Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Principaux chiffres : France et Europe

Il existe en France quelque 725 établissements de crédits, dont près de 425 établissements bancaires, agréés par le CECEI (Comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement) (chiffres décembre 2011).

Une place importante dans l’économie française

L’activité bancaire représentait en 2011, près de 3 % du Produit Intérieur Brut (le fameux PIB) contre 2,4 en 2008.

Le secteur bancaire emploie environ 400 000 personnes (chiffres FBF 2012). C’est l’un des premiers employeurs privés français. Compte tenu de la démographie des emplois, il réalise environ 30 000 embauches par an. En 2012, le taux d'embauche est de  8 %. Près des deux tiers des recrutements concernent des jeunes de moins de 30 ans. Près de 60 % des embauchés sont des femmes. Les banques recrutent à tous les niveaux de qualification : 15 % environ des embauches se font à un niveau inférieur au bac à bac ou à bac + 1 ; un peu plus de 40 % à un niveau bac + 2 ou bac + 3 et 44 % à bac + 4 ou plus. La part du secteur bancaire par rapport à l’emploi total est relativement faible mais il est plus que compensé par un niveau élevé de salaire moyen.

L’importance économique du secteur bancaire se mesure également parle taux élevé de bancarisation(lien avec dico) de la population. Comme le souligne le CECEI «l’accès généralisé des entreprises et surtout des particuliers aux services bancaires constitue l’une des caractéristiques économiques et même culturelles de la France de l’après-guerre». Cela se traduit en chiffres significatifs : 73 millions de comptes, 150 millions de comptes à terme et sur livrets ; 38 000 agences et 58 170 distributeurs automatiques de billets (DAB) qui irriguent le territoire national ; 1 119 milliards d’euros d’encours de crédits aux ménages distribués à fin juillet 2011.

Autre indicateur :le poids des entreprises bancaires françaises dans la capitalisation boursière de la place de Paris. Au 31 janvier 2013, les banques représentent 10,5 % du CAC 40. Cela traduit le fait que le secteur bancaire et financier français est concentré, composé de grosses entreprises de dimensions internationales et qu’il recourt massivement aux capitaux du public. On compte 3 groupes bancaires français dans les 50 plus grosses capitalisations boursières mondiales du secteur : BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale. Cela n’est pas sans effet sur la rentabilité financière que les banques doivent afficher. Cela a aussi pour conséquence de rendre les marchés actions très sensibles aux résultats financiers des banques.

Europe

Le poids économique du secteur bancaire et financier est variable selon les pays européens.

Mesuré par le poids du secteur dans le PIB, la France est un peu en-dessous de la moyenne (4,6 contre 4,9 %). En Allemagne on est à 3,8 % soit une baisse de 1,5 point en 10 ans. L’Italie est à 5,3 %, le Luxembourg à 29 % et l’Irlande à 10 %.
Mesuré par le nombre des emplois et pour le seul secteur bancaire c’est l’Allemagne qui vient nettement en tête : 675 000 emplois recensés par la Fédération bancaire européenne, loin devant le Royaume uni (440 000 emplois), la France (380 000), l’Italie (320 000) et l’Espagne (278 000).

 

 

 

Dossier réalisé en 2013 par

La finance pour tous

Partager la page