Imprimer la page

Robert SCHUMAN

Ministre des finances durant 485 jours

dans le Gouvernement provisoire de la République française dirigé par Georges BIDAULT
(24 juin - 18 décembre 1946),
puis dans les cabinets RAMADIER
(22 janvier - 24 novembre 1947).
 

Sources complémentaires

Fondation Jean Monnet pour l'Europe

Résumé de l'action ministérielle

Robert SCHUMAN, qui n'est pas encore le père de l'Europe, fait en quelque sorte ses classes de ministre à l'administration des finances tant dans le dernier gouvernement provisoire que dans le second cabinet de la IVe République naissante.
Il est confronté à des difficultés qui ne se sont pas renouvelées depuis la Libération : rétablir l'équilibre de la trésorerie et engager la reconstruction. S'il ne les résoud pas au fond -  comme ses prédécesseurs, il doit en mars et en juin 1947 négocier de nouvelles avances de la Banque de France -, il engage des réformes de structures que René MAYER saura amplifier, et pour lesquelles il se rapproche de Jean MONNET.
En septembre 1947, Robert SCHUMAN accepte de confier à ce dernier, qui a mis au point le premier plan de modernisation et d'équipement, l'élaboration d'un programme de stabilisation économique et financière, et il crée un comité d'assainissement financier. Un arrêté complémentaire du 1er octobre 1947 institue une commission du bilan national. Dans le même ordre d'idées, il fait publier l'Inventaire détaillé de la situation financière de l'État.
Robert Schuman prend l'arrêté du 18 septembre 1947 portant approbation du plan comptable, mis au point par la commission de normalisation des comptabilités.

Retour à la chronologie Gouvernements provisoires de la République

© Minefe. Service des archives économiques et financières - décembre 2007

29 juin 1886 Luxembourg (Grand-duché de Luxembourg)
4 septembre 1963 Scy-Chazelles (Moselle)

Milieu Familial

  • Fils de Jean-Pierre (1837-1900), employé des douanes puis propriétaire-rentier, et d'Eugénie DUREN (1864-1911)
  • Célibataire.

Études

  • Athénée de Luxembourg, lycée de Metz (Moselle), universités de Bonn, Munich (Allemagne) et Strasbourg (Bas-Rhin)
  • Doctorat en droit.

Carrière professionnelle

Avocat au barreau de Metz (Moselle, 1912).

Mandats électifs

  • Famille politique : démocrates-chrétiens. Robert Schuman a été l'un des fondateurs du Mouvement républicain populaire (1942)
  • Conseiller général du canton de Cattenom (Moselle, 1937-1940)
  • Député de la Moselle (1919-1942, 1945-1962).

Responsabilités exercées

  • Sous-secrétaire d'État aux réfugiés (1940)
  • Président du Conseil (1947-1848)
  • Ministre des affaires étrangères (1948-1953)
  • Ministre de la justice (1955-1956)
  • Président du mouvement européen
  • Président de l'Assemblée parlementaire européenne (1958-1960).
Partager la page