Imprimer la page

Christian PIERRET

Ministre délégué à l’industrie, aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l’artisanat et à la consommation durant 70 jours

dans le gouvernement JOSPIN
(25 février - 6 mai 2002).

Résumé de l'action ministérielle

Christian PIERRET met en place, par un décret du 15 mars 2002, l’organisation et le fonctionnement de l’agence de prévention et de surveillance des risques miniers, établissement public de l’État à caractère administratif prévu par la loi du 30 mars 1999 relative à la responsabilité en matière de dommages consécutifs à l’exploitation minière et à la prévention des risques miniers après la fin de l’exploitation. Cette agence est notamment associée par le préfet à toutes les étapes de l’élaboration des plans de prévention des risques miniers.
Dans un décret du 23 avril 2002, il autorise les sociétés agréées par une loi du 15 juillet 1980 relative aux économies d’énergie et à l’utilisation de la chaleur, à financer par voie de crédit-bail mobilier et immobilier les installations ou matériels destinés à maîtriser l’énergie primaire, à y substituer une énergie renouvelable ou à maîtriser l’utilisation des matières premières dans le sens d’une économie d’énergie. Pour être éligibles à ce financement, les installations et matériels doivent entraîner une économie de matières premières d’au moins 2,5 %.
Suite à la volonté exprimée par le comité interministériel pour la société de l’information d’encourager l’émergence d’un réseau national d’écoles d’Internet dédié à la formation aux technologies et aux applications de l’Internet dans l’ensemble des secteurs économiques, Christian PIERRET crée une commission nationale chargée de délivrer le label " école de l’Internet ", défini par une charte et renouvelable tous les quatre ans (décret du 25 avril 2002).
Près de dix ans après la création de France Télécom et de La Poste, il met en voie d’extinction le corps des administrateurs des postes et télécommunications, qui peuvent demander leur intégration dans celui des administrateurs civils (décret du 26 avril 2002).

Retour à la chronologie Ve République

© Minefe. Service des archives économiques et financières - décembre 2007

Né le 12 mars 1946 à Bar-le-Duc (Meuse)

Milieu Familial

  • Fils de Jean, ingénieur des Arts et métiers et de l’École navale, directeur de société, et de Anne-Marie RADET
  • Marié à Marie-Odile SCHIBLER
  • Quatre enfants : Claire, Anne-Sophie, Karen, Laureen.

Études

  • Institut d’études politiques de Paris
  • Diplômé d’études supérieures de sciences économiques

Carrière professionnelle

  • Élève à l’école nationale d’administration (1970-1972)
  • Administrateur civil affecté au ministère de l’économie et des finances (division des Administrations de la direction de la prévision, puis sous-direction Prévisions économiques d’ensemble, division Prévisions économiques d’ensemble) (1972-1975)
  • En mobilité à la Cour des comptes (1976-1978)
  • Administrateur civil hors classe (à la retraite depuis 2006)
  • Vice-président exécutif du groupe ACCOR (1993-1996)
  • Avocat associé.

Mandats électifs

  • Parti politique : Parti socialiste
  • Député des Vosges (1978-1993 et en 1997)
  • Conseiller général des Vosges (canton de Saint-Dié Est) (1979-1989)
  • Conseiller régional de Lorraine (1978-1988 et 1998-2001)
  • Maire de Saint-Dié-des-Vosges (1989-1997 et depuis 2002)
  • Premier adjoint au maire de Saint-Dié-des-Vosges (1997-2002).

Responsabilités exercées

  • Premier secrétaire de la fédération de Paris du Parti socialiste (1974-1976)
  • Membre du comité directeur (1975) et du bureau exécutif (1981) du Parti socialiste
  • Membre de la commission des finances, de l’économie générale et du plan (1978-1993) de l’Assemblée nationale
  • Rapporteur général du budget (1981-1986) à l’Assemblée nationale
  • Président de la commission supérieure de la Caisse nationale de prévoyance (1986-1988)
  • Président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (1988-1993)
  • Président du groupe d’études sur l’industrie française du textile habillement (depuis 1988)
  • Secrétaire national aux collectivités locales, à l’urbanisme et à l’écologie (1990)
  • Secrétaire d’État à l’industrie (1997-2002)
  • Premier vice-président de la fédération nationale des élus socialistes et républicains.
Partager la page