Imprimer la page

Crise sanitaire : les informations clés

Suite aux annonces du Président de la République, le pass sanitaire est étendu à partir du 21 juillet. La fin du couvre-feu est effective depuis le 20 juin. Le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, stades, etc.). Les discothèques ont rouvert le 9 juillet.

©Creative Commons CC0

Depuis le 30 juin, la France a terminé les trois grandes étapes du déconfinement annoncées par le Gouvernement. Un déconfinement qui reste toutefois soumis à l’évolution de la situation sanitaire. Les dispositifs peuvent ainsi évoluer, ou être remis en place dans un département ou une métropole selon la situation.

Extension du pass sanitaire à partir du 21 juillet

Pour faire face à la quatrième vague et au variant Delta, dès le 21 juillet, le seuil rendant obligatoire le pass sanitaire passe de 1000 personnes à 50 personnes dans tous les lieux organisant des évènements, où le pass sanitaire est déjà appliqué depuis le 30 juin (lieux de spectacles, stades, salons et foires, festivals, grands casinos).

Le pass sanitaire est également étendu à partir du 21 juillet à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Cela concerne les (parc à thèmes, zoos, établissements sportifs clos et couverts, bowlings, salles de jeux, cinémas, théâtres, musées et monuments).

Début août, le pass sanitaire sera étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

Les salariés des établissements accueillant du public ont jusqu'au 30 août pour se faire totalement vacciner.

Le pass sanitaire devient obligatoire pour accéder à ces différents lieux, à partir de 12 ans. Pour les 12-17, le pass sanitaire s'appliquera à partir du 30 août.

Réouverture des discothèques le 9 juillet

La réouverture des discothèques a lieu à partir du 9 juillet. Elles doivent respecter un protocole sanitaire particulier au secteur, suite à une concertation avec les représentants de la filière. Ce protocole est étendu aux bars dansant :

  • L’accès aux boîtes de nuit est réservé uniquement aux personnes qui peuvent produire un pass sanitaire :
    • schéma vaccinal complet ;
    • ou résultat négatif d’un test PCR/antigénique de moins de 48 heures ;
    • ou résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 15 jours et de moins de 6 mois.
  • La jauge d’accueil du public est fixée à 75 % en intérieur et 100 % en extérieur ;
  • Le port du masque y est recommandé, mais pas obligatoire (même en intérieur).
  • Le téléchargement et l’activation de TousAntiCovid Signal est vivement recommandé afin de mettre en place un cahier de rappel numérique.

Dernière étape du déconfinement, le 30 juin

Fin des limitations de rassemblement en extérieur.

Réouverture complète des bars, restaurants, restaurants d’hôtels et cafés en intérieur. Un protocole sanitaire supplémentaire pourra être appliqué si la situation épidémique l’exige.

Tous les commerces et marchés (en intérieur et extérieur) peuvent recevoir autant de clients que leur capacité initiale le permet.

Plus de jauge d’accueil dans les cinémas, théâtres, salles de spectacles, les salons et foires. Les concerts peuvent reprendre, avec un plafond maximal qui est fixé par le préfet et un protocole sanitaire à respecter.

Dans les établissements sportifs couverts, les sports avec contact sont autorisés pour les pratiquants non-prioritaires.

Dans les résidences de tourisme, les auberges, et campings la règle reste identique au 19 mai.

Les concerts avec du public debout sont à nouveau autorisés à partir du 30 juin :

  • Ils devront respecter une jauge d’accueil du public de 75% dans les établissements en intérieur, et une jauge de 100% en extérieur ;
  • Un pass sanitaire sera exigé à compter de 1 000 spectateurs (étendu à partir du 21 juillet à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes) qu’il s’agisse du plein air ou des concerts en salle ;
  • Lorsque le pass sanitaire s’applique, le port du masque ne sera pas obligatoire mais restera recommandé. Le port du masque sera toutefois obligatoire quand le nombre de spectateurs est inférieur à 1000, que ce soit en plein air ou en salle (lorsque le pass sanitaire ne s’applique pas).

Deuxième étape, le 9 juin

Fin du port du masque en extérieur et du couvre feu

  • Suite aux annonces du Gouvernement la fin du couvre-feu est avancée du 30 au dimanche 20 juin ;
  • Le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, stades…). Les arrêtés préfectoraux sur le port du masque sont modifiés dès le jeudi 17 juin. En revanche, le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports…) ;
  • Le protocole sanitaire mis en place pour la Fête de la musique est maintenu, les concerts spontanés restent interdits pour éviter les regroupements sur la voie publique.

Ouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport. Assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises. Le pass sanitaire est rendu obligatoire les lieux qui accueillent au moins 1 000 personnes. Dans le détail, figurent parmi ceux-ci :

  • Les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usages multiples ;
  • Les chapiteaux, tentes et structures ;
  • Les établissements d’enseignement artistique, lorsqu’ils accueillent des spectateurs ;
  • Les salles de jeux de casinos ;
  • Les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires expositions ou des salons ayant un caractère temporaire ;
  • Les établissements sportifs de plein air autres que les parcs zoologiques, d’attractions et à thème ;• Les établissements sportifs couverts ;
  • Les évènements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes, comme par exemple les festivals en plein air.

Les terrasses des restaurants, restaurants d’hôtels, bars et cafés pourront rouvrir complètement. Les tablées sont toujours limitées à six personnes maximum. L’intérieur de ces établissements peut ouvrir, mais est limité à une jauge de 50 % et des tables de six. Les consommations et le service au bar sont interdits. Un cahier de rappel doit être mis en place sous une forme papier ou numérique avec TousAnticovid Signal.

Pour les magasins et les marchés intérieurs, la jauge d’accueil passe de 8m² à 4m². La jauge est levée pour les marchés extérieurs.

Les salons et foires peuvent rouvrir à condition de n’accueillir que 50 % de leur capacité initiale au maximum, avec un plafond de 5000 personnes maximum.

La jauge d’accueil des cinémas, théâtres et salles de spectacles monte à 65 % de la capacité initiale, avec un plafond de 5000 personnes par salle.

Dans les résidences de tourisme, les auberges, et campings la règle reste identique au 19 mai.

Dans les établissements sportifs couverts les sports sans contact sont autorisés pour les pratiquants non-prioritaires, dans le respect d’une jauge d’accueil de 50 %.

Première étape, le 19 mai

Le couvre-feu repoussé à 21h.

Pour les bars, les restaurants et les cafés seules les terrasses extérieures pourront rouvrir. La capacité d’accueil est limitée à 50% avec des tablées de six personnes maximum, toutes assises. L’intérieur reste fermé.

La situation est identique pour les terrasses de restauration des hôtels. Le restaurant intérieur pourra toutefois rouvrir pour les clients des établissements hôteliers, ou en cas de vacances avec une formule « all inclusive ».

Tous les commerces peuvent rouvrir en réservant 8m² pour chaque personne. Ceux de moins de 8m² ne peuvent recevoir qu’un seul client. Même jauge pour les marchés ouverts et 4m² par personne en extérieur.

Les salons et foires restent fermés.

Les cinémas, théâtres et salles de spectacles ne peuvent recevoir que 35 % maximum de leur capacité d’accueil, avec un plafond à 800 spectateurs par salle.

Dans les résidences de tourisme, les auberges, et campings, seuls les hébergements individuels et familiaux peuvent rouvrir.

Dans les établissements sportifs couverts parmi lesquels les piscines couvertes, les salles de sport, le sport indoor, les établissements rouvrent uniquement pour les pratiquants prioritaires. A savoir les mineurs en milieu scolaire, en périscolaire et pour les activités extrascolaires. Pour les spectateurs, la jauge est fixée à 35 %.

Partager la page