Tracfin et l'IMPA renforcent leur collaboration

L’autorité israélienne de lutte contre le blanchiment de capitaux (Israël Money Laundering and Terror Financing Prohibition Authority - IMPA) et Tracfin ont signé le 20 octobre dernier un accord de coopération (Memorandum of Understanding - MoU).

Guillaume VALETTE-VALLA et Ilit OSTROVITCH-LEVI
Guillaume VALETTE-VALLA et Ilit OSTROVITCH-LEVI

Salué par Gabriel Attal, Ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, chargé des Comptes publics et par Gideon SA'AR, Vice-premier ministre et Ministre de la Justice israélien, cet engagement réciproque signé à Paris en marge de la plénière du GAFi - Financial Action Task Force (FATF) renforcera la coopération bilatérale dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme (BC-FT) et les activités criminelles liées.

Le communiqué de presse du 24 octobre 2022

 

Guillaume VALETTE-VALLA, Directeur de Tracfin

" Cet accord, sous la forme d’un MoU, formalise les relations et les interactions anciennes entre Tracfin et son homologue israélien. Je me félicite de cet accord qui intensifiera notre relation opérationnelle avec l’IMPA, exploitant les savoir-faire et les partenariats développés de longue date par nos services, comme cela est souligné dans nos rapports d’évaluation mutuelle publiés par le Groupe d’action financière (GAFI). "

Ilit OSTROVITCH-LEVI, Directrice de l’IMPA

" Le renforcement de la coopération mutuelle entre nos deux CRF a une valeur stratégique, autant au niveau national que professionnel. Améliorer le partage de renseignements financiers et de connaissances dans des domaines à haut risque relève de la plus haute importance pour nos deux pays. C’est avec plaisir que je signe ce MoU avec Tracfin, ici à Paris, en marge de la Plénière du Groupe d’action financière (GAFI), exactement 4 ans après l’adoption du rapport d’évaluation mutuelle d’Israël, qui soulignait l’engagement de l’État d’Israël dans la lutte contre la criminalité financière, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération. "