Bercy se mobilise pour les Jeux olympiques et paralympiques 2024

La France accueillera les Jeux olympiques en 2024, du 26 juillet au 11 août. Une première en cent ans ! Elle organisera aussi les premiers Jeux paralympiques d’été de son histoire, du 28 août au 8 septembre 2024. Au-delà des performances sportives exceptionnelles et de la fête populaire, les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024 seront une occasion historique, pour la France, de faire rayonner son savoir-faire, sa créativité, son ouverture et son patrimoine unique.

©jcfeliu - stock.adobe.com

Les engagements du ministère

Les différentes directions du ministère de l'Économie et des Finances sont mobilisées pour assurer la bonne tenue de ces deux événements majeurs. Tour d'horizon de ces engagements.

Protéger les Français, les visiteurs et les consommateurs

Sécuriser les Jeux, protéger les touristes et les consommateurs, lutter contre la fraude et les trafics : des enjeux clés pour lesquels l’ensemble des directions du ministère se mobilise.

La direction générale des Douanes et Droits indirects (DGDDI) : 7 000 agents mobilisés pour sécuriser les importations des matériels accompagnant les délégations et réaliser des contrôles pour lutter contre les trafics, notamment de contrefaçon associée à la marque JOP.

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) : 900 agents chargés de lutter contre les fraudes. En amont des JOP, ils réalisent des contrôles d’établissements pour s'assurer de la protection des consommateurs et des touristes lors de leurs achats, y compris en ligne, et de la loyauté des prestations de transport, d’hôtellerie ou de restauration. Pendant les Jeux, ils seront chargés d’informer les consommateurs et les touristes sur leurs droits.

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) : 300 agents et renforts chargés de s’assurer du bon fonctionnement des outils de fréquence pour garantir leur utilisation. Quatre milliards de téléspectateurs sont attendus lors de ces Jeux.

Tracfin, le service de renseignement financier du ministère : 200 agents mobilisés pour identifier les menaces en matière de financement du terrorisme et d’actions violentes, mais aussi surveiller et enquêter sur les flux financiers clandestins liés, par exemple, aux locations immobilières de tourisme ou à la circulation de substances illicites sur le territoire.

16 millions

Nombre de visiteurs attendus lors des JOP 2024

4 milliards

Nombre estimé de téléspectateurs

Pendant les Jeux 2024, le Trocadéro (Paris) sera aménagé pour accueillir le public

Garantir le bon usage des deniers publics

À l’heure où l’État investit plus d’un milliard d’euros dans la construction et la rénovation d’ouvrages olympiques, Bercy se mobilise afin de garantir un cadre budgétaire sérieux et ambitieux.

La direction du Budget (DB) : elle siège aux conseils d’administration du Comité d’organisation des Jeux (COJOP) et de la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO) et s'assure de prévenir tout risque budgétaire lié à l’organisation de l’évènement, la construction, la rénovation et l’entretien des ouvrages.

La direction des achats de l’État (DAE) : elle accompagne les administrations dans la passation de marchés publics dans la perspective des JOP et évaluera les marchés à l’issue des Jeux.

La direction des Affaires juridiques (DAJ) : elle apporte son soutien pour sécuriser les aspects juridiques.

Contribuer à une organisation efficace

L’Agence des participations de l’État, le Secrétariat général, l’Agence française anticorruption, le Contrôle général économique et financier, et le Médiateur des entreprises sont également mobilisés pour contribuer à une organisation efficace des Jeux aux côtés de :

  • La direction générale des Finances publiques (DGFiP) : elle contribue au bon déploiement des infrastructures olympiques.
  • La direction générale du Trésor (DGT) : elle est également impliquée dans le soutien au déploiement des infrastructures.
  • L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) : il évalue l’impact économique, social et environnemental des JOP et éclaire les décideurs publics et les citoyens sur les effets à long terme de cet évènement.

©dusanpetkovic1 - stock.adobe.com

Contribuer à un héritage durable pour l’économie

Les Jeux représentent une forte opportunité économique et sociale pour la France, avec plusieurs milliards d’euros de retombées économiques attendues réparties entre le tourisme, la construction de milliers de logements et l'organisation dans les métiers de la sécurité et de la propreté notamment. 

La France est par ailleurs dotée d'une filière sport particulièrement riche, avec 128 000 entreprises concernées par les Jeux (commerces, production de biens et d’équipements, pratique sportive…). Les directions de Bercy, et notamment la direction générale des Entreprises (DGE), profitent des JOP pour valoriser ces entreprises et favoriser leur essor économique. Cette dernière agit pour :

  • maximiser les retombés économiques des JOP pour les entreprises françaises,
  • structurer la filière de l’économie du sport,
  • accélérer la mise en accessibilité des établissements privés recevant du public (commerces, hôtels, cafés, restaurants), avec le déploiement du fonds territorial d’accessibilité,
  • soutenir le développement de la filière Tech via l’accompagnement des start-up dans des projets de e-sport ou permettant d’améliorer la pratique sportive.

©BercyPhoto Hamilton de Oliveira

La Douane en route pour les JOP 2024 !

De la création dans les années 1950 des brigades douanières de haute montagne aux athlètes de la Douane, en passant par les associations sportives, Bercy se mobilise depuis toujours en faveur du sport et des sportifs.

L'Équipe France Douane (EFD) existe depuis 2010. Composée de 40 athlètes, elle est répartie entre des sportifs d'été et d'hiver.

Découvrir l'équipe en images :