : Prêt immobilier : doit-on verser son salaire dans la banque qui accorde le prêt ?

PEL : obtention d’un prêt immobilier

Le PEL peut être utilisé pour obtenir un prêt avec un taux qui dépend de la date à laquelle le PEL a été contracté.

Le taux d’intérêt du prêt peut aller de 2,20 % pour un prêt souscrit depuis août 2016 à 6,32 % pour un prêt souscrit entre le 16 mai 1986 et le 7 février 1994.

Consulter les taux d’intérêt sur service-public.fr

Publié initialement le 10/08/2016

En savoir plus

Epargne : PEL par Service-public.fr

 

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Fotolia.com

    28/12/2018

    Le livret A est un produit d’épargne réglementé : l’État décide de son fonctionnement, de son taux, de son plafond, de la qualité des titulaires, etc. Les intérêts du livret A sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux et les fonds déposés sont couverts par la garantie de l'État.

    Comment cela fonctionne ? Quel est le taux pratiqué ? Explications.

  • ©Fotolia.com

    20/12/2018

    Le livret d'épargne populaire (LEP) est réglementé comme le livret A. Destiné aux personnes aux revenus modestes, il est soumis à un plafond de revenus. Il permet à ses titulaires de placer leurs économies tout en leur assurant un maintien de leur pouvoir d'achat. Découvrez son plafond, son taux et les conditions de revenus pour en bénéficier.

  • ©shefkate / Stock.Adobe.com

    20/12/2018

    Vous connaissez sans doute le plan épargne logement, ou PEL. Mais saviez-vous qu'il a un pendant plus souple, pour lequel les fonds sont disponibles à tout moment : le compte épargne logement (CEL) ? Taux, plafond, versements... Zoom sur ce livret réglementé par l'État.

  • 20/12/2018

    Le livret de développement durable et solidaire (LDDS, anciennement CODEVI puis LDD) a pour objectif de contribuer au financement des PME, d'économie d'énergie dans les logements et de l'économie sociale et solidaire. Quel est son plafond ? Son taux ? Quelle est sa fiscalité ? Explications.

  • © Fotolia

    20/12/2018

    Le livret jeune est un compte d'épargne destiné aux jeunes de 12 à 25 ans. Quelles sont les conditions pour en ouvrir un ? Quel est sont plafond ? Quel est son taux ?

  • © Fotolia.com

    07/12/2018

    Certaines entreprises mettent en place une épargne salariale pour leurs employés. De quoi parle-t-on ? Est-ce obligatoire ? Toutes les réponses.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !