Accueil du portailParticuliersJob d'été, travail étudiant, stage : comment déclarer ces revenus ?

Job d'été, travail étudiant, stage : comment déclarer ces revenus ?

par Bercy Infos,

le 06/05/2019 –

Près d'un étudiant du supérieur sur cinq cumule emploi et études*. Qu'il s'agisse d'un stage, d'un emploi régulier dans l'année ou d'un simple contrat d'appoint occasionnel, savez-vous comment déclarer les revenus tirés de ces activités au moment de remplir votre déclaration ? Le point sur vos obligations.

© Fotolia

* Source : Insee

Important

Les étudiants âgés de 26 et plus ont l'obligation de souscrire une déclaration personnelle de revenus. Ils ne peuvent plus être rattachés au foyer fiscal de leurs parents.

En savoir plus sur les règles applicables aux primo-déclarants

 Les revenus tirés d'un job étudiant ou d'un job d'été

Les revenus tirés d'une activité salariée, exercée en parallèle des études ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu sous réserve de remplir les conditions suivantes :

  • avoir 25 ans ou moins au 1er janvier de l'année d'imposition
  • le total des revenus ne doit pas dépasser la limite annuelle de 3 fois le montant mensuel du Smic, soit 4 495 € au titre des revenus perçus en 2018.

La fraction des revenus excédant cette limite est imposable et doit être déclarée.

Accédez au calendrier 2019 de la déclaration des revenus 2018

Lire aussi : Tout savoir sur l'impôt 2019 sur les revenus 2018

Les revenus non salariaux des étudiants

Les revenus non salariaux des étudiants, hors du cadre d'un contrat de travail (par exemple ceux de l'étudiant micro-entrepreneur), sont imposables à l'impôt sur le revenu. Ils doivent être déclarés suivant le régime fiscal de leur catégorie : bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou bénéfices non commerciaux (BNC).

En savoir plus sur l'imposition des BIC/BNC

Lire aussi : Entreprendre durant vos études, c'est possible grâce au statut d'étudiant-entrepreneur !

Les revenus tirés d'un stage, les bourses et les allocations

Les gratifications de stage

Les indemnités perçues par les étudiants qui effectuent des stages en entreprise sont normalement imposables. Toutefois, le Code de l'éducation prévoit que les gratifications versées aux stagiaires pour un stage ou une période de formation en milieu professionnel sont exonérées, si elles ne dépassent pas le montant annuel du Smic, soit 17 982 € pour les revenus 2018.

Au-delà de cette limite, vos indemnités doivent être déclarées et sont imposables.

Les bourses et les allocations

Les bourses et les allocations sont imposables lorsque l'étudiant est assimilé à un salarié ou à un statut d'agent public :

  • les bourses d'études allouées pour des travaux ou des recherches (notamment les allocations doctorales)
  • les allocations d'année préparatoire et sommes versées par l'État aux étudiants d'une école administrative
  • l'allocation pour la diversité dans la fonction publique.

Bourses sur critères sociaux

Les bourses accordées par l'État et les collectivités locales sur critères sociaux sont exonérées d'impôt sur le revenu. Elles n'ont pas à être déclarées.

Lire aussi : Le rattachement d'un enfant majeur au foyer fiscal des parents, quels avantages ?

Publié initialement le 05/05/2017

Partagez cet article !

Thématiques :

Impôts et fiscalité

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia.com

    20/05/2019

    Depuis le 1er janvier 2018, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a été supprimé et un nouvel impôt, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) a été créé. De quoi s’agit-il ? Comment cela fonctionne ? Explications.

  • ©Fotolia

    17/05/2019

    En 2019, même avec l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, il est nécessaire de déclarer ses revenus. Les dates limites de déclaration en ligne varient en fonction du département de résidence du contribuable : mardi 21 mai pour les départements 01 au 19 et non-résidents, mardi 28 mai pour les départements 20 au 49 et mardi 4 juin pour les départements 50 au 974/976. Présentation du calendrier complet.

  • © Fotolia.com

    15/05/2019

    Les pensions alimentaires versées aux enfants, aux parents, et aux ex-conjoints sont déductibles du revenu imposable de celui qui les verse sous réserve de respecter certaines conditions. Explications.

  • ©Fotolia.com

    13/05/2019

    Le quotient familial désigne le nombre de parts affectées à chaque foyer fiscal pour le calcul de l’impôt sur le revenu (IR).  L'objectif est d'ajuster le montant de l'impôt aux capacités contributives de chaque foyer (situation, charges de famille). Comment s’opère le calcul du quotient familial ?

  • © Fotolia

    13/05/2019

    Les personnes âgées hébergées en structure médicalisée, qui sont imposées fiscalement, peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt.

  • © Fotolia.com

    10/05/2019

    La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont des taxes destinées à financer la protection sociale en France et à résorber l'endettement de la sécurité sociale. Quels sont les revenus concernés ? Quels sont les taux de prélèvement ?

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !