Accueil du portailEntreprisesLe crédit d'impôt famille, pour aider vos salariés à faire garder leurs enfants

Le crédit d'impôt famille, pour aider vos salariés à faire garder leurs enfants

10/03/2017

Les entreprises aidant leurs salariés avec des enfants à charge à mieux concilier vie professionnelle et vie familiale peuvent bénéficier, sous conditions, d'avantages fiscaux. Le crédit d'impôt famille (CIF) vous permet ainsi d'obtenir des déductions sur votre imposition, si vous participez au financement de certains modes de garde. Pouvez-vous en profiter ? Quels critères devez-vous remplir ? Explications.

©Fotolia.com

Halte-garderie, crèche, nourrice... : vous soutenez financièrement la garde des enfants de vos salariés ? Vous pouvez en échange bénéficier d'un crédit d'impôt : le CIF (crédit d'impôt famille).

Quelles entreprises sont concernées ?

Toutes les entreprises soumises à un régime réel d'imposition - qu'il s'agisse d'impôt sur les sociétés ou d'impôt sur le revenu - peuvent bénéficier du crédit d'impôt famille. Sont exclus les micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs), ainsi que les entreprises individuelles sans salarié.

Lire aussi : Le compte épargne-temps : comment le mettre en place dans votre entreprise ? | Entreprises : tout ce que vous devez savoir sur les chèques-vacances

 

Quelles dépenses sont éligibles ?

Vous pouvez obtenir un crédit d'impôt pour deux catégories de dépenses :

  • Le financement de la création ou du fonctionnement d'une halte-garderie ou d'une crèche « exploités soit directement par l'entreprise, soit selon un mode inter-entreprises », explique la direction générale des Finances publiques (DGFiP), et accueillant les enfants de moins de 3 ans de vos salariés. Rentrent aussi dans cette catégorie le financement de l'accueil des enfants de moins de 3 ans au sein « d'organismes publics ou privés exploitant une crèche ou une halte-garderie ». Dans ce cas, votre crédit d'impôt famille s'élèvera à 50 % des dépenses engagées.
  • Les aides financières destinées à financer des services à la personne, notamment par le biais de chèques emploi service universels (CESU). Si vous optez pour cette solution, votre crédit d'impôt correspondra à 50 % des dépenses.

Si les établissements bénéficiant de vos financements peuvent tout à fait accueillir des enfants sans lien avec votre entreprise, « seules les dépenses (...) pour des places bénéficiant aux enfants de moins de 3 ans de [vos] salariés sont éligibles au CIF », a précisé le Gouvernement. Sont également concernées les dépenses pour les personnels non salariés : « le chef d'entreprise dans une entreprise individuelle » et « les dirigeants sociaux d'une société », indique la DGFiP. Mais à la condition que votre entreprise comporte bien du personnel salarié et que les dépenses liées au CIF bénéficient à tous les personnels « selon les mêmes règles d'attribution ».

Lire aussi : Bons d'achat et cadeaux aux salariés : les conditions pour ne pas payer de cotisations

 

A combien se monte le crédit d'impôt ?

Le crédit d'impôt correspond à 25 ou 50 % des dépenses engagées, selon leur catégorie (voir ci-dessus), dans la limite de 500 000 euros par an.

Lire aussi : Titres-restaurant : les 5 informations à connaître

 

Comment obtenir le crédit d'impôt ?

Vous devez remplir une déclaration « Crédit d'impôt famille » 2068-FA-SD et la joindre :

Votre crédit d'impôt sera déduit de votre imposition pour l'année où les dépenses éligibles ont eu lieu. « Le solde non imputé est restituable », ajoute la DGFiP.

Lire aussi : Frais de transport des salariés : quelles sont vos obligations ?

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©illustrez-vous-stock.adobe.com

    02/08/2018

    Afin de favoriser le développement économique des territoires concernés par la réorganisation des unités militaires, des mesures fiscales et sociales accompagnent la création d’entreprise. Découvrez lesquelles.

  • ©Creative Commons CC0

    29/06/2018

    Le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique est une aide dédiée aux dépenses de certification en agriculture biologique. Ce crédit d’impôt a été prolongé jusqu'en 2020 par la loi de finances 2018. Êtes-vous éligible à cette aide ? Quel est son montant ?

  • 11/06/2018

    Vous souhaitez créer une entreprise, embaucher, faire des dépenses pour innover ? Vous pouvez sans doute bénéficier d'allégements fiscaux ! Retrouvez l'essentiel des aides et crédits d'impôt 2018.

  • © Fotolia.com

    11/05/2018

    Afin de favoriser l’embauche de salariés apprentis, il existe un dispositif permettant aux entreprises qui concluent des contrats d’apprentissage de bénéficier d’un crédit d’impôt. Pouvez-vous en profiter ? Gros plan sur le crédit d’impôt apprentissage.

  • ©wellphoto / Stock.Adobe.com

    25/04/2018

    Vous êtes chef d’entreprise, vous souhaitez acquérir de nouvelles compétences ? Savez-vous que vous pouvez peut-être bénéficier d'un avantage fiscal prenant la forme d’un crédit d’impôt sur vos dépenses de formation ? Le point sur le dispositif.

  • ©Fotolia.com

    09/03/2018

    Les entreprises installées ou souhaitant s’installer dans un des 1300 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPPV) peuvent bénéficier d'exonérations de cotisation foncière des entreprises (CFE), de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Les entreprises concernées peuvent également et de taxe foncière sur les propriétés bâties. Dans quelles conditions ?

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !