Accueil du portailParticuliersLa mensualisation, pour quels impôts ?

La mensualisation, pour quels impôts ?

par Bercy Infos,

le 12/02/2019 –

Certains impôts peuvent faire l’objet d’un prélèvement mensuel pour éviter de les payer en une seule fois. Quels sont les impôts concernés ? Comment y adhérer ?

© Fotolia.com

Le prélèvement mensuel : pour quels impôts ?

Le prélèvement mensuel peut être appliqué sur les impôts suivants :

Depuis l’entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, le paiement par prélèvement mensuel de l’impôt sur le revenu (IR) n’est plus possible.

Lire aussi : Impôts locaux : lesquels vous concernent ?

Comment fonctionne le prélèvement mensuel ?

La mensualisation de vos impôts correspond à un fractionnement de la somme due en plusieurs règlements. Si vous optez pour cette option, vos paiements seront répartis sur 10 prélèvements mensuels entre janvier et octobre et effectués le 15 du mois. Chaque prélèvement correspond au 10ème de l’impôt dû l’année précédente.

En cas de trop versé, vous êtes automatiquement remboursé sur le compte bancaire utilisé pour vos prélèvements.

Lire aussi : Suppression de la taxe d'habitation, combien allez-vous gagner ?

Quels délais pour adhérer au prélèvement mensuel ?

Paiement des impôts de l’année en cours

Pour pouvoir régler les impôts de l’année en cours par mensualisation, vous devez adhérer avant le 30 juin à ce mode de paiement. Vos prélèvements commenceront dès le mois suivant votre adhésion. La somme des prélèvements dus depuis le 1er janvier sera répartie en parts égales sur les 3 premiers prélèvements mensuels.

Exemple : En février, vous décidez d’adhérer au prélèvement mensuel pour votre taxe d’habitation. Votre taxe de l’année dernière était d’un montant de 900 €. Le calcul de vos mensualités s'opère ainsi :

  • votre 1er prélèvement aura lieu au mois de mars
  • le montant de vos mensualités : 900/10 = 90 €
  • la somme de vos prélèvements dus depuis janvier soit au titre des mois de janvier et de février = 90 X 2 = 180 € répartis sur les 3 premiers mois de prélèvements : 190/3 = 60 €.
  • le montant de vos mensualités sur mars, avril et mai sera donc de : 90 € + 60 € = 150 € par mois. Ensuite vous paierez 90 € de juin à octobre.

Paiement des impôts de l’année suivante

Si vous souhaitez adhérer à la mensualisation pour l’année suivante, deux périodes sont possibles :

  • l'adhésion entre le 1er juillet et le 15 décembre : début des prélèvements : le 15 janvier de l’année suivante
  • l'adhésion entre le 16 et le 31 décembre : début des prélèvements le 15 février de l’année suivante.

Lire aussi : Impôts : la demande de remise gracieuse : comment ça marche ?

Comment adhérer au prélèvement mensuel ?

Pour adhérer au paiement mensuel, vous devez disposer des éléments suivants :

  • votre numéro fiscal
  • votre référence d’avis d’impôt
  • un compte bancaire nécessairement domicilié en France ou à Monaco.

Si vous avez en votre possession les éléments cités, vous pourrez procéder à votre demande de mensualisation via les moyens suivants :

  • en vous connectant à votre espace Particulier sur impots.gouv.fr ou sur le service de paiement direct en vous munissant d’un RIB et d’un avis d’imposition ;
  • par smartphone ou tablette depuis l’espace authentifié de l’application Impots.gouv sur l'onglet «Mes contrats de paiement» ;
  • par courriel, téléphone ou courrier auprès de votre Centre Prélèvement Service (CPS) ou centre des finances publiques pour les départements de Guadeloupe, Guyane et Martinique.

Lire aussi : Mon espace particulier sur impots.gouv.fr

Publié intialement le 28/09/2017

Partagez cet article !

Thématiques :

Impôts et fiscalité

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©joel_420 / Stock.Adobe.com

    19/04/2019

    À l’horizon 2020, 80% des Français ne paieront plus la taxe d’habitation pour leur résidence principale. Les résidences secondaires ne sont en revanche pas exemptées du paiement de cette taxe. Comment fonctionne la taxe d’habitation pour les résidences secondaires ? Quelles sont les différences par rapport aux résidences principales ? On fait le point.

  • ©Phovoir.fr

    18/04/2019

    Dans le cadre du dispositif « Pinel », les contribuables ayant réalisé des investissements immobiliers locatifs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu sous réserve de remplir certaines conditions. Explications.

  • © Creative Commons CC0

    18/04/2019

    La première déclaration de revenus est une étape importante dans la vie citoyenne de tout Français. Quand intervient-elle ? Comment la réaliser ? Toutes les réponses.

  • ©Wayhome Studio / Stock.Adobe.com

    15/04/2019

    Avec la mise en place du prélèvement à la source, l'impôt dû au titre des revenus 2018 sera annulé par le biais d'un crédit d'impôt spécifique à l'exception de l'impôt correspondant aux revenus dits exceptionnels. Explications.

  • ©fotolia.com

    15/04/2019

    Calendrier de la déclaration en 2019, généralisation de la déclaration en ligne des revenus, année blanche... On vous dit tout ce qu'il faut savoir sur l'imposition 2019 des revenus 2018.

  • 11/04/2019

    Vous êtes un particulier ou un professionnel et vous avez besoin d'un justificatif de revenus pour constituer un dossier ? Si vous voulez vous assurer de l'authenticité des pièces présentées par l'usager ou le client, le site impots.gouv.fr vous propose de les vérifier en ligne.

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !