Accueil du portailDGCCRFPublicationsVie pratique Fiches pratiques › L’étiquetage des vêtements
Logo DGCCRF

 

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

L’étiquetage des vêtements - 30/11/2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque vous achetez une robe, un pantalon, une veste, vous regardez le prix mais vous devez également lire l’étiquette de composition du vêtement et, le cas échéant, les conseils d’entretien.

L’étiquetage ou le marquage des produits textiles relève d’un texte communautaire, directement applicable dans tous les Etats-membres, le règlement n° 1007/2011/CE du 27 septembre 2011.

L’étiquette de composition

L’étiquette de composition est obligatoire  et doit être fixée sur le produit. Elle doit être lisible et rédigée en langue française. Elle donnera le pourcentage des différentes fibres textiles composant le vêtement, voire des différentes parties si elles sont de compositions différentes.

Seule l’indication de la composition est obligatoire au niveau communautaire (cf. le règlement supra). L’indication de l’origine géographique se rapportant à la fabrication du produit («Made In», etc.) est facultative mais relativement courante dans ce domaine, compte tenu des exigences de certains pays d’importation. En tout état de cause, elle doit être justifiée et ne pas engendrer de confusion dans l’esprit du consommateur.

L’étiquette d’entretien

L’étiquette d’entretien vous conseille pour l’entretien de votre vêtement.

Elle est facultative mais fortement conseillée pour éviter d’engager la responsabilité du professionnel en cas d’incident lié à l’entretien du produit. Le professionnel peut donner des indications phraséologiques (du type : lavage à froid, nettoyage à sec, interdiction d’utiliser l’eau de javel, etc .) ou adhérer au COFREET (Comité français de l’Etiquetage pour l’Entretien des Textiles) et ainsi apposer le code d’entretien sous forme de 5 symboles. La norme EN ISO 3758 : 2012 fixe les symboles utilisés pour préciser les conditions de lavage, d’utilisation d’eau de javel, de séchage, de repassage et de nettoyage à sec, par exemple :

La désignation de la taille

Elle peut varier d’un pays à l’autre, d’un fabricant à l’autre et peut figurer sous forme chiffrée (38, 40, 42, etc., 1, 2, 3, etc.) ou sous forme de lettres (S, M, L, XL, etc.). Il existe des tables de conversion publiées à titre indicatif.

Quelques conseils

  • Evitez d’acheter des articles dépourvus d’étiquette de composition.
  • Attention aux textiles ne comportant pas d’étiquetage d’entretien.
  • Les vêtements comportant la mention « laver séparément » déteignent en général facilement. Respectez donc bien cette consigne. Un trempage à froid avant le premier lavage renseigne sur la tenue des couleurs.
  • Deux précautions valent mieux qu’une : relisez les étiquettes de composition et d’entretien avant toute opération de lavage, nettoyage à sec ou tout autre traitement du vêtement.
  • Prenez des précautions d’hygiène pour un vêtement en contact direct avec la peau, il est toujours préférable de le laver avant la première utilisation.

 

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 Télécharger la fiche pratique

Toutes les fiches pratiques

Textes applicables

  • Règlement (UE) n° 1007/2011 du Parlement Européen et du Conseil du 27 septembre 2011 relatif aux dénominations des fibres textiles et à l'étiquetage et au marquage correspondants des produits textiles au regard de leur composition en fibres (JOUE du 18 octobre 2011)

Partagez cet article !