Logo de Faciléco : Mieux comprendre l'économie

1- Du troc à l'argent

Du troc à l'argent

Tout a commencé il y a 11 000 ans, au début du néolithique. La Terre connait alors un réchauffement climatique sans précédent. De grandes savanes apparaissent où poussent blé et orge sauvages. Elles se peuplent de bœufs, moutons et chèvres sauvages. Les hommes se regroupent en tribus. Ils polissent le granit pour faire des armes et outils. Les chasseurs-cueilleurs nomades commencent à cultiver et à élever des animaux, mais aussi à fabriquer, et probablement à échanger, les premiers objets. C’est l’apparition du troc.

2- Venise et les cités marchandes

Venise et les cités marchandes

Le commerce international a connu un développement sans précédent à la fin du Moyen Age. Il a pris son essor à Venise, cité-État ouverte sur le monde. Libérée des contraintes de la société féodale et de son organisation par métiers, Venise est la première à comprendre l’importance du libre-échange. Dès 1082, l’empereur byzantin, Alexis Comnène, conclut un accord avec la cité. Il permet aux Vénitiens de commercer librement dans les grandes villes de son Empire sans taxes douanières. En échange, la flotte militaire vénitienne est mise à la disposition de l’empereur.

3- La révolution industrielle

La révolution industrielle

A la fin du XVIIIe siècle en Angleterre, puis en France au début du siècle suivant, l’activité économique change de nature en quelques décennies seulement. On passe d’une économie essentiellement agraire à une production de biens manufacturés à grande échelle.

4- La crise de 1929 et la "grande dépression"

La crise de 1929 et la "grande dépression"

Par son ampleur et les drames qu’elle a provoqués, la crise de 29 est une situation heureusement très rare dans l’histoire économique et sociale. La précédente datait de 1847 et avait entraîné la révolution de 1848.La crise de 1929, partie des États-Unis, se diffusera dans le monde entier sous la forme d’une grande dépression généralisée.

5- Les Trente Glorieuses

Les Trente Glorieuses

L’expression « Les trente glorieuses » est reprise du titre d’un livre de Jean Fourastié consacré à l’expansion économique sans précédent qu’a connu la France, comme les autres grands pays industriels, du lendemain de la Seconde Guerre mondiale jusqu’au choc pétrolier de 1973. Jean Fourastié a choisi de donner ce nom à cette période en référence à la révolution de 1830 qualifiée traditionnellement de "Trois glorieuses".

6- Les pays d’Europe s’associent

Les pays d’Europe s’associent

Qui a dit : « L’Europe n’atteindra pas la position dominante à laquelle lui donnent droit le talent, la compétence et l’intelligence des nations qui la composent tant que son territoire restera morcelé » ? Jean Monnet, le général De Gaulle ou Jacques Delors ?
Aucun des trois.

7- Les chocs pétroliers

Les chocs pétroliers

Au début des années 70, les pays industrialisés qui viennent de connaître près de trois décennies de forte croissance (« Les Trente Glorieuses ») sont largement dépendant du pétrole. Les deux tiers de l’énergie consommée en Europe sont importés, principalement du Moyen-Orient. Les pays pétroliers prennent alors conscience qu’ils sont en position de force. Entre 1970 et 1973, le prix de ce qui devient l’ « or noir » double. Mais ce n’est qu’un début.

8- La crise de l’État providence

La crise de l’État providence

Confronté aux hausses du chômage et de l’inflation liées à la crise économique mondiale des chocs pétroliers, l’État peut-il continuer à financer une protection sociale, certes généreuse, mais dispendieuse ? Cette question se pose dés le milieu des années 70 en France, mais aussi en Allemagne et dans les pays du nord de l’Europe, où l’« État-providence » n’a plus les moyens de ses ambitions économiques et sociales du fait du ralentissement de la croissance.

9- La nouvelle économie

La nouvelle économie

Économiquement, le XXe siècle s’est terminé en apothéose et le début du XXIe a commencé sous les meilleurs auspices. On a pu croire au retour des années fastes de l’après guerre. Malheureusement, le dynamisme s’est transformé en irrationnelle frénésie : tout est allé trop vite et trop haut.

 

10- La mondialisation

La mondialisation

Après l’hégémonisme américain et européen sur l’économie mondiale, va-t-on assister à une domination de la Chine et de l’Inde ?