Plongée : appel à la vigilance sur les masques et tubas

Alors que la saison estivale bat son plein, la DGCCRF recommande aux amateurs de snorkeling de rester vigilants sur les matériels employés et sur leurs bonnes conditions d’utilisation.

©AdobeStock

La pratique de loisirs de randonnée aquatique ou snorkeling, consistant à nager en surface, avec un équipement minimal de plongée, afin d'observer la nature subaquatique, rencontre un vif succès ; nombreux sont les adultes et les enfants à recourir à des masques couvrant l’ensemble du visage, et intégrant un tuba.

Pour votre sécurité, il est important de lire attentivement les informations transmises dans la notice du produit (précautions, mode d’emploi, utilisateurs, entretien) et de conserver celle-ci pour une lecture ultérieure.

Comme tout équipement, son bon fonctionnement doit être régulièrement vérifié, afin d’éviter les risques d’entrée d’eau dans le masque, mais aussi pour garantir une bonne circulation de l’air.

Comment faire le tour en quelques questions :

  • Les valves permettant l’inspiration et l’expiration sont-elles présentes, bien positionnées et en bon état ?
  • Les éléments mobiles à l’intérieur du tuba sont-ils fonctionnels ?
  • Le joint du tuba et la jupe présentent-ils des traces d’usure et sont-ils bien positionnés ?
  • Les sangles sont-elles en bon état et bien réglées ?

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre revendeur ou du service après-vente de la marque en cas de doute.

Par ailleurs, lors du l’utilisation du masque, si vous vous sentez fatigué(e), avez l’impression de manquer d’air ou avez des vertiges, retirez votre masque et sortez de l’eau.

Et pour que la baignade reste un plaisir pour les petits et les grands, retrouvez tous les conseils de prévention sur le site de Santé Publique France.

Découvrez les autres conseils de l'été de la DGCCRF.