Accueil du portailDGCCRF › Pratiques abusives « Mise en conformité RGPD » : comment s’en prémunir ?
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Pratiques abusives « Mise en conformité RGPD » : comment s’en prémunir ?

14/06/2018

© DGCCRF

La DGCCRF et la CNIL alerte des professionnels sur les sollicitations trompeuses de prétendues sociétés proposant des prestations de mise en conformité au RGPD.

© DGCCRF

Le règlement  général sur la protection des données personnelles (RGPD) est entré en application le 25 mai  2018. Ce texte a pour objectif de mieux protéger les particuliers concernant le traitement de  leurs données personnelles et de responsabiliser les professionnels.

Le RGPD s’applique à toute  organisation,  publique  et  privée,  qui  traite  des  données  personnelles  pour son compte ou en tant que sous-traitant, dès lors qu'elle est établie sur le territoire de l’Union européenne ou que son activité cible directement des résidents européens.

Des sociétés profitent de l’entrée en vigueur de ce règlement pour opérer du démarchage auprès des professionnels  (entreprises, administrations, associations), parfois de manière agressive, afin de  vendre un service d’assistance à la mise en conformité au RGPD.

Au regard de pratiques commerciales trompeuses, la DGCCRF et la CNIL (Commission nationale de l’Informatique et des Libertés) formulent  plusieurs recommandations qui visent à :

  • vérifier l’identité des entreprises démarcheuses qui ne sont en aucun cas, contrairement à ce que certaines prétendent, mandatées par les pouvoirs publics pour proposer à titre onéreux des prestations de mise en conformité au RGPD ;
  • vérifier la nature des services proposés : la mise en conformité au RGPD nécessite plus qu’un simple échange ou l’envoi d’une documentation. Elle suppose  un  vrai  accompagnement,  par  un  professionnel qualifié  en  protection  des  données  personnelles,  pour  identifier  les  actions  à  mettre  en  place  et  assurer leur suivi dans le temps.

Dans certains cas, il peut aussi s’agir de manœuvres pour collecter des informations sur une société en vue d’une escroquerie ou d’une attaque informatique. Si vous recevez ce type de sollicitations, vous devez :

  • demander  des  informations  sur  l’identité  de  l’entreprise démarcheuse  permettant  de  faire  des vérifications sur internet ou auprès des syndicats de votre profession ;
  • vous méfier de telles communications prenant les formes d’une information officielle émanant d’un service public ;
  • lire attentivement les dispositions contractuelles ou pré-contractuelles ;
  • prendre le temps de la réflexion et de l’analyse de l’offre ;
  • diffuser ces conseils de vigilance auprès de vos services et des personnels qui sont appelés à traiter ce type de courrier dans l’entreprise ;
  • ne payer aucune somme d'argent au motif qu’elle stopperait une éventuelle action contentieuse.

Si vous vous estimez lésé, vous pouvez vous adresser à la direction départementale de la protection des populations  (DDPP)  ou  à  la  direction  départementale  de  la  cohésion  sociale  et  de  la  protection  des populations (DDCSPP) de votre département de résidence.

Pour  rappel,  les  entreprises  de  moins  de  5  salariés  sont  protégées  par  les  dispositions  du  Code  de  la consommation pour les contrats conclus hors établissement.

D'autres actualités pouvant vous intéresser

  • © Fotolia

    11/04/2019

    Lundi 8 avril 2019, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et Jeanne-Marie Prost, présidente de l’Observatoire des délais de paiement, ont présenté l’évolution des délais de paiement en 2018.

  • ©DGCCRF

    01/04/2019

    Le Code de la commande publique entre en vigueur le 1er avril 2019.

  • ©Fotolia

    26/03/2019

    Depuis le début de l’année, la DGCCRF constate une recrudescence de plaintes à la suite de démarchage d’entreprises par des éditeurs d’annuaire dit professionnel.

  • ©Fotolia djile

    21/03/2019

    Quelle que soit la taille de votre entreprise, vous devez permettre à tout consommateur l’accès à un dispositif de médiation de la consommation en vue de la résolution amiable d’éventuels litiges.

  • ©Pixabay

    11/02/2019

    En complément de son application web de télédéclaration en ligne des importations et exportations de fruits et légumes «TÉLÉFEL », la DGCCRF souhaite proposer gratuitement un nouveau service de web API qui permet d’interfacer directement à TÉLÉFEL le système d’information interne ou le progiciel de gestion intégré des opérateurs.

  • © Fotolia

    05/02/2019

    La DGCCRF publie des lignes directrices pour l’encadrement des promotions pour les produits alimentaires et l’interdiction du terme « gratuit ». Ce document explicite les conditions dans lesquelles les nouvelles règles prévues en matière de limitation des offres promotionnelles seront mises en œuvre par les services de la DGCCRF.  Il est susceptible de modifications ou d’évolution à la lumière des pratiques constatées par les services de contrôle ou portées à la connaissance de la DGCCRF par les acteurs économiques.