[Vidéo] Événement "Stratégie de la Nation pour les entreprises intermédiaires", le 5 janvier

L' événement "Stratégie de la Nation pour les entreprises intermédiaires (ETI)" s'est tenu le 5 janvier dernier à Bercy. Cet événement qui avait pour objectif de faire un point d'étape et de présenter de nouvelles perspectives, s’inscrit dans le cadre du plan France Relance. Voir l'événement en différé.

[Vidéo] Voir l'événement en différé

À l’occasion des 2 ans de la Stratégie Nation ETI, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, et Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, ont réuni des dirigeants d’ETI, à Bercy.

Cet événement enclenche la deuxième phase de la Stratégie Nation ETI, le premier volet ayant été mené avec succès malgré le contexte de crise sanitaire.

10 nouvelles actions

Le 5 janvier, trois tables rondes ont été organisées sur les thématiques suivantes : « Produire en France », « Accéder aux compétences en France », et « S’engager en France ».

Pour approfondir et compléter la stratégie initiale, 10 nouvelles actions ont été annoncées, articulées autour de quatre axes :

  • renforcer l’accompagnement des ETI par les pouvoirs publics,
  • développer l’attractivité et l’accès des ETI aux compétences,
  • améliorer la compétitivité des ETI pour renforcer leur capacité d’investissement,
  • favoriser les engagements environnementaux et sociaux des ETI.

Bruno Le Maire :

Plus d’ETI, c’est plus d’emplois et de richesses dans les régions françaises ! La Stratégie Nation ETI du Gouvernement lancée en janvier 2020 est un succès. Elle soutient leur développement et s’inscrit dans une politique globale de réindustrialisation de la France menée depuis l’élection du président de la République. Cette réindustrialisation passe par la baisse des impôts de production et des impôts sur les sociétés. Elle va être complétée par l’amélioration de la compétitivité de nos ETI, le renforcement de leur attractivité, la valorisation de leurs engagements environnementaux et sociaux, et le renforcement de leur accompagnement par les pouvoirs publics.

Agnès Pannier-Runacher :

Les ETI incarnent un capitalisme patient et responsable. Elles investissent régulièrement et dans le temps long, misent sur les atouts de leurs territoires et valorisent les savoir-faire de leurs collaborateurs. À ce titre, elles sont l’un des fers de lance de notre stratégie de reconquête industrielle. En enclenchant la deuxième phase de notre stratégie et en annonçant 10nouvelles actions telles que la création de référents ETI dans les services économiques en région, nous poursuivons notre soutien pour aider les ETI à se développer et à croître. Pour leur part, les ETI, conscientes de leur rôle pour le pays prennent des engagements forts pour l’emploi et la planète et je veux saluer cette mobilisation essentielle pour une relance efficace au bénéfice de tous les Français.

Partager la page