Accueil du portailParticuliers › Comment se prémunir contre le phishing ?

Comment se prémunir contre le phishing ?

26/05/2017

Usagers du web, vos données sont précieuses et les pirates le savent. C’est pourquoi ils redoublent d’imagination pour tenter de vous les soutirer. L’un de ces moyens est le phishing. Qu’est-ce que c’est et comment s’en prémunir ? Comment signaler facilement une tentative d’hameçonnage ?

© Fotolia

Qu’est-ce que le phishing ou hameçonnage ou filoutage ?

Selon l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), « le phishing ou hameçonnage vise à obtenir du destinataire d’un courriel d’apparence légitime qu’il transmette ses coordonnées bancaires ou ses identifiants de connexion à des services financiers, afin de lui dérober de l’argent».

Il s’agit de l’un des principaux vecteurs de la cybercriminalité. Ce type d’attaques peut être également utilisé dans des attaques plus ciblées pour essayer d’obtenir d’un employé ses identifiants d’accès aux réseaux professionnels auxquels il peut avoir accès.

Pour renforcer le sentiment de légitimité, le courriel frauduleux n’hésitera pas à utiliser logos et chartes graphiques des administrations ou entreprises les plus connues. Le contenu du message repose en général sur deux stratégies :

  • soit il vous est reproché de ne toujours pas avoir réglé une certaine somme d’argent (factures, impôts, électricité...) et on vous enjoint à le faire sous peine de pénalités de retard voire de saisine de la justice ;
  • soit on vous signale une erreur d’ordre financier en votre faveur (impôts, banque...) et on vous invite à suivre des indications pour vous faire rembourser.

D’autres méthodes existent (fax en attente, cadeaux...). Restez vigilant !

Lire aussi : Sécurité sur le web : découvrez le site web cybermalveillance.gouv.fr

 

Comment vous protéger contre le phishing ?

  • Si un courriel vous semble douteux, ne cliquez pas sur les pièces jointes ou sur les liens qu’il contient ! Connectez-vous en saisissant l’adresse officielle dans la barre d’adresses de votre navigateur.
  • Si vous réglez un achat en ligne et que vous devez donc fournir des informations relatives à votre carte bancaire, vérifiez que vous le faites sur un site web sécurisé dont l’adresse commence par  « https ».
  • Ne communiquez jamais d'informations confidentielles par mail. Aucun site web fiable ne vous le redemandera !
  • Vérifiez que votre antivirus est à jour pour maximiser sa protection contre les programmes malveillants.
  • Utilisez le filtre contre le filoutage du navigateur internet : la plupart des navigateurs existants proposent une fonctionnalité d’avertissement contre le filoutage. Leurs principes peuvent être différents (liste noire, liste blanche, mot clé, etc.) ces fonctions aident à maintenir votre vigilance.
  • Utilisez un logiciel de filtre anti-pourriel ou les fonctionnalités de classement automatique en tant que spam de votre boite de réception : même si ces filtrages ne sont pas exhaustifs, ils permettent de réduire le nombre de ces courriels.

Lire aussi : Dix règles à respecter pour être (presque) sûr de vous faire pirater votre ordinateur

 

Signalez l’abus d’utilisation d’informations personnelles aux autorités compétentes.

Si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie ou d’une tentative d’escroquerie par phishing signalez-le sur signal-spam.fr

Signal Spam résulte d’un partenariat public-privé. Il donne la possibilité aux internautes de signaler tout ce qu’ils considèrent être un spam dans leur messagerie afin de l’assigner ensuite à l’autorité publique ou au professionnel qui saura agir pour lutter contre le spam signalé.

La Hack Academy

La campagne de prévention Hack Academy présente, avec humour, les cyber-risques auxquels s’exposent quotidiennement les internautes. Une initiative d’intérêt public soutenue par l’ Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) et le ministère de l’Intérieur.

Selon l'ANSSI, « la campagne nationale de sensibilisation anti-hacking est destinée à mieux alerter sur les risques de la vie numérique. Une action qui s’inscrit dans la mission de l’association – mieux comprendre comment le monde numérique transforme notre vie et nos entreprises – et répond à une problématique sociétale majeure. Veiller sur ses données sensibles, c’est aussi contribuer à enrayer les menaces affectant la cybersécurité nationale ».

Lire aussi : Sécurité de vos données : quelles sont les méthodes de piratage les plus courantes ?

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • © Fotolia.com

    23/11/2017

    Régulièrement des courriels ou appels téléphoniques usurpent l’identité de l’administration dans le but de pousser les usagers à communiquer des informations personnelles qui sont ensuite utilisées à des fins frauduleuses. Rappel des bons réflexes à avoir.  

  • © fotolia.com

    10/11/2017

    Vos données personnelles sur internet sont précieuses et peuvent attirer la convoitise d’usurpateurs désireux d'utiliser vos informations à des fins frauduleuses. Comment vous prémunir au maximum de ces cyberattaques ? Que faire en cas d’usurpation d’identité sur internet ?

  • 12/10/2017

    Que ce soit les faux avis positifs écrits par le professionnel concerné ou les avis négatifs rédigés par un concurrent, les faux commentaires sur les sites en ligne trompent le consommateur et faussent la concurrence. Comment se prémunir contre ces pratiques mensongères? Quelles évolutions réglementaires pour mieux protéger les consommateurs ?

  • © Fotolia

    11/10/2017

    Pouvoirs publics et professionnels ont un rôle important à jouer en matière de sécurité du numérique, mais les consommateurs sont aussi impliqués au quotidien. Quelques conseils de cybersécurité.

  • © Fotolia

    10/10/2017

    Espèces, chèques, cartes bancaires… Ce ne sont plus les seuls moyens de paiement. D’autres solutions existent. Zoom sur les nouveaux moyens de paiement existants.

  • 25/08/2017

    En 2015, les services douaniers ont intercepté près de 2,6 millions de contrefaçons commercialisées par fret express et postal. La plupart de ces produits étaient commercialisés en ligne. Alors comment repérer les contrefaçons sur Internet et éviter les arnaques de certains sites marchands peu scrupuleux ? Les conseils de Serge Puccetti, de la direction générale des Douanes et Droits indirects (DGDDI).

Le ministère sur Twitter

Vous êtes un particulier

Fermer

Besoin d’informations fiables et pratiques qui vous concernent ?

Abonnez-vous à la lettre d’information, c’est gratuit.

Partagez cet article !