Accueil du portailDGCCRFPublicationsVie pratique Fiches pratiques › Tablettes et micro-ordinateurs : faites le bon choix !
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Tablettes et micro-ordinateurs : faites le bon choix !

14/12/2017

Vous hésitez entre acheter une tablette tactile et un ordinateur portable ? Pour faire le bon choix, reportez-vous à nos conseils d’achat !

Crédit photo : © Phovoir

 

Tablettes et micro-ordinateurs : faites le bon choix ! - PDF, 456Ko

La généralisation du wifi a permis à l’offre d’appareils « sans fil » de se  développer, pour des utilisations hors du domicile ou des lieux de travail.

Aux côtés des traditionnels ordinateurs portables, on trouve désormais :

  • des tablettes tactiles numériques à mi‐chemin entre le micro-ordinateur portable et le « smartphone », elle permet une connexion internet très conviviale mais déçoit par ses capacités de stockage et de productivité ;
  • des micro-ordinateurs « ultraportables » qui  se déclinent en deux catégories :
    • les « netbooks » qui sont des ordinateurs portables particulièrement fins, légers, mobiles et peu chers et qui permettent d’effectuer des tâches courantes (navigation sur internet, utilisation de logiciels de bureautique, écoute de musique, lecture de vidéos, jeux en 2D). En règle générale ils ne sont pas équipés de lecteur optique (CD/DVD/Blu-ray), et disposent de capacités techniques (connectiques, processeur, mémoire vive, mémoire de stockage, carte graphique) réduites,
    • les « ultrabooks »  bien que plus fins et légers, ils offrent en principe les mêmes fonctions qu’un micro-ordinateur portable standard sont souvent plus chers.

Quelques données chiffrées

En 2017, 85 % des foyers français sont équipés d’un micro-ordinateur portable. En 2013, ce pourcentage était de 77 %. Enfin, le nombre de foyers français possédant désormais plusieurs ordinateurs atteint 39 %.

 Choisissez un matériel adapté à vos besoins

Evaluez vos besoins avant de vous engager dans un investissement qui reste élevé, malgré une baisse notable des prix sur les entrées de gamme !

Un ordinateur est un système complexe : quelle que soit votre option, choisissez les principales caractéristiques  techniques de l’appareil visé en fonction de l’usage que vous en ferez.

Il faut une capacité suffisante de mémoire vive, tout particulièrement pour les usages multimédias ou  certains jeux vidéo. La plupart des ordinateurs portables disposent désormais d’une mémoire vive (RAM) de 4 giga-octets (Go), dès les premiers prix.

La qualité de la carte graphique est notamment essentielle pour les amateurs de jeux-vidéo ou de retouche ou montage de photos.

De même la résolution de l’image et la taille de l’écran peuvent être des critères de choix.  Une résolution ultra HD (ultra-haute définition) avec une densité de pixels élevée (plus de 8 millions), permet une grande précision de l’image, avec plus  de nuances et un contenu affiché plus important sur une même page qu’une résolution « full HD » (2 millions de pixels). L'ultra HD va de pair avec une carte graphique performante et une connectique adaptée.

Enfin, la plupart des loisirs numériques supposent que vous mettiez votre ordinateur en relation avec un autre équipement (lecteur MP3,  appareil photo, caméscope, mais aussi clé de stockage de données ou disque dur supplémentaire). Il vous faut donc disposer des entrées/sorties capables de supporter la connexion avec ces différents matériels. En conséquence, évaluez vos besoins immédiats et ultérieurs, afin de vous assurer que l’ordinateur que  vous choisirez sera convenablement équipé.    

Si vous vous orientez vers un ordinateur portable, il vous faudra aussi tenir compte du poids et de  l’autonomie. La fonction wifi est par ailleurs utile puisqu’elle vous permet de vous connecter au réseau internet sans connexion filaire, y compris dans certains lieux publics.

Ensemble ou PC assemblé ? 

 

Système d'exploitation propriétaire ou logiciel libre ? 

À côté du système d'exploitation préinstallé généralement proposé avec votre PC, il existe plusieurs systèmes d'exploitation qui sont librement accessibles sur internet ou dont on peut demander l'installation à  certains assembleurs. Le choix se pose dans les mêmes termes qu'en matière de matériels : l'installation et l'utilisation des logiciels libres exigent une bonne maîtrise de l'informatique. Soyez également attentif  à la compatibilité de votre matériel et de vos différents périphériques avec le logiciel libre proposé !

