Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Les aides auditives

Les audioprothèses ont pour vocation de compenser les déficiences auditives des patients. En raison notamment du vieillissement de la population, la vente d’audioprothèses est en plein essor. La mise en œuvre récente de la réforme « 100% santé »1  vise à lever les obstacles à l’accès aux soins notamment dans ce secteur. La délivrance d’audioprothèses fait l’objet d’un cadre légal et réglementaire strict. Quelle est la règlementation en vigueur ?

©Adobe Stock

Les aides auditives - PDF, 1.2 Mo

Audioprothèse ou aide auditive

Une audioprothèse ou aide auditive est « un appareil électronique destiné à capter, traiter et amplifier les sons pour les adapter aux capacités de perception et de tolérance du patient. Elle est indiquée dans la prise en charge des surdités légères à profondes, sans qu’il existe un seuil minimal de perte auditive. »[2]

Trois grandes catégories d’audiopro-thèses – définition

Il existe trois grandes catégories d’audioprothèses : les contours d’oreille, les écouteurs déportés et les appareils intra-auriculaires. Les écouteurs déportés ou RITE (Receiver In The Ear), de petite taille, sont destinés aux surdités légères à moyennes (placement de la prothèse derrière le pavillon de l’oreille). Plus discrets, mais d’une manipulation plus délicate, les appareils intra-auriculaires sont moins adaptés aux surdités fortes et s’insèrent directement dans le conduit auditif. Enfin, les contours d’oreille, visibles, sont plus puissants et plus résistants.

Dispositifs médicaux

Les audioprothèses sont des dispositifs médicaux, et doivent respecter les dispositions applicables à ces produits. Elles doivent ainsi être revêtues du marquage CE[3] attestant leurs performances et leur conformité à des exigences essentielles concernant la sécurité et la santé des utilisateurs[4]. Le fabricant d’audioprothèses ne peut apposer le marquage « CE » sur son produit qu’après avoir réalisé une évaluation de la conformité faisant intervenir un organisme notifié au sein de l’Union européenne.

Les audioprothésistes

Les audioprothésistes bénéficient du monopole de délivrance des audioprothèses, soumises à prescription médicale préalable obligatoire (notamment d’un oto-rhino-laryngologiste). Les audioprothésistes sont des professionnels de santé paramédicaux dont le métier est règlementé par le Code de la santé publique : « Est considérée comme exerçant la profession d'audioprothésiste toute personne qui procède à l'appareillage des déficients de l'ouïe. Cet appareillage comprend le choix, l'adaptation, la délivrance, le contrôle d'efficacité immédiate et permanente de la prothèse auditive et l'éducation prothétique du déficient de l'ouïe appareillé »[5].

Tout audioprothésiste doit être titulaire du diplôme d’État d’audioprothésiste, obtenu à l’issue de 3 années d’études après l’obtention du baccalauréat.

Délivrance d’audioprothèses : les obligations des professionnels et les droits des patients

L’audioprothésiste est soumis à des obligations spécifiques en matière d’information du patient[6]. Outre l’affichage du prix des produits et prestations à l’intérieur du local commercial, il est tenu de délivrer au patient un devis normalisé préalablement à tout achat d’aides auditives.

Le prix du produit et de la prestation d’adaptation indissociable rendue par l’audioprothésiste jusqu’à la fin d’utilisation de l’appareil doit figurer sur ce devis, qui comprend également des informations sur le tarif de remboursement de la Sécurité sociale ou sur les conditions de réalisation des essais.

Concomitamment au devis, une annexe détaillant le contenu de la prestation indissociable de l’appareil proposé ainsi qu’une fiche technique présentant les principales spécificités de l’appareil proposé devront être délivrées au patient. Enfin, une note détaillée reprenant les éléments d’information prévus par le devis ainsi que les informations permettant d'assurer l'identification et la traçabilité du produit devra également être fournie au patient.

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer aux textes officiels.

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de votre département.

[1] Réforme progressivement mis en œuvre de 2019 à 2021 conduisant à un plafonnement des prix de vente d’audioprothèses et à un doublement de la prise en charge par la Sécurité sociale.

[2] « Enquête sectorielle sur les audioprothèses » (Autorité de la concurrence - 14 décembre 2016).

[3] Article R.5211-12 du Code de la santé publique.

[4] Article L.5211-3 du Code de la santé publique.

[5] Article L.4361-1 du Code de la santé publique.

[6] Arrêté du 28 avril 2017 modifié relatif à l'information de l'assuré social ou de son ayant droit sur les conditions de vente des produits et prestations d'appareillage des déficients de l'ouïe et d'optique-lunetterie.

Textes de référence
Partager la page