Accueil du portailParticuliersTout savoir sur la réduction d'impôt sur le revenu « Madelin »

Tout savoir sur la réduction d'impôt sur le revenu « Madelin »

19/10/2018

Vous souhaitez investir dans l’économie ? Sachez qu’en investissant dans certaines entreprises, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu dans le cadre du « dispositif Madelin ». Quelles sont les entreprises éligibles ? Quel est le montant de la réduction d’impôt ?

©Olivier Le Moal / Stock.Adobe.com

Qui peut bénéficier de la réduction d’impôt pour investissement dans le capital d’une entreprise ?

Le dispositif « Madelin » est ouvert à toute personne fiscalement domiciliée en France qui souscrit directement au capital initial ou aux augmentations de capital de petites et moyennes entreprises (PME) en phase d’amorçage, démarrage ou expansion.

Les versements doivent être effectués en numéraire c’est-à-dire sous forme d’espèces, de chèques, de virements, etc.

Ils doivent constituer des souscriptions sous forme de titres de capital (actions ou actions de préférence) ou de parts sociales. Les apports en compte courant et les souscriptions d'obligations (y compris convertibles ou échangeables en actions) ne constituent pas des souscriptions en capital.

Il est possible de réaliser des investissements par l'intermédiaire de sociétés holding à condition qu'elles aient pour objet exclusif l'investissement dans des sociétés elles-même éligibles au dispositif « Madelin ».

Lire aussi : Comment calculer son impôt sur le revenu en fonction de ses tranches d'imposition ?

Dans quelles entreprises devez-vous investir pour bénéficier de la réduction d’impôt « Madelin » ?

Pour être éligible à la réduction d’impôt « Madelin », l’entreprise bénéficiaire de votre souscription doit respecter les conditions suivantes (*) :

  • Avoir son siège social en France ou dans un État de l'Espace économique européen.
  • Répondre à la définition européenne des PME.
  • Être créée depuis moins de 5 ans et être en phase d’amorçage, démarrage ou expansion. Il est toutefois possible d'investir dans une PME de moins de 7 ans à condition qu'il s'agisse d'un investissement sur un nouveau marché géographique ou de produits, d'un montant supérieur à 50 % du chiffres d'affaires annuel moyen des 5 années précédentes.
  • Ne pas être une entreprise en difficulté au sens de la réglementation européenne.
  • Être soumise à l’impôt sur les sociétés (IS) et exercer une activité commerciale, industrielle, artisanale ou agricole.
  • Ne pas être cotée en bourse.
  • Employer au moins 2 salariés (pour une entreprise artisanale) à la clôture de l’exercice suivant la souscription ouvrant droit à la réduction d’impôt.

(*) Conditions liées aux souscriptions directes au 1er janvier 2016.

Lire aussi : Tout savoir sur le crédit d'impôt services à la personne

Combien de temps devez-vous conserver vos titres pour bénéficier de la réduction d’impôt Madelin ?

Vous devez vous engager à conserver l’ensemble des titres que vous avez reçus en échange de votre souscription jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de votre souscription.

L’achat des titres ne peut pas donner lieu à un remboursement avant la fin de la 10ème année suivant celle de votre souscription.

Lire aussi : Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Quel est le montant de la réduction d’impôt « Madelin » ?

Le montant de la réduction d’impôt sur le revenu correspond à 18 % des sommes investies chaque année dans la limite d’un plafond de 50 000 € pour une personne seule et de 100 000 € pour un couple marié ou pacsé.

Si votre investissement dépasse le plafond, vous ne perdez pas le bénéfice de votre réduction d’impôt. Il est possible de reporter la fraction de l’investissement qui excède cette limite sur l’impôt sur le revenu dû au titre des 4 années suivantes dans la limite des mêmes plafonds annuels.

La fraction reportable de la réduction d'impôt figure sur l'avis d'impôt sur le revenu de l'année du versement.

Toutefois, si le montant de votre réduction d'impôt excède le montant de l'impôt dû, la fraction non imputée de cette réduction ne peut donner lieu à aucun remboursement ou à un report sur l'impôt dû au titre des années suivantes.

Augmentation du taux de la réduction d'impôt «Madelin»

La loi de finances pour 2018, porte le taux de la réduction d'impôt à 25% pour les versements effectués jusqu’au 31 décembre 2018.

Lire aussi : Dons aux associations : quelles réductions d'impôt ?

Comment demander votre réduction d'impôt « Madelin » ?

Chaque année, vous devez reporter le montant des sommes que vous avez versées au titre des souscriptions réalisées au capital de PME sur la déclaration complémentaire de revenus n°2042 C (case 7 CF).

Le report des versements de années antérieures qui excédaient la limite de 50 000 € ou de 100 000 €  sont à renseigner sur les lignes 7CQ, 7 CR, 7 CV et 7 CX.

Lire aussi : Particuliers : les réductions et crédits d'impôt auxquels vous pouvez prétendre

Prélèvement à la source et réduction d'impôt « Madelin »

L'entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2019 ne remet pas en cause les réductions et crédits d'impôt acquis au titre de 2018.

Votre réduction d'impôt « Madelin » vous sera restituée intégralement à l'été 2019.

En savoir plus sur le prélèvement à la source et les crédits d'impôt

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Phovoir.fr

    09/11/2018

    Vous souhaitez employer un salarié à domicile ? Le CESU permet d'effectuer facilement vos déclarations sociales. Qui est concerné ? Comment cela fonctionne-t-il ? Explications.

  • 19/10/2018

    En quoi consiste un testament ? Qui peut rédiger un testament ? La présence d'un notaire est-elle obligatoire ? Découvrez les réponses à toutes vos questions.

  • © Phovoir.fr

    19/10/2018

    Vous souhaitez donner de l’argent ou des biens à vos enfants ou à un proche ? Avez-vous pensé à la donation ? Comment ça marche ? Combien ça coûte ? Les réponses à vos questions.

  • ©Fotolia

    19/10/2018

    Lors d'une succession, vous vous interrogez sur les frais à acquitter ? Comment les calculer pour savoir combien il va vous rester une fois les droits acquittés ? On vous explique tout.

  • © Pixabay.com

    19/10/2018

    Comment désigner votre successeur ? Comment faire une donation ? Quels droits de succession devez-vous payer ? Devez-vous recourir à un notaire ? Tout savoir sur le sujet.

  • ©Creative Commons CC0

    15/10/2018

    Le malus écologique est une taxe due lors de la première immatriculation d'un véhicule polluant. Qui est concerné ? Quel est le barème ? Toutes les réponses.

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !