Accueil du portailParticuliersAchat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus écologique ?

Achat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus écologique ?

Afin de favoriser l'acquisition de véhicules peu polluants, une aide dite « bonus écologique » accompagne l'acquisition de véhicules propres. Comment cela fonctionne ?

 

 

Le « bonus » est une prime pour l’achat d’une voiture, qui incite l’acheteur à se tourner vers les voitures neuves émettant peu de CO2. L’information sur les émissions CO2 se trouve sur l’étiquette énergie du véhicule.

Qui peut bénéficier du bonus écologique ?

Pour demander le bonus écologique, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • être une personne physique majeure justifiant d’un domicile en France ou une personne morale justifiant d’un établissement en France
  • acheter un véhicule ou le louer soit avec option d'achat, soit pour une durée d'au moins 2 ans

Le véhicule peut être une voiture particulière, une camionnette, un véhicule à moteur à deux ou trois roues ou un quadricycle.

Voiture ou camionnette

Le véhicule doit :

  • être neuf
  • émettre moins de 20g de CO2/km, ce qui correspond à des véhicules 100 % électriques, équipés ou non d’un prolongateur d’autonomie
  • ne pas être cédé pendant les 6 mois suivants l’achat ou avant d’avoir parcouru 6 000 km
Véhicule à moteur à 2 ou 3 roues ou quadricycles

Le véhicule doit :

  • être neuf
  • être électrique
  • ne pas utiliser de batterie au plomb
  • être immatriculé en France
  • ne pas être cédé dans l'année suivant la 1ère immatriculation ni avant d’avoir parcouru 2 000 km

Lire aussi : Véhicules électriques : trouvez un point de recharge près de chez vous | Prime à la conversion : comment en bénéficier ?

Quel est le montant du bonus écologique ?

Voiture ou camionnette
Le montant du bonus s’élève à 27 % du coût d’acquisition du véhicule, augmentée le cas échéant, du coût de la batterie si celle-ci est prise en location, dans la limite de 6 000 €.
Véhicule à moteur à 2 ou 3 roues ou quadricycles

Le montant dépend de la puissance du moteur :

  • si la puissance du moteur est supérieure ou égale à 3 kW*, le montant de l’aide est fixé à 250 € par kWh, sans être supérieur au plus faible des 2 montants suivants : 27 % du coût d’acquisition, augmenté du coût de la batterie le cas échéant, ou 900 €
  • si la puissance du moteur est inférieure à 3kW*, le montant de l’aide est fixé à 20 % du coût d’acquisition, sans être supérieur à 100 €

 

*En fonction de la date d'homologation du véhicule, la norme européenne applicable est la directive 2002/24/CE ou le règlement UE 168/2013 et le seuil est de 2 KWh ou 3 KWh

À savoir : sous certaines conditions, il est possible de cumuler le bonus écologique et la prime à la conversion.

Les aides peuvent vous être versées directement, ou avancées par les vendeurs ou loueurs de véhicules.

Demander le bonus écologique

Lire aussi : Une prime pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE) | Barème 2018 des frais kilométriques

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Wayhome Studio / Stock.Adobe.com

    23/07/2019

    Le prélèvement à la source est entré en vigueur le 1er janvier 2019. Les restitutions de vos réductions et crédits d'impôt débuteront à partir du 24 juillet par virement bancaire. Explications.

  • ©Olivier Le Moal / Stock.Adobe.com

    21/06/2019

    Modifications des conditions d'application de l'éco-PTZ, renforcement du contrôle technique, plafonnement des frais d'incidents bancaires pour les clients en situation de fragilité financière, nouvelles mesures pour l'encadrement des loyers dans certaines zones... Découvrez ce qui va changer au 1er juillet 2019.

  • © Fotolia

    21/06/2019

    L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt à taux d’intérêt nul permettant de financer des travaux d’économie d’énergie de son logement. Ce dispositif est prorogé jusqu'en 2021.Qui peut en bénéficier ? Sous quelles conditions ?

  • ©Fotolia.com

    13/06/2019

    Lorsque vous effectuez des travaux améliorant la performance énergétique de votre logement, vous pouvez sous certaines conditions bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Explications.

  • 24/04/2019

    Les dépenses engagées pour l'emploi d'un salarié à domicile ouvrent droit à un crédit d'impôt spécifique. Quelles sont les activités concernées ? Quel est le montant du crédit d’impôt ?

  • 10/04/2019

    Éduquer, garantir la défense du pays, rendre la justice, soutenir les entreprises, développer les territoires, venir en aide aux plus démunis…l’État a pour mission de rendre aux citoyens de nombreux services, qu’il finance à partir des ressources dont il dispose. Le site « À quoi servent mes impôts » présente de façon pédagogique le fonctionnement des impôts et prélèvements obligatoires, notamment pour répondre aux questions suivantes : D’où proviennent-ils ? Comment sont-ils utilisés et redistribués ?

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !