Accueil du portailParticuliersPrime à la conversion : comment en bénéficier ?

Prime à la conversion : comment en bénéficier ?

02/11/2018

Dans le cadre du Plan Climat, une prime à la conversion a été mise en place afin d’encourager les citoyens à acheter une voiture plus propre. Qui peut la demander ? Comment fonctionne-t-elle ? Toutes les réponses.

©stock.adobe.com

Changements prévus en 2019

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit la poursuite de la mise en oeuvre de la prime à la conversion. Le gouvernement a annoncé que la prime de 2 500 € sera étendue aux véhicules hybrides électriques neufs, et, pour les ménages non imposables, à l’achat de véhicules électrique ou hybrides rechargeables d’occasion.

Qui peut demander la prime à la conversion ?

Pour bénéficier de la prime à la conversion, il faut remplir deux conditions :

  • mettre en destruction un véhicule ancien ;
  • acheter un véhicule peu polluant.

Lire aussi : Achat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus écologique ?

Quels peuvent être les véhicules mis en destruction pour obtenir la prime ?

L’obtention de la prime à la conversion est conditionnée par la mise en destruction d’un véhicule respectant les critères suivants. Le véhicule doit :

  • être une voiture particulière ou une camionnette ;
  • avoir fait l’objet d’une première immatriculation
    • avant 2001 si vous êtes imposable et que le véhicule est un véhicule diesel ;
    • avant 2006 si vous n’êtes pas imposable et que le véhicule est un véhicule diesel ;
    • avant 1997 pour les véhicules n’utilisant pas le gazole comme carburant principal ;
  • appartenir au bénéficiaire de la prime ;
  • être acquis depuis au moins un an ;
  • être immatriculé en France dans une série normale ou avec un numéro d’immatriculation définitif ;
  • ne pas être gagé ;
  • ne pas être considéré comme un véhicule endommagé ;
  • être remis pour destruction dans les 6 mois suivant la date de facturation du véhicule acquis ou loué ;
  • faire l’objet d’un contrat d’assurance en cours de validité à la date remise pour destruction ou à la date de facturation d’un véhicule acquis ou loué.

Lire aussi : Malus écologique, comment ça marche ?

Quels peuvent être les véhicules acquis pour obtenir la prime ?

Pour obtenir la prime, le véhicule peut être acheté neuf ou d’occasion. Vous devez l’avoir acheté ou le louer pendant une durée de plus de 2 ans.

Le véhicule peut être :

  • un véhicule neuf ou d’occasion électrique :
  • un véhicule neuf ou d’occasion thermique essence ou diesel, respectant les conditions de Crit’air 1 ou 2, et émettant moins de 130 grammes de CO2/km2.
  • un deux-roues, un trois-roues ou un quadricycle électrique neuf.

Lire aussi : Véhicules d'occasion : cinq conseils pour acheter tranquille

Quel est le montant de la prime à la conversion ?

Faire la simulation en ligne

Le montant de la prime à conversion pour un véhicule acheté en 2018 peut varier entre 100 € jusqu’à 2 500 €. Il dépend :

  • de votre impôt sur le revenu ;
  • du type de véhicule acheté.

Consulter les montants de la prime en fonction de votre situation [PDF – 323 Ko]

A savoir : sous condition, la prime à la conversion est cumulable avec le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule neuf.

Quelles sont les démarches pour obtenir la prime à la conversion ?

Pour faire votre demande de prime à la conversion, connectez-vous directement au téléservice en ligne.

Publié initialement le 26/01/2018

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia

    05/11/2018

    Certaines administrations comme les services de la Douane et les services des Domaines organisent régulièrement des enchères publiques de biens mobiliers ou immobiliers provenant de saisies, dépôts ou abandons. Ces ventes ont lieu dans toute la France et sont ouvertes à tous.

  • ©stock.adobe.com

    19/10/2018

    Le cash back est un service qui arrive progressivement en France. Qu'est-ce que c'est ? Quel bénéfice pour vous ? Toutes les réponses.

  • 10/10/2018

    Une directive européenne prévoit l’harmonisation des noms des carburants en Europe. Un nouvel étiquetage va donc être apposé dans les stations-services. Quels sont les nouveaux noms ? A quoi ressemble le nouvel étiquetage ?

  • ©Jackin / Stock.Adobe.com

    10/10/2018

    Prix d’une heure de conduite, frais de présentation à un examen, frais de dossier… Les auto-écoles vous facturent de nombreux frais. Mais en ont-elles le droit ? Les prix sont-ils réglementés ? Toutes les réponses.

  • Illustration © Fotolia

    26/09/2018

    Afin d'améliorer la qualité de l'accueil des clientèles touristiques en France, l'État a créé la marque Qualité tourisme™. Ce signe distinctif et de reconnaissance valorise les professionnels du tourisme qui s'engagent dans une démarche qualité orientée vers la satisfaction client . Plus de 5 500 établissements sont actuellement porteurs de la marque Qualité tourisme TM.

  • 24/09/2018

    Quelle réglementation s'applique aux auto-écoles ? Quelles obligations en termes de tarification ? Toutes les explications.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !