Attention aux siphons culinaires ! (Vérifiez vos placards)

À la suite d’un nouvel accident domestique, survenu plus de 11 ans après l’achat de l’appareil, la DGCCRF attire à nouveau l’attention des consommateurs sur les risques graves associés à l’utilisation de certains siphons culinaires dangereux et appelle à la vigilance lors de leur utilisation.

Un siphon de cuisine au-dessus d'une assiette de nourriture
©Fotolia

Depuis 2010, plusieurs modèles de siphons culinaires (appelés également siphons à crème ou à chantilly) ont causé des accidents domestiques graves dus à leur explosion, soit lors à la première utilisation, soit après plusieurs années d’utilisation.

L’explosion propulse des éclats à grande vitesse pouvant occasionner des blessures graves notamment aux mains, au thorax ou au visage. Dans la grande majorité de ces accidents, les appareils défectueux sont constitués d’une tête en matière plastique et d’un corps en aluminium et ont été achetés entre 2010 et 2013.

Ainsi, depuis 2010, de nombreux produits reconnus comme dangereux ont fait l’objet de rappels auprès des consommateurs. Plusieurs milliers d’appareils étaient concernés. Toutefois, malgré la communication effectuée par les fabricants et les distributeurs, il semble que des consommateurs aient encore des appareils en leur possession.

La DGCCRF attire l’attention des consommateurs qui possèdent un siphon à crème sur l’importance de vérifier que ce dernier n’est pas concerné par un rappel (cf. tableau ci-dessous), au besoin en se rapprochant du vendeur. En cas de doute, la DGCCRF recommande aux consommateurs de ne plus utiliser ces appareils, en particulier ceux à tête en plastique, même en l’absence de dysfonctionnement apparent lors des utilisations précédentes.

Enfin, la DGCCRF rappelle qu’un siphon à crème est un appareil à pression. A ce titre, il doit être utilisé en respectant scrupuleusement les prescriptions du fabricant qui figurent en principe sur le mode d’emploi. En particulier, il convient de respecter les consignes relatives au niveau maximal de remplissage, au nombre et à la nature des cartouches de gaz, à la température maximale de service, et de mettre l’appareil au rebut au premier signe de vieillissement ou a fortiori de dysfonctionnement.

Les conseils de la DGCCRF pour choisir un produit sûr et l’utiliser sans risque :