Accueil du portailParticuliers › Job d'été, travail étudiant, stage : devez-vous déclarer ces revenus ?

Job d'été, travail étudiant, stage : devez-vous déclarer ces revenus ?

05/05/2017

Près d'un étudiant du supérieur sur cinq cumule emploi et études*. Qu'il s'agisse d'un stage, d'un emploi régulier dans l'année ou d'un simple contrat d'appoint occasionnel, savez-vous si vous devez déclarer les revenus tirés de ces activités au moment de remplir votre déclaration ? Le point sur vos obligations.

© Fotolia

* Source : Insee

Les revenus tirés d'un job étudiant ou d'un job d'été

Si vous avez 25 ans ou moins au 1er janvier de l'année d'imposition, vous pouvez bénéficier d'une exonération, sous conditions. Vos revenus tirés d'une « activité salariée, exercée en parallèle de vos études » ne sont pas imposables, explique la direction générale des Finances publiques (DGFiP), à condition qu'ils ne dépassent pas « la limite annuelle de 3 fois le montant mensuel du Smic (soit 4 400 euros pour 2016) ».

Les revenus au-delà de cette limite doivent être déclarés.

Les revenus tirés d'un stage

Vous êtes étudiant ou élève d'une école et vous avez effectué dans ce cadre un stage en entreprise ? Vos revenus sont normalement imposables. Toutefois, le Code de l'éducation prévoit que les gratifications versées aux stagiaires pour un stage ou une période de formation en milieu professionnel sont exonérées de déclaration, s'ils ne dépassent pas le montant annuel du Smic (soit 17 599 euros pour les revenus 2016).

Au-delà de cette limite, vos indemnités doivent être déclarées.

A noter

Vous n'avez pas besoin de déclarer votre bourse d'études sur critères sociaux ni votre aide personnalisée au logement (APL).

Lire aussi : Entreprendre durant vos études, c'est possible grâce au statut d'étudiant-entrepreneur !

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Le ministère sur Twitter

Vous êtes un particulier

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !