Accueil du portailParticuliersLes labels « Fabriqué en France » pour les produits non alimentaires

Les labels « Fabriqué en France » pour les produits non alimentaires

par Bercy Infos,

le 27/11/2018 –

Made in France, Fabriqué en France, Conçu en France... Un Français sur 4 est prêt à payer plus cher un produit parce qu'il est français. Mais parmi les différents labels, difficile de s’y retrouver et de comprendre ce qu’ils garantissent. Explications.

© Fotolia.com

Made in France : quels sont les produits concernés ?

En Europe, la mention de l’origine du produit est facultative pour les produits non alimentaires. Les fabricants ou commerçants peuvent choisir ou non de la faire figurer. S'ils choisissent de la faire figurer, ils doivent alors respecter les règles d’origine non préférentielle énoncées ci-dessous.

Certains produits alimentaires doivent obligatoirement indiquer leur origine : viande bovine, fruits et légumes, poissons de mer et d’eau douce.

Lire aussi : Quelle réglementation pour l’origine géographique des produits alimentaires ?

Quels critères doivent être respectés pour les produits  made in France ?

Lorsqu’une ou plusieurs parties du produit est importé, il est possible d’obtenir l’origine made in France, à condition de respecter les règles d’origine non préférentielle appliquée à l’importation par la direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI). Ces règles permettent d’établir la nationalité d’un produit notamment lorsque la production a été réalisée dans plusieurs pays.

La DGDDI précise « Le produit fini made in France doit ainsi soit :

  • afficher une codification douanière différente de celles de ses matières premières et composants non français ;
  • respecter un seuil maximum de valeur de ses matières premières et composants non français par rapport à son prix ;
  • avoir fait l’objet en France de certaines opérations de transformation à partir des matières premières et composants non français. 

À noter : Plusieurs des règles d’origine ci-dessous peuvent s’appliquer pour un même produit.»

Sur le marché national, c’est la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui contrôle le marquage de l'origine figurant sur l’étiquetage des marchandises commercialisée.

Lire aussi : [Vidéo] Les atouts de la mention « made in France »

Quelles sont les indications made in France ?

Les règles d’origine non préférentielle permettent d’obtenir la mention made in France. Certains professionnels souhaitent aller plus loin et donner plus de visibilité à l’origine de leurs produits en souscrivant à des labels.

Exemples d’indications et labels made in France :

  • Indication géographique : L’indication géographique est une certification qui atteste que le produit possède des qualités du fait de son origine géographique. Les produits peuvent obtenir cette indication lorsqu’ils respectent le cahier des charges spécifique à chaque indication géographique. À ce jour, il en existe 3 homologuées par l’INPI : les sièges de Liffol, le granit de Bretagne et la porcelaine de Limoges.
  • Entreprise patrimoine vivant : Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) est une marque de reconnaissance de l’État qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.
  • Origine France Garantie : Ce label permet de garantir aux consommateurs que le produit prend ses caractéristiques essentielles en France et qu’entre 50 et 100 % du prix de revient unitaire de ce produit sont acquis en France.
  • France Terre Textile : Le label France Terre Textile garantit qu’au minimum 75 % des étapes de fabrication ont été effectués en France. 

Le « made in France » en chiffres

 

Le « Made in France », toujours plus plébiscité par les français

3/4

C'est le nombre de Français qui se déclarent prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué en France.

92 %

C'est le pourcentage de consommateurs qui souhaitent être informés d'une fabrication française via un marquage spécifique.

87 %

C'est le nombre de Français qui considèrent qu'acheter des produits français contribue à la protection de l'environnement.

95 %

C'est le pourcentage de population qui souhaite soutenir l'industrie nationale en achetant du « Made in France ».

Lire aussi : [Vidéo] Qu’est-ce qu’un produit « made in France » ?

Publié initialement le 12/10/2015

Partagez cet article !

Thématiques :

Litiges

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 12/12/2018

    Vous avez acheté un produit en magasin ou sur Internet qui doit être livré à votre domicile ? Si le délai n'est pas respecté, que le colis arrive endommagé ou que le produit ne correspond pas à votre commande, vous pouvez agir. Le point sur vos droits en matière de livraison.

  • ©Phovoir

    06/12/2018

    La garantie commerciale est facultative. Elle est proposée par le vendeur et s'ajoute aux garanties légales. Elle fait l'objet d'un contrat écrit précisant le contenu de la garantie, son prix ou sa gratuité de la garantie, les modalités de sa mise en œuvre ainsi que sa durée. Retour sur cette garantie.

  • 06/12/2018

    Vous venez d'acheter un produit et... vous vous apercevez qu'il ne fonctionne pas ou qu'il ne correspond pas à ce qu'on vous a décrit. Comment vous retourner vers le vendeur ? Pensez à faire appliquer la garantie légale de conformité pour vous faire rembourser ou remplacer le produit non-conforme ou défaillant !

  • © Fotolia

    29/11/2018

    La consommation des Français en produits biologiques s'accroît en France. Quelles sont les garanties des produits bio ? Quelle réglementation encadre les labels français et européen ?

  • 28/11/2018

    Quels sont les droits des consommateurs lorsqu'ils achètent en ligne ? Quelles sont les précautions à prendre ?  Les conseils d'Alexandre Chevallier, directeur adjoint à la direction de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

  • © Fotolia.com

    13/11/2018

    Une nouvelle voiture, un déménagement... Comment souscrire ou modifier un contrat d’assurance ? Quelle est sa durée ? Pourrez-vous le résilier ? Tour d’horizon de ce que vous devez savoir pour signer ou modifier votre contrat en toute sérénité.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !