Accueil du portailDGCCRF › Pratiques commerciales trompeuses de la société Viagogo
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Pratiques commerciales trompeuses de la société Viagogo

06/12/2017

Le Service national des enquêtes de la DGCCRF a enjoint la société VIAGOGO AG et VIAGOGO ENTERTAINMENT INC  de cesser les pratiques commerciales trompeuses.
 

Injonction pour Viagogo AG (Suisse) 

Le Service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a enjoint la société VIAGOGO AG exploitant l’application VIAGOGO et le site www.viagogo.com  de cesser les pratiques commerciales trompeuses au sens des articles L.121-2 et L.121-4 du code de la consommation. Les pratiques commerciales trompeuses relevées sur le site internet www.viagogo.com et l’application VIAGOGO concernent

  • l’affichage tarifaire par la non-inclusion de tous les frais composant le prix,
  • la disponibilité des billets d’événements sportifs et culturels (concerts, festivals…)par le fait d’induire en erreur le consommateur sur la disponibilité limitée des billets proposés,
  • les droits du professionnel par la revente au-delà de leur valeur faciale des billets pour des événements subventionnés.

Injonction pour Viagogo Entertainment INC (Delaware- USA)

 Le Service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des Fraudes a enjoint la société VIAGOGO ENTERTAINMENT INC exploitant l’application VIAGOGO et le site www.viagogo.fr  de cesser les pratiques commerciales trompeuses au sens des articles L.121-2 et L.121-4 du code de la consommation. Les pratiques commerciales trompeuses relevées sur le site internet www.viagogo.fr et l’application VIAGOGO concernent 

  • l’affichage tarifaire par la non-inclusion de tous les frais composant le prix,
  • la disponibilité des billets d’événements sportifs et culturels (concerts, festivals…)par le fait d’induire en erreur le consommateur sur la disponibilité limitée des billets proposés et 
  • les droits du professionnel par la revente au-delà de leur valeur faciale des billets pour des événements subventionnés.
Partagez cet article !