Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Cuisiniers : valorisez votre savoir-faire en profitant du statut d'artisan

Vous êtes cuisinier et souhaitez valoriser votre savoir-faire ? Depuis 2017, vous pouvez demander le statut d’artisan. Quelles sont les conditions ? Et quels sont les avantages pour le professionnel ? On vous dit tout.

Quelles sont les conditions pour devenir artisan cuisinier ?

Un cuisinier peut obtenir la qualité d’artisan si :

  • il est titulaire d’un diplôme de niveau au moins égal au CAP cuisine ou restauration ou possède au moins 3 ans d’expérience professionnelle
  • il est le chef d'entreprise (de son restaurant) et n’emploie pas plus de 10 salariés
  • sa cuisine répond intégralement aux critères du « fait maison ».

Artisan cuisinier : quels sont les avantages pour le professionnel ?

Comme chaque artisan, l'artisan cuisinier est titulaire d'une carte professionnelle. Cette carte vaut attestation d'immatriculation au répertoire des métiers, mais surtout elle est une reconnaissance de son savoir-faire tout autant qu'une garantie de qualité pour le consommateur.

Plus précisément, pour le professionnel le statut d'artisan cuisinier lui permet :

  • d’attester de sa maîtrise et de sa connaissance des gestes professionnels, de valoriser son savoir-faire
  • de satisfaire aux obligations de l’entreprise en matière d’assurance
  • de se démarquer positivement des professionnels non déclarés et/ou non immatriculés au répertoire des métiers ou encore des amateurs.

Quelle différence avec le titre de Maitre-restaurateur ?

Afin de valoriser encore davantage son savoir-faire, tout restaurateur indépendant peut demander à bénéficier du titre de « maître restaurateur ». Outre l'obligation de réaliser une cuisine faite maison à 100% comme c'est le cas pour le statut d'artisan cuisinier, le maître restaurateur doit satisfaire à des critères supplémentaires relatifs à ses qualifications, à son expérience, ainsi qu'à ses pratiques professionnelles (notamment obligation d'utiliser des produits locaux, proposer un certain niveau d'accueil, etc.).

Les titres d'artisan-cuisinier et de maître-restaurateur sont cumulables.

Comment devenir artisan cuisinier ?

Tout cuisinier, qu'il débute son activité ou qu'il soit déjà installé peut - s'il remplit les conditions - devenir artisan cuisinier. Pour cela il doit déclarer son activité en s'immatriculant au répertoire des métiers :

Tout savoir sur l'immatriculation au répertoire des métiers (RM)

Pour toute question ou difficulté il est conseillé de prendre directement contact avec l'acteur compétente en la matière, à savoir le centre de formalité des entreprises (CFE) de la chambre des métiers et de l’artisanat dont vous dépendez.

À savoir

L'article 4 de la loi Pacte du 22 mai 2019, supprime l'obligation de stage de préparation à l'installation (SPI) pour les artisans qui demandent leur immatriculation au répertoire des métiers (RM).

Lire aussi : Artisans, commerçants, combien allez-vous payer de cotisations sociales ? Artisans : cédez ou reprenez une entreprise facilement, grâce à la Bourse nationale pour Entreprendre dans l’artisanat

Date de publication initiale 16/06/2017

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Partager la page