À côté des grandes marques qui proposent d’emblée un produit complet, certains professionnels spécialisés proposent de monter et de configurer des ordinateurs à la demande.

  • Avantages : le client peut se procurer les différents modules séparément et faire plus aisément évoluer sa configuration ; ce peut être une solution plus économique et pour les connaisseurs, une formule aussi fiable que le recours à un ensemble préconçu.
  • Inconvénient : il faut de bonnes connaissances techniques, en particulier en ce qui concerne les sous‐ensembles et les composants.       

Les ordinateurs sont de plus en plus souvent proposés avec un ensemble de logiciels préinstallés. Faites‐vous clairement préciser la liste et les fonctionnalités des versions implantées sur chacune des configurations des produits que vous examinez. Posez également des questions sur la documentation fournie. Et gardez en mémoire que des logiciels préinstallés dont vous n'avez pas l'usage encombrent inutilement la capacité de votre ordinateur, ce qui peut gêner le fonctionnement optimal des applications auxquelles vous tenez.

Si les logiciels préinstallés ne couvrent pas tous vos besoins, renseignez‐vous également sur le prix des logiciels que vous devrez peut‐être acheter en plus et calculez votre budget suivant les applications que vous envisagez : il faudra compter de quelques dizaines à plusieurs centaines d'euros.    

Enfin, il convient de signaler que certains fabricants d’ordinateurs ont mis en place des procédures de  remboursement pour les consommateurs ne souhaitant pas conserver le système d’exploitation et les  logiciels préinstallés. Des informations sur ces procédures et leurs modalités sont disponibles auprès des  revendeurs de matériel informatique ou des fabricants d’ordinateurs.  

Imprimantes, scanners et autres périphériques ?

Avant tout achat, prenez soin de noter les caractéristiques des composantes essentielles de votre  équipement et vérifiez que l'ensemble est suffisant et compatible avec le matériel supplémentaire que  vous souhaitez connecter, notamment en ce qui concerne les appareils ultra HD.

Comme en matière de logiciels, si vous avez déjà une idée précise des matériels répondant à vos besoins, il faut dès avant l'achat vous préoccuper de leur prix, de leurs performances, de leur facilité  d'installation et de leur compatibilité avec la configuration (matériel et logiciel) que vous avez choisie.

Installation et service après-vente

Si vous êtes débutant, l’intervention d’un technicien lors de l’installation peut se révéler un  investissement utile. Cela vous permettra de voir une première fois comment faire fonctionner  l’ensemble (ordinateur, périphériques, connexion internet) et de constater leur bon état de marche.

Soyez en particulier attentif au numéro d'appel du centre d'assistance téléphonique : c'est vous qui  payez les communications, or de nombreux centres sont implantés à l'étranger.
 
En cas de panne ou de dysfonctionnement de votre appareil, sachez que vous bénéficiez de trois types de  garanties, dont deux types de garanties légales :

  • la garantie légale de conformité du bien au contrat (articles L.217‐4 à L.217‐14 du Code de la Consommation) : le vendeur est responsable de la garantie légale de conformité du produit que vous avez acheté. Cette garantie est de 2 ans à compter de la délivrance du produit. Vous bénéficiez d’une présomption d’antériorité du défaut du bien durant ces 2 ans. Le vendeur ne peut se soustraire à cette obligation et ce, quelles que puissent être les restrictions figurant dans le contrat de garantie commerciale.
  • la garantie légale des vices cachés (articles 1641 à 1649 du Code civil) : elle s’applique quel que soit le produit acheté, que le vendeur soit professionnel ou non. Cette garantie couvre tous les frais entraînés par les vices cachés. Le défaut doit être antérieur à la vente et rendre les produits impropres à l'usage auquel ils sont destinés.
  • la garantie commerciale (articles L.217‐15 à 217-16-1 du Code de la consommation) : elle peut être gratuite (pendant un an, par exemple) ou payante, ce qui est le cas des extensions de garantie proposées par les revendeurs (« pour plus de tranquillité »). Dans tous les cas, l’acheteur doit être obligatoirement informé de l’existence de la garantie légale de conformité pesant sur le vendeur professionnel.

