Trier les résultats par
Afficher les extraits

Condamnation de la société de location de véhicule Goldcar par l’autorité de la concurrence italienne pour pratiques commerciales déloyales

Le Centre Européen des Consommateurs France nous informe que l’autorité de la concurrence italienne a condamné, le 30 novembre 2016, la société de location de véhicule Goldcar à une peine de 2 millions d’euros pour pratiques commerciales déloyales.

En effet, le  CEC France a recensé de nombreuses plaintes de consommateurs ayant réservé sur internet des voitures à des prix attractifs auprès de la société Goldcar (en Espagne, Italie, ou au Portugal) et qui se retrouvent contraints à payer des frais supplémentaires (souscription d’une assurance complémentaire). C’est pour ce genre de faits que la société de location Goldcar a été condamnée par l’autorité de la concurrence italienne.

Outre ces techniques commerciales agressives pour obliger le client à souscrire à une assurance non souhaitée et dont il ignore l’utilité, il est reproché également à Goldcar son manque de transparence dans le contrat de location quant à l’absence de justification des frais de remise en état sur un véhicule endommagé.

Toutefois, la société Goldcar n’est pas la seule société concernée. Au vu du nombre croissant de réclamations traitées par l’ensemble des Centres Européens des Consommateurs (2000 l’an passé), la Commission Européenne et les autorités nationales de protection des consommateurs, en coopération avec les 5 leaders de la location de voiture en Europe (Avis, Enterprise, Europcar, Hertz et Sixt), ont décidé d’agir ensemble afin de rendre leurs pratiques commerciales conformes à la législation européenne. Leur mot d’ordre est : « Informer clairement les consommateurs quant au prix de la location, aux assurances obligatoires ou optionnelles, à la politique de carburant, etc. ».

Afin que les consommateurs puissent faire face à de telles situations, voici quelques mises en garde et recommandations proposées par le CEC France :

  • Lorsque le prestataire somme le consommateur de payer et  que le consommateur ne veut pas : le consommateur peut mentionner dans le contrat qu’il n’est pas d’accord avec ce paiement « forcé » et qu’il se réserve le droit de réclamer l’argent versé.

(le consommateur doit penser également à inscrire le nom de l’employé et déposer au plus vite une réclamation écrite auprès du service client de  la société de location).

  • Si la réclamation a échoué : le consommateur doit se tourner auprès de son émetteur de carte bancaire ou de sa banque pour engager une procédure de « chargeback ».

(afin d’augmenter les chances de  remboursement, le consommateur ne doit pas oublier de de joindre la décision de l’autorité de la concurrence italienne, une preuve supplémentaire qu’il a payé sous la contrainte.

  • Vacances en Espagne : en cas de litige, le consommateur réclame auprès du loueur le formulaire « Hoja de reclamaciones » et demande les coordonnées de l’organisme de consommateurs compétent auquel il doit envoyer le formulaire.

(Si le loueur s’y oppose, le consommateur pourra faire appel à la police municipale ou « Oficina Municipal de Información al Consumidor (OMIC) ».

  • Concernant les assurances, dépôt de garantie, remise des clés, état des lieux… : le consommateur peut retrouver toutes les informations et conseils du CEC sur le site www.europe.consommateurs.eu et sur leur brochure gratuite en ligne « Louer un véhicule en Europe ».

Contact - Centre européen des consommateurs

Toutefois, si les consommateurs ont une question à poser ou une réclamation à formuler à l’encontre d’un loueur de véhicule européen, ils peuvent contacter le Centre européen des Consommateurs France à l’adresse suivante :

Centre européen des Consommateurs France
Bahnhofsplatz 3 – D-77694 Kehl – Allemagne,
Site internet http://www.europe-consommateurs.eu/fr/accueil/
mail à service-juridique@cec-zev.eu.

 

 

Partager la page