Imprimer la page

Alain LAMBERT

Ministre délégué au budget puis ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire durant 694 jours

dans le 1er gouvernement RAFFARIN
(7 mai - 17 juin 2002)
dans le 2ème gouvernement RAFFARIN
(17 juin 2002 - 30 mars 2004).

Résumé de l'action ministérielle

C'est sous Alain LAMBERT que la nouvelle constitution financière est relancée sous le nom de « Moderfie », applicable à compter du 1er janvier 2006. Cette réforme s'inscrit dans un esprit de résultats, de transparence des informations budgétaires et de lisibilité en matière de finances publiques. Dans ce contexte, le ministre nomme un chef de service délégué à la réforme budgétaire chargé notamment de la création de la direction de la réforme budgétaire et de la mise en œuvre de cette réforme.
Alain LAMBERT oriente le projet de loi de finances autours de trois axes : encourager le travail, favoriser l'emploi et préparer l'avenir. Pour ce faire, il préconise entre autres, une baisse des prélèvements, un allègement des impôts et une maîtrise des dépenses.
En matière d'impôt, il propose un train de mesures de simplifications en faveur des contribuables, ce qui entraîne la modification ou la suppression d'un nombre important d'articles du Code général des impôts .

Retour à la chronologie Ve République

© Minefe. Service des archives économiques et financières - décembre 2007

Né le 20 juillet 1946 à Alençon (Orne)

Milieu Familial

  • Fils de Jules, cordonnier et de Marie-Louise HUIGNARD
  • Épouse le 20 juillet 1971 Catherine NOAL.
  • Quatre enfants : Caroline (épouse Rasmusen), Olivia, Emmanuel, Élise

Études

  • Maîtrise de droit
  • Diplôme de notaire.

Carrière professionnelle

Notaire à Alençon (Orne) (1976-2002).

Mandats électifs

  • Parti politique : Union pour un mouvement populaire (UMP)
  • Conseiller municipal (1983-1989), maire (1989-2002), premier adjoint au maire (depuis 2002) d’Alençon (Orne)
  • Conseiller général de l’Orne (1985-1992 et 2004-2009)
  • Vice-président du conseil régional de Basse-Normandie (1986-1989)
  • Président du district urbain de l’agglomération d’Alençon (1989-1996) puis de la communauté urbaine d’Alençon (depuis 1996)
  • Sénateur de l’Orne (1992-2002 et 2004-2010), vice-président du groupe UMP au Sénat.

Responsabilités exercées

  • Président de la fédération UMP de l’Orne (depuis 1998), membre du bureau politique
  • Président de l’association des maires de l’Orne (depuis 1995)
  • Rapporteur spécial du budget de la justice au Sénat (1992-1995) ; rapporteur général du budget (1995-1998) ; président de la commission des Finances (1998-2002)
  • Conseiller à la modernisation de la gestion publique auprès du Président de la République (2004)
  • Chargé du suivi de la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finances auprès du ministre délégué au budget (2005).
Partager la page