Accueil du portailParticuliersComment bien choisir son Champagne ?

Comment bien choisir son Champagne ?

par Bercy Infos,

le 12/12/2018 –

Produit phare des fêtes de fin d’année, le Champagne est un vin très apprécié des Français. Afin de ne pas vous tromper sur ce produit, voici quelques conseils pour bien choisir et conserver votre Champagne.

Comprendre le vocabulaire sur le Champagne

Le Champagne est un vin créé à la fin du 17e siècle dont le processus de fermentation du jus de raisin permet au vin de pétiller.

La qualité du Champagne se mesure grâce au cru, au cépage et au millésime. Explications sur ces termes.

  • Cru : lieu où la vigne pousse. Le lieu de production du Champagne est rigoureusement défini par la loi du 22 juillet 1927 : seuls cinq départements peuvent produire du Champagne : la Marne, l’Aube, la Haute-Marne, l’Aisne et la Seine-et-Marne.
  • Cépage : variété de raisins dont est issu le vin. Sept cépages sont autorisés par la réglementation : le Chardonnay, le Pinot Noir, le Pinot Meunier, l’Arbane, le Petit Meslier, le Pinot Blanc et le Pinot Gris.
  • Millésime : année de récolte.

Lire aussi : Étiquetage des vins, comment s'y retrouver ?

Vérifier les mentions obligatoires

Pour bien vérifier que votre bouteille contient du Champagne, pensez à vérifier les mentions obligatoires. Attention, n’achetez jamais un vin mousseux qu’on vous vendrait comme « Champagne déclassé », « hors quantum » ou « jeunes vignes » ; ces noms peuvent cacher des fraudes.

L’appellation « Champagne »

L’appellation « Champagne » doit obligatoirement figurer sur la bouteille à deux endroits : sur l’étiquette et sur le bouchon de liège.

La mention de la teneur en sucre

La mention de la teneur en sucre (extra-brut, brut, sec, demi-sec, doux) est obligatoire.

Le nom ou la raison sociale de l’élaborateur

Le nom ou la raison sociale de l’élaborateur, ainsi que la commune de son siège social doivent apparaître.

Le numéro d'immatriculation professionnelle

La classification d’enregistrement doit être visible sur l’étiquette du produit. Il s’agit d’initiales :

  • M.A. : Marque d’acheteur. C'est souvent la propriété des distributeurs et en particulier de la grande distribution. La marque peut ainsi faire travailler plusieurs élaborateurs mais vendre le Champagne sous la même marque.
  • C.M. : Coopérative de manipulation. La coopérative transforme le raisin de ses adhérents dans ses locaux afin de produire du Champagne puis le commercialise.
  • R.C. : Récoltant coopérateur. Le récoltant coopérateur récolte son raisin, le confie à sa coopérative et reprend ensuite des vins en cours d'élaboration ou prêts à être commercialisés afin de les vendre lui-même.
  • R.M. : Récoltant manipulant. Il récolte son raisin, élabore le vin dans ses locaux et le commercialise.
  • S.R. : Société de récoltants. Les membre de la société de récoltants appartiennent à la même famille. La société de récoltants élabore du Champagne grâce au raisin de la récolte de ses membres et  le commercialise.
  • N.M. : Négociant manipulant. Le négociant manipulant achète des raisins, des moûts ou des vins et prend en charge leur élaboration dans ses locaux avant de commercialiser le Champagne. Les grandes marques de Champagne appartiennent à cette catégorie.

Ces initiales, suivies d’un numéro correspondant au numéro d’enregistrement de la marque, sont délivrés par le Comité Interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC).

Lire aussi : Comment bien choisir son chocolat ?

Conserver le Champagne

Lorsque vous avez choisi votre Champagne, vous pouvez le conserver plusieurs années, même si, contrairement à d’autres types de vin, le Champagne est livré à maturité et n’a pas vocation à être gardé pendant longtemps. Pour le conserver, il est important de disposer la bouteille à l’horizontal, dans un endroit frais avec un taux d'humidité élevé (hygrométrie), à l'abri de la lumière, du bruit et des vibrations.

Lire aussi : Fêtes de fin d'année : comment bien choisir le foie gras ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Partagez cet article !

Thématiques :

Consommation

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 24/05/2019

    Jouets, vêtements, automobiles, produits alimentaires, etc...de nombreux produits sont retirés régulièrement de la vente après avoir été commercialisés, en raison des risques qu'ils peuvent présenter pour les consommateurs. Comment s'effectue la surveillance des produits ? Comment sont-ils retirés de la vente ? À qui vous adresser pour signaler vous-même un produit potentiellement à risque ? On fait le point.

  • ©Phovoir

    24/05/2019

    Vous aimez passer vos vacances en caravane ou sous une tente ? Vous adorez le confort d'un mobil-home ? Voici quelques conseils pour bien préparer vos vacances de camping.

  • 23/05/2019

    Pour la plus grande partie du territoire, les soldes d’été 2019 commenceront le mercredi 26 juin et se termineront le mardi 6 août. Mais différentes zones bénéficient de dérogations. Pendant 6 semaines, les commerçants pourront écouler leur marchandise en stock, à des prix réduits. Retrouvez les dates précises des soldes, selon votre lieu d'habitation.

  • © fotolia.com

    21/05/2019

    Le règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018. Ce texte législatif marque un tournant dans le droit de regard que vous avez sur vos données personnelles et leur traitement. Qu’est-ce qui change pour vous ? On vous explique tout !

  • ©Fotolia.com

    13/05/2019

    Votre fournisseur d'électricité ou de gaz peut vous adresser une facture de régularisation pour une consommation passée. Quel est le délai maximum pour une facture de rattrapage ? À qui faire appel en cas de litige ? Toutes les explications.

  • © Fotolia.com

    06/05/2019

    Chaque année, 5 millions de voitures d'occasion sont vendues, dont la moitié par des professionnels, soit 3 voitures d'occasion pour une voiture neuve. De nombreuses fraudes sont possibles. Les 5 conseils de base pour acheter tranquille.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !