Imprimer la page

Augustin POUYER-QUERTIER

Ministre des finances durant 375 jours

dans le cabinet THIERS
(25 février 1871 - 5 mars 1872).

Résumé de l’action ministérielle

Après la conclusion du traité de Francfort, Augustin POUYER-QUERTIER fait voter un emprunt de 2,5 milliards de francs (loi du 20 mai 1871) qui, couvert deux fois, permet de libérer à la fin de 1871 neuf départements occupés. Les droits indirects sur le tabac, les allumettes, le sucre etc. sont relevés ainsi que les droits de douane à l'importation (lois des 23 août, 1er et 4 septembre 1871, loi du 28 février 1872).

C'est sous son mandat que le ministère abandonna ses bureaux de la rue du Mont-Thabor, ravagés par un incendie, lors de la chute de la Commune, pour s'installer (provisoirement, en théorie) au Palais du Louvre (arrêté du 29 avril 1871).

On lui doit enfin la loi du 21 juin 1871 qui fixe la composition de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations.

Bibliographie

  • Pouyer-Quertier, Auguste. - Meetings agricoles, industriels et maritimes (1869-1870). Paris : Typographie A. Pougin, 1870. 130 p. ; in-12 (17 cm). CHEFF BH 8° 2197
  • Lebrun, Charles-J.-B.. - A Monsieur Pouyer-Quertier, filateur de coton et sénateur. La Campagne des protectionnistes au Sénat. Les traités de commerce ou l'isolement et les guerres de tarifs. Paris : Guillaumin et Cie, libraires, 1882. 101 p. ; in-8° (22 cm). CHEFF BH 8° 1862

 

Retour à la chronologie IIIe République

© Bibliothyèqaue nationale

2 septembre 1820 Etoutteville-en-Caux (Seine-Maritime)
2 avril 1891 Rouen (Seine-Maritime)

Milieu Familial

  • Fils d'Augustin POUYER, cultivateur et fabricant (1795-1873) et de Félicité QUERTIER (1801-1871)
  • Épouse le 28 juin 1847 Blanche DELAMARE (1826-1901).
  • Deux filles : Hélène (1848-1884, Mme Marie-Auguste de LA ROCHE LAMBERT) et Marguerite (Mme Joseph-Marie de LAMBERTYE).

Études

  • École polytechnique.

Carrière professionnelle

  • Industriel, il fonde à Rouen une fabrique de cotonnades
  • Administrateur de la succursale rouennaise de la Banque de France.

Mandats électifs

  • Famille politique : orléanistes-bonapartistes
  • Maire de Fleury-sur-Andelle (Eure, 1854-1891)
  • Conseiller général du canton de Fleury-sur-Andelle (Eure, 1852)
  • Député de la Seine-Inférieure (1857-1876)
  • Sénateur de la Seine-Inférieure (1876-1891)
Partager la page