Bercy infos particuliers

Epargne salariale : comment pouvez-vous bénéficier de la participation ?

La participation est un dispositif d'épargne salariale qui permet d'associer les salariés aux résultats de l'entreprise. Toutes les entreprises sont-elles concernées ? Quels salariés peuvent y avoir droit ? Comment cela fonctionne ? Explications.

Qu'est-ce que la participation ?

La participation est un accord d’épargne salariale permettant de redistribuer aux salariés une partie des bénéfices de l’entreprise.

Plus concrètement, la participation prend la forme d'un plan d'épargne salariale qui permet de verser à chaque salarié une part sur les bénéfices de l'entreprise.

Notez que la participation est mise en place par voie d’un accord de participation définit entre l’entreprise et les salariés ou leurs représentants.

Votre entreprise est-elle obligée de mettre en place un dispositif de participation ?

La mise en place d’un dispositif de participation est obligatoire pour les entreprises qui emploient plus de 50 salariés par mois, au cours des cinq dernières années.

Notez que les entreprises qui ne remplissent par ces critères, peuvent tout de même mettre en place la participation de façon volontaire.

Notez également que lorsqu’un dispositif de participation est mis en place dans une entreprise, tous les salariés sont concernés. Une durée de trois mois maximum de présence dans l’entreprise peut être exigée.

Depuis le 1er janvier 2019, afin d'encourager les entreprises employant moins de 50 salariés à mettre en place un accord de participation, ces dernières sont exonérées du versement du forfait social.

Par ailleurs, toutes les entreprises bénéficient d'autres avantages sociaux et fiscaux, notamment :

  • une exonération de cotisations sociales sur les sommes versées aux salariés dans le cadre de la participation
  • une déduction du bénéfice imposable des sommes versées dans le cadre de la participation
  • une exonération de taxe sur les salaires, de taxe d'apprentissage et de participation à la formation continue et à la construction.

 Quel est le montant de la prime de participation ?

La prime de participation est calculée en fonction des bénéfices de l’entreprise. Elle varie donc d'une année sur l'autre.

Pour calculer la part des bénéfices à distribuer aux salariés, l'entreprise doit utiliser une formule de calcul fixée par la loi ou bien utiliser sa propre formule de calcul, mais qui doit être obligatoirement aussi favorable que la formule légale.

Dans tous les cas, il n’est pas possible de recevoir une prime dépassant le plafond annuel fixé par la loi, soit 30 852 € en 2022.

À noter : si les bénéfices de l'entreprise sont importants, il est possible, sous certaines conditions, de verser aux salariés un supplément de participation. Le montant est fixé librement par l'entreprise, mais ne peut pas dépasser 30 852 € en 2022.

 Comment la prime de participation est-elle répartie entre les salariés ?

Comme l'explique service-public.fr, la répartition de la prime entre les salariés est fixée dans l'accord de participation, mais doit respecter l'une des trois conditions suivantes :

  • être uniforme, c'est-à-dire que tous les salariés reçoivent la même chose
  • être proportionnelle au salaire ou au temps de présence de chaque salarié
  • ou combiner plusieurs de ces critères.

Comment est versée la prime de participation ?

Les salariés peuvent disposer immédiatement de la somme qui leur a été attribuée sous réserve d’en faire la demande dans un délai de 15 jours à compter de la date à laquelle ils ont été informé du montant dont ils bénéficient.

À défaut d’en faire la demande, les sommes acquises au titre la participation peuvent être affectées par les bénéficiaires à l'un des placements d'épargne suivants :

Comment sont imposées les primes de participation ?

Les sommes générées par la participation sont exonérées d’impôt sur le revenu si le salarié choisit de les laisser bloquées sur un compte d'épargne (voir ci-dessus) pendant le délai d’indisponibilité.

En revanche, elles sont imposables à l'impôt sur le revenu et aux cotisations sociales, si le salarié opte pour versement immédiat.

Thématiques :

Ce sujet vous intéresse ? Chaque mardi avec la lettre Bercy infos Particuliers, ne manquez aucune info pratique sur vos droits et obligations en matière de fiscalité, épargne, consommation …

Partager la page