Important

Avant de souscrire une extension de garantie, lisez attentivement les conditions du contrat de garantie, (elles doivent vous être remises), les modalités de sa mise en œuvre et les exclusions. La DGCCRF mène, depuis 2013, des enquêtes relatives à l’information du consommateur en matière de garanties (de conformité, des vices cachés et  contractuelles) notamment dans le secteur des matériels informatiques et électroniques grand public. De multiples infractions et manquements au Code de la  consommation ont été relevés, notamment en ce qui concerne l’information sur les garanties légales et les contrats de garantie commerciales. Il est apparu notamment que certaines garanties commerciales étaient moins avantageuses que la garantie légale de conformité.

Un conseil : restez vigilant !  

Initié ou non, restez vigilant face aux annonces alléchantes et vérifiez soigneusement que les produits  que l'on vous vend sont bien ceux dont la publicité vante les mérites ! N'oubliez pas que votre première  garantie est la mention explicite des références correctes sur la facture. Conservez également les  documents publicitaires.

Les professionnels qui proposent des produits ou des services sur internet sont soumis à certaines  obligations d'information à l'égard des  consommateurs, concernant en particulier l’identification du vendeur, les caractéristiques du produit proposé, les garanties. L’attention donnée à ces informations peut permettre d’éviter l’achat de produits douteux, tels que des contrefaçons, et/ou de se retrouver sans recours en cas de problème.

Comme pour tous les achats effectués à distance, vous bénéficiez d'un délai de rétractation de 14 jours pour retourner le produit au vendeur. Ce délai court à compter de la réception du produit ou de l'acceptation de  l'offre pour les services. Ce droit de rétractation peut être exercé sans avoir à justifier de  motifs, ni à payer de pénalité. Les frais de retour, sauf accord du vendeur, sont à votre charge.

Retenez toutefois que ce droit de rétractation ne sera en revanche pas opposable au professionnel pour les logiciels informatiques lorsque ceux-ci ont été descellés après la livraison. Il en est de même après l’achat d’un contenu numérique non fourni sur un support matériel et dont l’exécution a commencé après accord préalable exprès et renoncement exprès au droit de rétractation (article L121-28-8 du Code de la consommation).

Que faire des appareils en fin de vie ?

Lorsqu’un ordinateur, ou un appareil électronique de manière générale, est devenu obsolète et que vous  souhaitez vous en défaire, il convient de respecter certaines modalités. Entrant dans la catégorie des  déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), les appareils usagés doivent faire l'objet d'une collecte et d'un traitement spécifiques pris en charge par des éco organismes financés par une éco participation versée par les fabricants, pour être traités dans le circuit des DEEE.

La collecte est mise en place à partir des distributeurs d’appareils qui ont l’obligation, y compris lorsqu’il s’agit de sites de vente à distance, de reprendre les appareils usagés lors de la vente d’un équipement similaire. Pour les équipements usagés dont les dimensions extérieures sont inférieures à 25 cm, la reprise gratuite par les distributeurs s’effectue sans obligation d’achat lorsque ceux-ci disposent d’une surface de vente consacrée aux équipements électriques et électroniques d’au moins 400 m2. Les collectivités locales peuvent également organiser une collecte sélective des DEEE sur une base volontaire, via notamment  des déchetteries.  

Attention

Il est important, avant la remise de son ancien appareil au professionnel chargé du recyclage,  que l’utilisateur se soit assuré que ses données personnelles ont bien été effacées du disque dur de  l’ordinateur. Pour plus de sécurité, le consommateur peut confier cette mission à un professionnel.

 

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer aux textes officiels.

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables et/ou rapprochez-vous d'une direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Textes de référence

Code de la consommation  

  • articles L.217‐4 à L.217‐14 - la garantie légale de conformité du bien au contrat
  • articles L.217‐15 à L.217-16-1 - la garantie commerciale
  • articles L.2121-18 et suivants 28-8 – droit de rétractation

Code civil

  • articles 1641 à 1649 - la garantie légale des vices cachés

Liens utiles

Tour savoir sur les garanties

Partagez cet article !