Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Jeux vidéo - 22/11/2016

Environ 71,2% des français jouent aux jeux vidéo, tous jeux vidéo confondus : 58,3% sont des joueurs de jeux vidéo en ligne et/ou hors ligne et 8.1% des joueurs de jeux vidéo pré-installés[1]. Le jeu vidéo se pratique sur PC (67% des joueurs), consoles (56%), « smartphones » (42%), consoles portables (32%) et tablettes (29%)[2]. Selon GfK, 2 656 000 consoles ont été vendues en France en 2014, dont 65,5% de consoles de salon parmi lesquelles 79,4% de nouvelle génération et 34,5 de consoles portables.

 

Le marché du jeu vidéo est désormais majoritairement dématérialisé : 90% des jeux sur PC sont distribués de façon dématérialisée. 47 % des joueurs français jouent à des jeux distribués en ligne et 71% des joueurs en ligne jouent à des jeux à accès gratuit (« free-to-play »), dont une partie du contenu peut donner lieu à un paiement[3] (étude 2014 Ifop/SNJV pour Hadopi). Les jeux en ligne sont essentiellement pratiqués sur ordinateur et de plus en plus sur les «smartphones ».

Les jeux en ligne peuvent prendre des formes multiples. Ces jeux vont des simples jeux d’arcade jusqu’aux jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs (MMORPG), dans lesquels des milliers de joueurs participent à un seul jeu en même temps. Les jeux en ligne peuvent être achetés sur disque et permettent une interaction entre plusieurs joueurs via un ordinateur ou une console de jeu avec une connexion internet.

Ils peuvent également être téléchargés et installés sur ordinateur ou console. Il est également possible de jouer à des jeux plus simples sur des sites internet via un navigateur web.

Pour l'acquéreur potentiel d’un jeu vidéo, le choix n’est pas toujours facile du fait de la multiplicité des produits proposés (14 genres principaux ont été recensés depuis 2011 par une étude Gfk) et des évolutions technologiques de l’offre dont la pérennisation dépend du succès auprès des consommateurs. L’offre de jeux en 3D, avec ou sans lunettes spécifiques, devient accessible pour un public de plus en plus large grâce à des prix de vente en baisse. Le marché du jeu est également porté par la « génération 8 » offrant des expériences de jeu inédites, via les réseaux sociaux, la technologie multi-écrans et le « cloud gaming » (hébergement et installation du jeu à distance).

Conseils d’achat

Un même jeu vidéo peut être conçu pour être lu sur plusieurs types de support (ou plateforme). Avant d’investir, mieux vaut vérifier la compatibilité des jeux vidéo avec le support qui sera utilisé ainsi que leur disponibilité en version française puisqu’environ 95 % des jeux diffusés sont des jeux  dont les éditeurs sont de nationalité étrangère (étude Gfk–CNC 2013).

Par ailleurs, il convient avant l’achat, d’être attentif au contenu précis de l’offre proposée, des conditions d’utilisation du jeu, concernant en particulier l’acquisition éventuelle de certains compléments pouvant se révéler coûteux.

En outre, avant chaque achat il convient de s’assurer de l’adéquation du type de jeu avec l’utilisateur. La classification européenne baptisée PEGI (Pan European Game Information) permet un étiquetage clair des contenus proposés par rapport à l’âge (3+, 7+, 12+, 16+, 18+) afin d’informer les acheteurs potentiels et d’encadrer l’accès des jeux aux mineurs.

Sécurité

Certaines précautions d’utilisation des jeux vidéos doivent être respectées au regard des risques d’épilepsie qui peut survenir principalement chez les personnes dites photosensibles ou ayant des antécédents familiaux. Le décret n° 96‐360 du 23 avril 1996 a ainsi rendu obligatoire l’apposition de mises en garde sur l’emballage des jeux vidéo et sur la notice d’emploi placée dans la boîte qui les contient, ainsi que dans les lieux où des machines sont mises à disposition du public (ex : salles de jeux, débits de boisson, etc.) et sur les machines elles‐mêmes.

Les précautions à prendre dans tous les cas pour l'utilisation d'un jeu vidéo sont les suivantes
  • évitez de jouer si vous êtes fatigué ou si vous manquez de sommeil ;
  • assurez-vous que vous jouez dans une pièce bien éclairée en modérant la luminosité de votre écran ;
  • jouez à bonne distance de l’écran de télévision, aussi loin que le permette le cordon de raccordement, lorsque vous utilisez un jeu vidéo susceptible d’être connecté à un écran ;
  • faites des pauses de dix à quinze minutes toutes les heures, au cours de l’utilisation ;
  • achetez des jeux adaptés à l’âge des enfants. Le pictogramme qui figure sur l’étiquetage peut vous aider dans votre choix.

Par ailleurs, il convient de noter que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a émis un avis relatif aux effets sanitaires potentiels des technologies audiovisuelles en vision stéréoscopique « 3Ds », en novembre 2014. Dans son avis, l’Anses recommande que les enfants de moins de 6 ans n’y soient pas exposés et que ceux de moins de 13 ans en fassent un usage modéré.

 

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous d'une direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

[1] Etude menée en 2014 par TNS Sofres et le Centre national du cinéma et de l'image animée -CNC- sur les pratiques de consommation des joueurs français de jeux vidéo

[2] Etude « L’Essentiel du Jeu Vidéo » 2015 SELL (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs) / GfK

[3] Etude 2014 Ifop/Syndicat du jeu vidéo pour l’Hadopi

Télécharger la fiche pratique

 

 

 

Toutes les fiches pratiques

 

Texte applicable

  • Décret n° 96-360 du 23 avril 1996 : obligation d’apposer des mises en garde sur l’emballage des jeux vidéo et sur la notice d’emploi placée dans la boîte qui les contient, ainsi que dans les lieux où des machines sont mises à disposition du public et sur les machines elles-mêmes.

 

Liens utiles

  • Sur le classement PEGI : www.pegi.info
  • Sur la protection des mineurs pour les jeux en ligne : www.pegionline.eu
  • Avis de l’ANSES relatif aux effets sanitaires potentiels des technologies audiovisuelles en vision stéréoscopique « 3Ds ». (Auto-saisine n° « 2011-SA-0334 ») : www.anses.fr   

 

Partagez cet article !