Accueil du portailParticuliersSurréservation : quels sont vos droits si l'embarquement vous est refusé ?

Surréservation : quels sont vos droits si l'embarquement vous est refusé ?

par Bercy Infos,

le 17/12/2018 –

Le surbooking, ou surréservation, est une pratique des compagnies aériennes qui consiste à vendre plus de billets que de places disponibles. Vous partez en vacances en avion ? Vous pourriez être concerné par cette pratique et vous voir refuser l’embarquement. Dans ce cas, quels sont vos droits ?

©Airbus Group

Le surbooking est une pratique autorisée. Cependant, sur certains vols, la législation européenne vous garantit une assistance et une indemnisation financière si la compagnie aérienne vous refuse l’embarquement pour cette raison.

Surréservation : à quelle assistance avez-vous droit ?

Lorsque l’embarquement vous est refusé pour cause de surbooking, 2 options s'offrent à vous. Vous pouvez décider d’attendre un autre vol vers la même destination ou de renoncer à votre vol.

Vous décidez d’attendre un autre vol

La compagnie aérienne doit alors :

  • vous offrir un vol vers la même destination, dans des conditions équivalentes (même classe…) et sans paiement supplémentaire
  • vous fournir gratuitement rafraichissement et restauration dans le délai d’attente
  • vous garantir un hébergement et le transport entre l’aéroport et le lieu d’hébergement s’il n’y a pas de possibilité de prendre un autre vol le jour même
  • vous offrir deux appels téléphoniques, télex, télécopies ou courriels

Vous décidez de renoncer à votre voyage

La compagnie aérienne doit vous proposer le remboursement intégral de votre billet dans un délai de 7 jours francs. Pour obtenir ce remboursement, vous n’avez pas à faire de démarche supplémentaire.

Lire aussi : Annulation d'un billet d'avion : quel remboursement pouvez-vous obtenir ?

Surréservation : à quelle Indemnisation financière avez-vous droit ?

Lors du refus d’embarquement, la compagnie aérienne doit vous remettre une notice écrite vous expliquant comment effectuer une demande de dédommagement. Vous devrez alors envoyer cette demande par lettre recommandée avec accusé de réception, en suivant les instructions de la notice.

Le montant de l’indemnisation auquel vous pourriez avoir droit est calculé en fonction du retard total à l'arrivée et de la longueur du trajet prévu :

  • pour tous les vols jusqu’à 1 500 km : l’indemnisation est de 250 € (125 € si le retard ne dépasse pas 2 h)
  • pour les vols dans l’Union européenne de plus de 1 500 km : l’indemnisation est de 400 € (200 € si le retard ne dépasse pas 3 h)
  • pour tous les vols entre 1 500 km et  3 500 km : l’indemnisation est de 400 € (200 € si le retard ne dépasse pas 3 h)
  • pour tous les vols entre l'Union européenne et un autre pays hors Union européenne de plus de 3 500 km : l’indemnisation est de 600 € (300 € si le retard ne dépasse pas 4 h)

Lire aussi : Bagage perdu ou endommagé... La compagnie aérienne vous doit des comptes

Surréservation : quelles sont les conditions pour que vos droits à assistance et indemnisation financière soient effectifs ?

La prise en charge et l’indemnisation ne peuvent pas être effectives si le refus d’embarquement vous est imputable, c’est-à-dire, par exemple, si vous n’avez pas vos papiers ou vos billets, ou si vous arrivez en retard.

Seuls certains vols sont concernés par le droit à l'assistance et à l’indemnisation.

 
Pays de départ en Europe* en Europe* hors d'Europe hors d'Europe hors d'Europe
Pays d'arrivée en Europe* hors d'Europe en Europe* en Europe hors d'Europe
Nationalité de la compagnie aérienne toutes les nationalités toutes les nationalités européenne non européenne toutes les nationalités
Avez-vous droit à l'assistance et à l'indemnisation financière ? Oui Oui Oui Non Non

*Les pays européens concernés sont les pays de l'Union Européenne, l'Islande, la Norvège et la Suisse.

À savoir

Les délais de réponse des transporteurs peuvent atteindre 2 mois. Si à l'issue de ce délai, votre transporteur ne vous a pas répondu ou vous a répondu de manière insatisfaisante, vous pouvez contacter la direction générale de l'aviation civile (DGAC).

 Lire aussi : Trains retardés ou annulés : quels sont vos droits ?

Publié initialement le 02/06/2017

Partagez cet article !

Thématiques :

Litiges

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©CNIL

    21/05/2019

    Vous souhaitez vous opposer à l'utilisation de vos coordonnées à des fins commerciales, accéder à votre dossier médical, supprimer du web les informations vous concernant ? La Commission nationale informatique et libertés (CNIL) propose des modèles de lettres pour exercer vos droits auprès des organismes détenteurs de vos données.

  • ©Fotolia.com

    13/05/2019

    Votre fournisseur d'électricité ou de gaz peut vous adresser une facture de régularisation pour une consommation passée. Quel est le délai maximum pour une facture de rattrapage ? À qui faire appel en cas de litige ? Toutes les explications.

  • ©Fotolia

    29/04/2019

    Vous avez acheté un bien et vous constatez par la suite des défauts graves qui ne résultent pas d’une erreur de manipulation de votre part ? Les vices cachés sont des défauts non visibles au moment de l’achat et qui rendent le produit impropre à l’usage auquel il est destiné ou le diminuent tellement que vous ne l’auriez pas acheté ou bien à un prix moindre. Retour sur la garantie et les modalités de sa mise en œuvre.

  • ©Fotolia.com

    09/04/2019

    Vous avez du mal à comprendre les spécificités de vos abonnements au gaz et/ou à l’électricité ? Vous aimeriez pouvoir mieux comparer les offres des différents fournisseurs ?  Vous ne savez pas qui solliciter en cas de litige ? On vous dit tout !

  • ©Fotolia.com

    13/03/2019

    Vous avez un litige avec une entreprise et vous ne savez pas à qui vous adresser ? Retrouvez ici une sélection de liens pratiques pour vous aider à trouver une solution amiable ou structurer votre action en justice.

  • © Phovoir.fr
    04/02/2019

    Afin de protéger les consommateurs, la DGCCRF procède chaque année à des contrôles dans les départements de montagne dans le cadre d’un dispositif appelé « Opération neige ». Elle traque notamment les pratiques abusives de certains professionnels du secteur et sensibilise les consommateurs sur leurs droits et recours. Vous pouvez bénéficier d’un dédommagement si vous n’avez pas pu utiliser votre forfait de ski dans certaines conditions.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !