Accueil du portailParticuliersFragilité financière : une offre bancaire spécifique pour vous aider

Fragilité financière : une offre bancaire spécifique pour vous aider

04/09/2018

Depuis 2014, une offre bancaire spécifique est mise en place pour les personnes en situation de fragilité financière afin de limiter les frais en cas d’incident de paiement.

©Phovoir.fr

Plafonnement des frais d'incidents bancaires

Lors d'une réunion le lundi 3 septembre 2018, le comité exécutif de la Fédération bancaire française (FBF) s'est engagé à mettre en place un plafond des frais d'incidents bancaires pour les clients financièrement fragiles et souscrivant à l'offre spécifique prévue par la loi. Cet engagement s'inscrit dans une démarche plus globale de meilleur encadrement des frais d'incidents bancaires pour les personnes en difficulté financière.

Qui est concerné par l’offre spécifique pour les personnes en situation de fragilité financière ?

L’établissement teneur du compte peut lui-même juger de la situation de fragilité financière d’un client en fonction des irrégularités sur son compte et des incidents de paiement survenus pendant 3 mois consécutifs.

Une personne est aussi considérée en situation de fragilité financière si :

Lire aussi : Changer de banque est devenu plus facile | Comparez gratuitement et simplement les tarifs bancaires

Les services bancaires proposés dans l'offre bancaire spécifique

L’offre spécifique aux personnes en situation de fragilité financière coûte au maximum 3 euros par mois. Le montant est revalorisé annuellement en fonction de l’indice INSEE des prix à la consommation, hors tabac.

Le décret du 30 juin 2014 liste les services bancaires qui doivent être au moins proposés dans le cadre de l'offre bancaire spécifique :

  • la tenue, la fermeture et, le cas échéant, l'ouverture du compte de dépôt ;
  • une carte de paiement à autorisation systématique ;
  • le dépôt et le retrait d'espèces dans l'agence de l'établissement teneur du compte ;
  • quatre virements mensuels SEPA, dont au moins un virement permanent, ainsi que des prélèvements SEPA en nombre illimité ;
  • deux chèques de banque par mois ;
  • un moyen de consultation du compte à distance ainsi que la possibilité d'effectuer à distance des opérations de gestion vers un autre compte du titulaire au sein du même établissement ;
  • un système d'alertes sur le niveau du solde du compte ;
  • la fourniture de relevés d'identités bancaires ;
  • le plafonnement spécifique des commissions d'intervention à  4 € par opération et 20 € par mois ;
  • un changement d'adresse une fois par an.

Lire aussi : Découvert bancaire : quels frais peuvent vous être facturés ? | Comptes inactifs : la restitution des fonds simplifiée

Comment souscrire à l’offre bancaire spécifique ?

Si vous êtes en situation de fragilité financière, votre banque a l’obligation de vous proposer cette offre par écrit quel qu’en soit le support.

Lire aussi : Banque : quelles différences entre compte individuel, compte joint et compte indivis ?

Publié initialement le 23/08/2017

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 17/10/2018

    Le Plan épargne logement (PEL) est un compte bancaire vous permettant d'épargner jusqu'à 15 ans et de bénéficier d'un prêt à taux préférentiel pour financer une acquisition, une construction ou des travaux. Comment cela fonctionne ? Explications.

  • 11/09/2018

    Vous louez une maison ou un appartement meublé, pour 3 jours ou pour un an ? Savez-vous ce que vous devez déclarer ? Cotisations sociales, déclaration de revenus, régime d'imposition... : voici ce que vous devez savoir pour être en règle avec les services fiscaux.

  • ©Creative Commons CC0

    31/08/2018

    Les arnaques concernant les offres bancaires telles qu’une offre de crédit, ou le dépôt d’argent sur un livret d’épargne, peuvent être très élaborées, et il est facile de tomber dans le piège, restez donc vigilants ! Tous nos conseils.

  • ©Fotolia.com

    30/04/2018

    Le livret A est un livret d’épargne très apprécié des Français : selon l’Insee, 75,8 % des Français en possèdent un en 2015. Comment cela fonctionne ? Quel est le taux pratiqué ? Explications.

  • ©Fotolia.com

    23/04/2018

    À compter du 1er janvier 2018, un prélèvement forfaitaire unique (PFU) dit « flat tax » s’applique aux revenus du capital. Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les placements concernés ? Explications.

  • ©Fotolia.com

    14/03/2018

    Le plan épargne retraite permet de bénéficier d’un revenu complémentaire lorsque vous prenez votre retraite. Comment fonctionne-t-il ? Qui peut en bénéficier ?

Le ministère sur Twitter

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !