Découvrez le Service des archives économiques et financières

Vidéo de présentation

© MEFSIN / SG / Sircom – V. Villanova, F. Suard

Prémices d'un service d'archives

Le Service des archives économiques et financières trouve son origine au XIXe siècle. Dès 1822, un service d’archives est créé à l’Hôtel des Finances, rue du Mont-Thabor. L’incendie des Tuileries, durant la Commune de Paris, détruit cependant la grande majorité des archives qui y sont conservées. Ces destructions expliquent les lacunes constatées aujourd’hui dans les fonds d’archives antérieurs à 1871.

En 1927, un décret du 22 janvier signe l’établissement de la servitude du ministère des Finances sur un corps de bâtiment dans l’enceinte des Archives nationales : l’Hôtel de Rohan. Pendant les années 1930 et 1940, de nombreux versements d’archives y sont effectuées et les capacités d’accueil du bâtiment sont vite dépassées. Pour pallier le problème, le ministère des Finances décide de construire un dépôt d’archives mais la guerre empêche la réalisation de ce projet. En 1940, les services des directions du ministère se replient à Chinon, entraînant de nombreuses destructions d’archives entassées dans les combles. Après la Seconde Guerre mondiale, les archives continuent de s’accumuler.

 

Une mission des Archives nationales au sein du ministère des Finances

Il faut attendre que la Direction des archives de France instaure une mission des Archives nationales au sein du ministère des Finances en 1955 pour que la situation évolue. La mission dispose désormais d’un bureau au sein du ministère, ainsi que d’une salle de classement aux Archives nationales. En 1959, une section des archives est également créée au sein de la direction du personnel et des services généraux du ministère pour remédier à l’encombrement des bureaux et des locaux d’archives. C’est en 1966 que la mission des Archives nationales demande officiellement la création d’un service d’archives autonome au ministère des Finances pour répondre à l’éparpillement des archives, au manque de place ainsi qu’aux difficultés de la prise en charge par les Archives nationales.

 

Création du Service des archives économiques et financières

Par un arrêté du 8 novembre 1971 du directeur du personnel du ministère de l’Economie et des finances, est ainsi créé le Service des archives économiques et financières (SAEF). Un dépôt central des archives du ministère des finances est aménagé deux ans plus tard à Fontainebleau dans les anciennes petites écuries du château. Le centre récupère entre 1976 et 1978 les principaux fonds d’archives versés aux Archives nationales par le ministère depuis les années 1930. A la suite de la loi du 3 janvier 1979 sur les archives, un arrêté est promulgué en 1982 conduisant à la signature d’une convention d’autonomie entre le ministère de l’économie et des finances et la Direction des archives de France. En 1985, un autre dépôt d’archives est ouvert à Saint-Florentin dans l’Yonne, destiné uniquement à conserver les archives éliminables à la fin de leur durée d’utilité administrative.

Entre 1989 et 1993, de nouveaux projets sont menés à bien : le SAEF s’implante sur le site de Bercy et une nouvelle cellule d’archivage dédiée à la gestion de la collecte est créée. Le SAEF met à disposition des bureaux de Bercy un magasin de pré-archivage doublé d’une application qui permet aux agents du ministère de décrire ou commander des dossiers. Ce silo industriel d’archives, appelé Cristal, fonctionne jusqu’en 2007. Le ministère du budget acte également le principe de construction d’un nouveau bâtiment dédié aux archives du ministère pour pallier la saturation des sites de Fontainebleau et de Saint-Florentin. Le centre des archives économiques et financières (CAEF) est construit à Savigny-le-Temple entre 1994 et 1996.

 

Un site de conservation unique à Savigny-le-Temple

Les archives conservées à Fontainebleau et à Saint-Florentin sont déménagées dans le nouveau bâtiment en 1997.

En 2008, le SAEF met en exploitation ARCADE (Archives Authentifiées de Documents Électroniques), sa plateforme d’archivage électronique. Enfin, en 2013, la convention d’autonomie entre le Service interministériel des archives de France (SIAF) et le SAEF est renouvelée, avec de nouvelles précisions quant au périmètre d’intervention du service et sa place concrète dans l’organigramme des ministères économiques et financiers. Aux termes de l’arrêté du 17 décembre 2021 modifiant l’arrêté du 18 décembre 2019 portant organisation du secrétariat général des ministères économiques et financiers, le SAEF est un des pôles du Bureau documentation et archives (BDA), qui relève du Secrétariat général, Service de l’immobilier et de l’environnement professionnel, sous-direction de l’immobilier et du cadre de vie (SIEP/SICAV). Il est composé de deux secteurs : le Centre de conseil et de collecte des archives (C2CA), situé à Bercy, en lien direct avec les services producteurs, et le Centre des archives économiques et financières (CAEF), situé à Savigny-le-Temple (77), qui conserve et communique les fonds.

Partager la page