Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Une enquête de la DGCCRF conduit au paiement d’une amende transactionnelle de 10 000 euros par la société DISINFLUENCE

A la suite d’une enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et, après accord du procureur de la République d’ANGERS dans le cadre d’une transaction pénale, la société DISINFLUENCE, e-vendeur en dropshipping, a accepté de payer une amende de 10 000 euros.

©AdobeStock

Sur son site Internet, www.douche-spa-premium.com, la société DISINFLUENCE commercialise ainsi un pommeau de douche filtrant et ses pierres de recharge.

En 2019 et 2020, les investigations menées par le Service National des Enquêtes (SNE) de la DGCCRF auprès de cet opérateur ont mis en évidence des pratiques commerciales trompeuses. Celles-ci ont consisté en la diffusion d’informations trompeuses sur les qualités substantielles du produit et sur les résultats attendus de son utilisation en matière d’économie d’eau et de bienfaits pour la santé. Par ailleurs, les avis présents sur le site étaient faussement présentés comme certifiés par un organisme tiers.

Ce professionnel trompait également le consommateur :

  •  sur le prix de référence du produit qui n’avait jamais été pratiqué et ne correspondait pas au prix de marché ;
  •  sur la période de l’offre promotionnelle par l’utilisation d’un compte à rebours fictif de fin d’opération.

Ces deux dernières infractions sont des leviers marketing régulièrement utilisés en matière de dropshipping ou de livraison directe. Ce mode de vente repose sur le principe d’absence de stock des produits proposés. A chaque vente enregistrée sur son site, le vendeur commande le produit à son fournisseur qui l’expédie directement au client, le consommateur n’étant pas conscient de cette organisation.

La vente par livraison directe est un mode de vente en plein développement et fait l'objet d'une attention renforcée et continue de la part des services de la DGCCRF en raison des arnaques qu’il peut susciter. Cette surveillance vise à assurer la protection économique des consommateurs lors de leurs achats en ligne et à détecter et sanctionner les pratiques déloyales, telles que celles mentionnées ci-dessus, pouvant conduire à altérer les comportements d’achat des consommateurs.

Les consommateurs qui rencontrent un problème de consommation lors de leurs achats en ligne sont invités à le signaler sur Signal Conso.

Partager la page