La Lettre de la DAJ n°342 est parue !

L'Inspection générale des finances (IGF), par Catherine Sueur, cheffe du Service de l'Inspection générale des Finances

Photo de Catherine Sueur

©DR

L’Inspection générale des finances conduit des missions de conseil et d’évaluation de politiques publiques, d’audit ou de vérification de structures publiques dont l’essentiel est réalisé à la demande des ministres.

En cette rentrée, les inspecteurs des finances sont plus que jamais mobilisés sur les grandes problématiques du moment, et singulièrement dans les secteurs en crise. Nous sommes déployés sur des missions relatives à la transition écologique (par exemple sur les stratégies de réduction des émissions de carbone ou de préservation de la biodiversité, ou encore sur l’intégration des enjeux climatiques aux modèles statistiques économiques), des missions sur la situation économique actuelle et les tensions qui en résultent (l’inflation, le marché de l’énergie), et des missions sur l’évolution des grandes directions du ministère de l’Économie et des Finances (transformations de la DGDDI, contrat d’objectif et de moyens de la  DGFiP, systèmes d’information de la DGFiP). Nous travaillons également sur différents sujets de politiques publiques à plus long terme (le service public de l’emploi, la politique industrielle, les politiques sociales, etc.).

Pour chacune de nos missions, nous appliquons la même méthode qui allie rigueur des constats et déplacements sur le terrain à la rencontre d’interlocuteurs de tous niveaux, qu’il s’agisse des acteurs de la sphère publique ou d’acteurs privés (universitaires, associatifs, entreprises, représentants professionnels,etc.). Et nous nous efforçons, pour chaque mission, d’apporter des propositions concrètes aux décideurs publics.

Si nous sommes connus pour nos compétences économiques et financières, notre ambition est bien d’embrasser les politiques publiques dans leur globalité : c’est ainsi que la dimension juridique est systématiquement abordée et la DAJ constitue un véritable partenaire de l’IGF. Traditionnellement, nous vérifions la bonne application des règles de la commande publique mais nous pouvons également étudier finement une question juridique - comme dans la mission récente sur la contribution à l’audiovisuel public- ou encore proposer des évolutions législatives ou réglementaires - comme dans le cadre de la mission de contrôle du groupe ORPEA où nous avons recherché à recouvrer les sommes indûment perçues.

Notre approche fait de l’IGF un service tout à fait singulier mais l’ensemble de nos équipes – inspecteurs généraux, inspecteurs des finances, pôle sciences des données, pôle économie, pôle audit – n’est tourné que vers un seul objectif : l’amélioration de nos politiques publiques.

Partager la page