Accueil du portailEntreprises › Toutes les informations sur le crédit d'impôt en faveur des métiers d'art

Toutes les informations sur le crédit d'impôt en faveur des métiers d'art

19/04/2017

Afin d’accompagner le savoir-faire français d’excellence dans l’artisanat ou l’industrie, un crédit d’impôt permettant de réduire vos dépenses a été étendu pour trois ans, jusqu'en 2019. Quelles entreprises peuvent en bénéficier ? Sous quelles conditions ?

PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

 

Important

La loi de finances du 29 décembre 2016 a étendu ce crédit d'impôt pour trois ans, jusqu’au 31 décembre 2019. Les métiers du domaine de la restauration du patrimoine peuvent désormais en bénéficier.

Quelles entreprises peuvent en bénéficier ?

Pour bénéficier du crédit d'impôt en faveur des métiers d'art, les entreprises doivent être soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu, et répondre à l'un des critères suivants :

  • avoir des charges de personnel afférentes aux salariés qui exercent un des métiers d'art pour au moins 30 % de la masse salariale totale ;
  • appartenir à l’un des secteurs suivants : l'horlogerie, la bijouterie, la joaillerie, l'orfèvrerie, la lunetterie, les arts de la table, le jouet, la facture instrumentale, l'ameublement ou la restauration du patrimoine ;
  • être titulaire du label « Entreprise du patrimoine vivant ».

Les dépenses prises en charge

Les dépenses éligibles au crédit d’impôt en faveur des métiers d’art sont :

  • les salaires et charges sociales afférents aux salariés directement affectés à la création d'ouvrages réalisés en un seul exemplaire ou en petite série (nouveaux produits) ;
  • les dotations aux amortissements des immobilisations créées ou acquises à l'état neuf directement affectées à la conception des nouveaux produits et à la réalisation de prototypes ;
  • les frais de dépôt des dessins et modèles relatifs aux nouveaux produits ;
  • les frais de défense des dessins et modèles, dans la limite de 60 000 euros par an ;
  • les dépenses liées à l'élaboration de nouveaux produits confiées par ces entreprises à des stylistes ou bureaux de style externes.

Calcul du crédit d’impôt

Le crédit d’impôt est calculé en faisant le produit du montant des dépenses éligibles, après déduction des subventions publiques éventuellement perçues pour financer des dépenses éligibles au crédit d’impôt.

Son taux s’élève à 10 %. Il passe à 15 % lorsque l’entreprise est titulaire du label « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

Le crédit d'impôt est plafonné à 30 000 € par an et par entreprise.

La marche à suivre

Les entreprises souhaitant bénéficier du dispositif doivent souscrire une déclaration n°2079-ART-SD disponible sur le site www.impôts.gouv.fr ou auprès du service des impôts dont relève l’entreprise.

Lire aussi : Tous les crédits d'impôt et les aides auxquels vous pourriez avoir droit

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

    18/04/2017

    3,46 milliards d’euros : c’est en 2016* le chiffre d’affaires du marché du jeu vidéo en France. Et ce chiffre record pourrait être dépassé cette année. Afin d’accompagner ce marché porteur, et d’assurer le rayonnement du jeu vidéo français à l’international, l’Assemblée nationale a voté le renforcement de ce crédit d’impôt dès 2017. Quelles entreprises peuvent en bénéficier ? Sous quelles conditions ?

  • 10/03/2017

    Les entreprises aidant leurs salariés avec des enfants à charge à mieux concilier vie professionnelle et vie familiale peuvent bénéficier, sous conditions, d'avantages fiscaux. Le crédit d'impôt famille (CIF) vous permet ainsi d'obtenir des déductions sur votre imposition, si vous participez au financement de certains modes de garde. Pouvez-vous en profiter ? Quels critères devez-vous remplir ? Explications.

  • 08/03/2017

    Dans certains cas, votre entreprise peut déduire des frais de déplacement de son résultat imposable. Quels sont les frais déductibles ?

  • 02/03/2017

    Les entreprises installées ou souhaitant s’installer dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPPV) peuvent bénéficier d’une exonération totale de cotisation foncière des entreprises (CFE). Dans quelles conditions ?

  • 20/02/2017

    Le crédit d’impôt recherche (CIR) a pour objectif d’améliorer l’innovation et la compétitivité des entreprises. Grâce à ce crédit d’impôt, les entreprises peuvent engager des dépenses de recherche et développement et être en partie remboursées sur ces dépenses.

  • 16/02/2017

    Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) est un avantage fiscal pour les entreprises employant des salariés, équivalant à une baisse de leurs charges sociales. Le CICE s'impute sur l'impôt sur le revenu ou l'impôt sur les sociétés dû au titre de l'année au cours de laquelle les rémunérations prises en compte pour le calcul du CICE ont été versées. Il peut ensuite être imputé sur les trois années suivantes ou restitué au-delà de ce délai.

Le ministère sur Twitter

Vous êtes une entreprise

Fermer

Vous êtes une entreprise

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !