Imprimer la page

Marie-François SADI-CARNOT

Ministre des finances durant 615 jours

dans les cabinets BRISSON
(16 avril 1885 - 7 janvier 1886)
et de FREYCINET
(7 janvier - 11 décembre 1886).

Résumé de l'action ministérielle

Marie-François SADI-CARNOT fait voter une loi réformant l'hypothèque maritime (10 juillet 1885), lance un emprunt de 500 millions de francs sous forme de rentes 3% (loi du 1er mai 1886) et est autorisé par les chambres à procéder à l'aliénation partielle des joyaux de la Couronne (loi du 10 décembre 1886).
Il prépare la transformation de la caisse des retraites en caisse nationale des retraites pour la vieillesse (loi du 20 juillet 1886). Son nom reste surtout attaché à la relance de l'union latine et à la conclusion, le 6 novembre 1885, puis à la ratification, le 29 décembre suivant, de la convention monétaire avec la Grèce, l'Italie, la Suisse et la Belgique.

Bibliographie

  • Hanotaux, Gabriel. - Mon temps. 4, Constantinople, la question d'Orient, Boulanger et le boulangisme, l'élection de Carnot. Paris : Société de l'Histoire nationale: Plon, 1947. 330 p. ; 20 cm. 140.221 HAN / MAG
  • Zevort, E.. - Histoire de la troisième République. 4,la Présidence de Carnot. Paris : F. Alcan, 1901. 396 p. ; 22 cm. 335.343(7) ZEV / MAG

 

Retour à la chronologie IIIe République

© Bibliothèque nationale

11 août 1837 Limoges (Haute-Vienne)
24 juin 1894 Lyon (Rhône)

Milieu Familial

  • Fils d'Hippolyte, homme politique (1801-1888) et de Jeanne-Marie DUPONT
  • Époux de Marie-Pauline DUPONT-WHITE (1843-1898), fille de l'économiste Charles BROOK.
  • Quatre enfants, dont deux fils (Ernest et François) députés.

Études

  • Écoles polytechnique puis des ponts et chaussées (1857-1863).

Carrière professionnelle

  • Ingénieur des ponts et chaussées à Annecy (Haute-Savoie, 1864-1871).

Mandats électifs

  • Famille politique : modérés-conservateurs
  • Conseiller général du canton de Nolay (Côte-d'Or, 1877-1887)
  • Représentant puis député de la Côte-d'Or (1871-1887)
  • PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE (1887-1894)1.

Responsabilités exercées

  • Commissaire extraordinaire du Gouvernement pour la Seine-Inférieure, l'Eure et le Calvados (janvier 1871)
  • Sous-secrétaire d'État aux travaux publics (1878-1880)
  • Ministre des travaux publics (1880-1881, 1885).

 

(1) Assassiné à Lyon par l'anarchiste Caserio

Partager la page