Développer des produits dérivés

Développer des produits dérivés (pdf, 2,94 Mo)

Si, depuis longtemps, les institutions culturelles développent des produits dérivés afin de les commercialiser dans leur boutique, les pratiques évoluent au sein de la sphère publique.

D’une part, de plus en plus d’entités publiques en dehors du monde culturel proposent des produits dérivés : collectivités, écoles et universités, armée, établissements divers… D’autre part, ces pratiques tendent à se professionnaliser avec des réflexions beaucoup plus poussées sur la marque, son univers, les produits avec lesquels elle est cohérente, la demande.

De ce fait, il s’agit de moins en moins de faire fabriquer quelques produits pour sa propre boutique, mais davantage de réfléchir à une stratégie marketing avec des produits adaptés, une distribution élargie, la recherche d’une plus grande visibilité…

Si cette évolution fait bien sûr écho au besoin croissant en ressources propres, elle s’inscrit plus largement dans un objectif de valorisation et de promotion de la marque : elle permet d’améliorer la visibilité de l'entité et de toucher de nouveaux publics, elle contribue à son rayonnement dans le respect de ses valeurs.

Néanmoins, pour développer une politique réussie en matière de produits dérivés, il est nécessaire de remplir un certain nombre de conditions, notamment pour s’assurer de la viabilité du projet, et d’adopter une démarche rigoureuse afin de construire une stratégie pertinente et cohérente avec la stratégie globale de l’entité.

L’objectif de ce cahier pratique est de rappeler les questions à se poser avant de se lancer dans une stratégie de produits dérivés et d’aider les entités publiques à faire les choix les plus pertinents.

Ces documents sont placés
sous licence Creative Commons –
Attribution – Pas d'utilisation commerciale

Partager la page