Accueil du portailFACILECODossiers › La banque
Logo de Faciléco : Mieux comprendre l'économie

La banque

Tous les jours, vous accomplissez des actes qui vous lient à votre banque ; lorsque vous réglez un achat avec votre carte bancaire, quand vous retirez de l’argent liquide ou que vous recevez votre salaire… Et pourtant, vous ne mesurez pas pleinement l’étendue de ce que les banques font.

 

 

 

 

Sommaire

1. La banque comment ça marche ?

Derrière les guichets des banques, se cache le mystère de la transformation de dépôts à court terme en crédits à long terme et de la création monétaire. Comment peut-on créer de la monnaie « ex nihilo » et, quitte à en créer, pourquoi ne pas en créer sans limites ! Tout aussi mystérieux est le fonctionnement des marchés financiers et les rôles que les banques sont amenées à y jouer.

Troisième sujet d’étonnement : la tarification des services. Le premier service étant celui du crédit, par quelle magie la banque fixe-t-elle son taux d’intérêt ? Est-ce juste « à la tête du client » ou existe-t-il des règles, en quelque sorte « scientifiques », qui expliquent les différents taux d’intérêt ?

2. La banque à quoi ça sert ?

La banque remplit une multitude de fonctions, depuis la gestion des moyens de paiement, jusqu’à la création de produits très complexes dont la sophistication et la prolifération sont aujourd’hui en partie remises en cause.
La première des fonctions de la banque, la plus concrète, c’est celle de gérer les moyens de paiement . A ce jour, seules les banques peuvent rendre ce service.

Autre fonction, celle d’assurer la sécurité des transactions financières malgré la dématérialisation des titres. Il faut que le vendeur soit bien payé pour le titre vendu, l’acheteur débité pour l’achat et les titres en sécurité.

Troisième grande fonction, celle de d'accorder des crédits. En France, l’activité de crédit est très encadrée et ne peut être exercée que par quelques établissements habilités et selon des modalités elles aussi contrôlées.

Quatrième rôle des banques : drainer l’épargne. Une partie de l’épargne sert à consentir des crédits. Une autre partie est placée pour votre compte dans des produits financiers. Les banques n’ont pas le monopole de cette fonction mais elles sont de plus en plus en présentes dans ce secteur, à la fois parce qu’elles distribuent des produits de plus en plus nombreux et variés et parce qu’elles sont organisées en groupes qui intègrent toutes les fonctions.

Cinquième rôle très important, lié au précédent : pour gérer votre épargne, la banque sert d’ intermédiaire sur les marchés financiers.

Enfin, dernière grande fonction assumée par les banques : le conseil. Il faut distinguer le conseil aux particuliers et le conseil aux entreprises. Le premier est rarement payant (sauf s’agissant de très grosses fortunes) et a été imposé progressivement aux banques par les tribunaux et la loi. Mais le conseil aux entreprises est une activité bien plus importante et lucrative ; il existe même des banques qui ne vivent que de ça...

3. Fiche d’identité du secteur

Commençons par quelques chiffres : avec environ 720 établissements de crédit, le secteur bancaire emploie environ 400 000 personnes dans l’hexagone. C’est le troisième employeur privé français. Il représente un peu moins de 3 % du PIB. (source FBF)

Partout les systèmes bancaires et financiers ont connu en quelques décennies une véritable mutation. La banque universelle a notamment émergé dans plusieurs pays et elle est au cœur du système français. La structure des systèmes bancaires reste cependant marquée par des différences importantes, notamment entre les Etats-Unis où le recours au financement par les marchés l’emporte très largement et l’Europe continentale où le recours au financement par les crédits bancaires est restée prédominant.

4. Les banques et la crise

Les banques ont été au cœur de la tourmente financière. À l’automne 2008, certains craignaient que le monde tombe dans une panique et une crise systémique généralisée. Il a alors fallu mettre en place des mesures d’urgence dans de nombreux pays et coordonner le rôle des banques centrales pour éviter la catastrophe.

En France comme partout dans le monde, l’Etat et la banque centrale sont intervenus pour sauver les banques : retour sur les dispositifs mis en place (recapitalisation, cautions, prêts) et les contreparties demandées.

Enfin, pour ne pas oublier la dimension prospective, nous poserons la question de l’avenir des banques . Quelles conclusions tirer de la crise dont nous ne sommes pas encore sortis ? La banque (et plus largement la finance) va-t-elle changer ? Quel modèle bancaire adopter ? Y a-t-il des bons et des mauvais crédits ? La titrisation est-elle encore d’actualité ?

 

Démarrer la lecture du dossier >>

Modifié le 19/08/2015

 

 

Dossier réalisé par

La finance pour tous

Partagez cet article !