Accueil du portailParticuliersComprendre les labels bios

Comprendre les labels bios

par Bercy Infos,

le 22/11/2016 –

En grande surface, dans les commerces spécialisés en produits bios, en vente directe du producteur au consommateur, les logos « bio » sont de plus en plus présents. Explications sur la signification de ces logos.

Produits alimentaires : un label bio réglementé

Ces logos permettent de garantir que les produits sont issus de l’agriculture biologique, c’est-à-dire d'une agriculture respectueuse des équilibres écologiques tels que la préservation des sols et des ressources naturelles. Pour obtenir le logo, les professionnels doivent être certifiés par des organismes certificateurs agréés.

Le logo apposé sur les produits garantit :

  • aucune utilisation de produits chimiques de synthèse (pesticides, engrais, désherbants...) ;
  • aucune utilisation d’OGM ;
  • le bien-être animal (transport, conditions d’élevage, abattage…) ;
  • pour les produits transformés, une quantité de 95 % au moins des ingrédients issus de l’Agriculture Biologique.

Les produits pouvant être concernés par ce logo sont :

  • les produits agricoles non transformés (ex : céréales, légumes, fruits, coton, lait, œufs, animaux) ;
  • les produits agricoles transformés destinés à l’alimentation humaine (ex : pain, fromages, plats cuisinés) ;
  • les aliments destinés aux animaux (ex : tourteaux de soja) ;
  • les semences et matériels de reproduction végétative.

A savoir

Seuls les produits alimentaires ont un label bio réglementé par la législation européenne (PDF – 208 Ko).

Depuis le 1er juillet 2010, le logo communautaire « Euro-feuille » est obligatoire pour les produits bios. Il doit être accompagné d’une mention précisant l’origine des matières premières ainsi que du numéro de l’organisme certificateur.

Le logo AB français reste facultatif mais peut être utilisé si le produit contient au moins 95 % d’ingrédients agricoles certifiés biologiques.

Lire aussi : Alimentation : comment lire les étiquettes nutritionnelles ?

Cosmétiques, produits de nettoyage, textiles,... quels sont les labels ?

Pour les produits non alimentaires, les labels relèvent de démarches privées. Ces démarches ont chacune des critères différents notamment concernant la qualité des matières et l’autorisation de certains produits.

Ainsi, il existe plusieurs dizaines de labels environnementaux pouvant être attribués aux produits non alimentaires. Pour aider les consommateurs à mieux comprendre leur signification, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a recensé dans un guide (PDF - 2 Mo) les logos existants et listé leurs garanties principales selon le type de produits (alimentation, hygiène et beauté, produits d'entretien et de nettoyage, jouets, papeterie et édition, textiles et chaussures, multimédia et audiovisuel, ameublement de la maison, peintures, colles et vernis, tourisme et loisirs, produits pour le jardin).

En vidéo : quelles garanties pour les produits bio ?

 

Lire aussi : Le commerce équitable, c'est quoi ?

Partagez cet article !

Thématiques :

Consommation

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Minerva Studio / Stock.Adobe.com

    20/02/2019

    Au supermarché, sur les étals, savez-vous quelles sont les règles pour définir la provenance des produits alimentaires que vous achetez ? Toutes les explications.

  • ©Tom Davison / Stock.Adobe.com

    08/02/2019

    Séjours à l’hôtel, en chambres d’hôtes, en meublés de tourisme, en village de vacances… vous êtes peut-être redevable de la taxe de séjour, en plus du prix de l’hébergement. Explications.

  • 05/02/2019

    Dans le cadre du Plan Climat, une prime à la conversion a été mise en place afin d’encourager les citoyens à acheter une voiture plus propre. Qui peut la demander ? Comment fonctionne-t-elle ? Toutes les réponses.

  • © Phovoir.fr
    04/02/2019

    Afin de protéger les consommateurs, la DGCCRF procède chaque année à des contrôles dans les départements de montagne dans le cadre d’un dispositif appelé « Opération neige ». Elle traque notamment les pratiques abusives de certains professionnels du secteur et sensibilise les consommateurs sur leurs droits et recours. Vous pouvez bénéficier d’un dédommagement si vous n’avez pas pu utiliser votre forfait de ski dans certaines conditions.

  • 28/01/2019

    Vous vous apprêtez à partir à la montagne ? Avant de dévaler les pistes, prenez vos précautions : 150 000 personnes sont blessées chaque année en pratiquant un sport de glisse*. Retrouvez dix conseils pour pratiquer sereinement le ski, avec la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).

  • © Fotolia

    22/01/2019

    Si vous achetez un vélo à assistance électrique, vous pouvez, sous conditions, bénéficier d'une aide de l'État, appelée bonus vélo à assistance électrique. Quelles sont les conditions de cette aide ? Quel est son montant ? Quelles démarches devez-vous suivre pour l'obtenir ? En savoir plus.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !