Accueil du portailDGCCRFPublicationsVie pratique Fiches pratiques › Jeux vidéo : respectez les précautions d’usage !
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Jeux vidéo : respectez les précautions d’usage !

20/11/2018

L’offre de jeux vidéo est pléthorique et il est souvent difficile de choisir un jeu adapté à l'âge de son utilisateur. Une norme de classification affichée sur les emballages permet de guider les acheteurs. Consultez-la !

Crédit photo : ©Pixabay

Jeux vidéo : respectez les précautions d’usage ! - PDF, 510 Ko

Quel jeu choisir ?

Choisir un jeu vidéo n’est pas toujours facile du fait de la multiplicité des produits proposés et des évolutions technologiques d’une offre dont la pérennisation dépend de son succès auprès des consommateurs.

Des simples jeux d’arcade aux jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs (MMORPG), le choix qui s’offre au consommateur peu averti peut rapidement s’avérer cornélien.

Avant de vous décider, sachez que les jeux vidéo peuvent être achetés sur CD : ils permettent une interaction entre plusieurs joueurs via votre ordinateur ou votre console connectés à internet.

Ils peuvent également être téléchargés et installés sur votre équipement.

Il est enfin possible de jouer directement en ligne, sur smartphone ou tablette, sans faire l’acquisition d’un produit.

De nouvelles tendances se font jour, portées par les évolutions technologiques récentes, comme les jeux en «  streaming » (accès en continu à un contenu hébergé à distance), les jeux en réalité virtuelle pour lesquels le coût du matériel est assez élevé et la pratique parfois mal supportée par les joueurs, l’« e-sport », compétitions de jeux vidéo. Le décret n° 2017-872 du 9 mai 2017 relatif au statut des joueurs professionnels salariés de jeux vidéo compétitifs est  venu encadrer cette activité.

Que faut-il vérifier avant d’acheter ?

  • Un même jeu vidéo peut être conçu pour être lu sur plusieurs types de support (ou plateforme). Avant d’acheter, mieux vaut vérifier la compatibilité des jeux vidéo avec le support qui sera utilisé ainsi que leur disponibilité en version française (selon une étude GFK/CNC 2013, environ 95 % des jeux diffusés sont édités par des opérateurs de nationalité étrangère).
  • Soyez attentif au contenu précis de l’offre proposée, aux conditions d’utilisation concernant en particulier l’acquisition éventuelle de compléments (manettes, volants, etc.) pouvant s’avérer onéreux.
  • Assurez-vous enfin de l’adéquation du type de jeu à l’âge de l’utilisateur. Le système de classification par âge PEGI (pour Pan-european game information - Système européen d’information sur les jeux) permet de prendre des décisions éclairées lors de l’achat de jeux vidéo. Les pictogrammes PEGI apparaissent sur le devant et au dos de l’emballage et indiquent les classes d’âge conseillées: 3 ans, 7 ans, 12 ans, 16 ans et 18 ans. Ils donnent une indication fiable du caractère adapté du contenu du jeu en termes de protection des mineurs. La classification par âge ne tient pas compte du niveau de difficulté ou des aptitudes requises pour jouer à un jeu.

Quelques données chiffrées

53 % des Français jouent aux jeux vidéo, contre seulement 29 % en 2005. Moyenne d’âge des joueurs : 34 ans. 24 % d’entre eux déclarent jouer tous les jours ou presque, 68 % occasionnellement.

La console de salon reste la plateforme favorite des joueurs (61 %), mais la pratique sur smartphone se développe rapidement (60 %, contre 50 % en 2016). Enfin 55 % des joueurs jouent sur PC (Source : « Les Français et le jeu vidéo » étude 2017 SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs / GfK).

Au total, les ventes  de matériel (consoles, PC gaming, accessoires) et de jeux auraient représenté 3,46 Mds€ en 2016, ce qui en ferait la deuxième industrie culturelle en France après le livre. Malgré une légère décroissance, l’univers de la console représenterait à lui seul 63 % de la valeur globale et l’écosystème du jeu sur PC dépasserait le milliard d’euros (29 % de la valeur globale). Le mobile représenterait 8 % de la valeur globale (Source : estimation SELL en 2016).

Dans la mesure où le marché du jeu vidéo est désormais majoritairement dématérialisé (90 % des jeux sur PC sont distribués de façon dématérialisée et 47 % des joueurs jouent à des jeux distribués en ligne), la dimension réelle du marché reste néanmoins difficile à appréhender.

Respecter les précautions d’usage

  • Attention aux risques d’épilepsie qui peuvent survenir principalement chez les personnes photosensibles ou ayant des antécédents familiaux. Depuis un  décret n° 96‐360 du 23 avril 1996, l’apposition d’une mise en garde sur l’emballage des jeux vidéo, sur la notice d’emploi ainsi que dans les lieux où des machines sont mises à disposition du public et sur les machines elles‐mêmes est obligatoire.
  • Évitez de jouer si vous êtes fatigué ou si vous manquez de sommeil.
  • Assurez-vous que vous jouez dans une pièce bien éclairée en modérant la luminosité de votre écran.
  • Jouez à bonne distance de l’écran de télévision : aussi loin que le permette le cordon de raccordement, lorsque vous utilisez un jeu vidéo susceptible d’être connecté à un écran.
  • Faites des pauses de dix à quinze minutes toutes les heures.
  • Achetez des jeux adaptés à l’âge des enfants. Le pictogramme qui figure sur l’étiquetage peut vous aider dans votre choix.

Important

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a émis un avis relatif aux effets sanitaires potentiels des technologies audiovisuelles en vision stéréoscopique « 3Ds », en novembre 2014. Dans son avis, l’Anses recommande que les enfants de moins de 6 ans n’y soient pas exposés et que ceux de moins de 13 ans en fassent un usage modéré.

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous d'une direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Partagez cet article !