Accueil du portailEntreprisesComment calculer le résultat fiscal de votre entreprise en 4 étapes

Comment calculer le résultat fiscal de votre entreprise en 4 étapes

par Bercy Infos,

le 25/04/2019 –

Le résultat fiscal ne doit pas être confondu avec le résultat comptable de l'entreprise. Il permet de déterminer la base imposable pour l'impôt sur les sociétés ou l'impôt sur le revenu. Voici, en 4 étapes, comment procéder pour calculer votre résultat fiscal.

1. Déterminez le résultat comptable de l'entreprise

Le résultat comptable est déterminé en fin d'exercice en application des règles comptables. Il correspond au chiffre d'affaires hors taxes encaissé sur une période donnée, diminué des charges liées à l'activité de l'entreprise.

Résultat comptable = Produits – Charges

Quand les produits sont supérieurs aux charges, le résultat est positif, l'entreprise réalise un bénéfice. À l'inverse, l'entreprise est en déficit quand les les produits sont inférieurs aux charges.

La détermination du résultat fiscal se fait extra-comptablement en application des règles fiscales à l'occasion de l'établissement de la liasse fiscale de l'entreprise pour le paiement de l'impôt sur les sociétés ou de l'impôt sur le revenu.

Le résultat fiscal est établi à partir du résultat comptable en déduisant des produits non imposables et en réintégrant des charges (non déductibles fiscalement) qui ont été comptabilisées.

Des formulaires spécifiques doivent être remplis pour déterminer le résultat dans la liasse fiscale :

  • pour une société ou une entreprise individuelle imposée sous le régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) : sur l'imprimé n°2058 A
  • pour une entreprise individuelle imposée sous le régime des bénéfices non commerciaux (BNC) : sur les imprimés n°2035-A-SD et n°2035-B-SD.

Lire aussi :  Impôt sur le revenu : BIC, BNC : comment ça marche ? | La fiscalité de l'entreprise en 5 questions

2. Calculez les réintégrations fiscales

Les réintégrations extra-comptables correspondent aux charges exclues du droit à déduction fiscale. Elles doivent donc être réintégrées au résultat fiscal de l'entreprise. Sont notamment concernés :

Lire aussi : Fiscalité de l'entreprise : quelles déclarations effectuer dès la première année ?

3. Appliquez les déductions fiscales

Les déductions fiscales visent les produits enregistrés en comptabilité et augmentant d’autant le résultat. Ils ne sont toutefois pas imposables, que ce soit de manière temporaire ou définitive, ou bien encore parce qu’ils l’ont déjà été dans l’exercice précédent (reprise de provision réintégrée).

En principe les dépenses sont déduites pour leur montant réel. Certains frais peuvent cependant être évalués de manière forfaitaire comme les frais correspondant aux dépenses de véhicules. Certaines professions peuvent également bénéficier de régimes spécifiques leur permettant d'évaluer forfaitairement certains frais.

En savoir plus sur les charges pouvant être déduites du résultat fiscal d’une entreprise

Lire aussi : Comment déduire les frais de déplacement du résultat fiscal de votre entreprise ?

4. Calculez le résultat fiscal

Vous y êtes ! Une fois ces opérations terminées, vous devez suivre la formule suivante pour calculer le montant de votre résultat fiscal :

Résultat fiscal = résultat comptable + réintégrations extra-comptables - déductions extra-comptables

Lire aussi Le rescrit fiscal, pour obtenir des impôts un avis de situation fiscale | Contrôle fiscal : l’examen de comptabilité, une nouvelle procédure pour toutes les entreprises

Publié initialement le 17/03/2017

Ce que dit la loi

Partagez cet article !

Des infos 100% utiles et 100% fiables sur la fiscalité, les aides, la consommation, vos obligations, le numérique… pour vous aider au quotidien. En savoir plus sur Bercy infos.

Pour être averti chaque semaine des dernières infos, abonnez-vous aux lettres d’information Bercy infos.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Pixabay

    13/06/2019

    La taxe sur les activités commerciales saisonnières non salariées est impôt local susceptible d’être institué sur délibération des communes sur leurs territoires. Qui est concerné ? Quel est le mode de calcul de cette taxe ?

  • © Fotolia.com

    11/06/2019

    La taxe sur les salaires est une taxe due par les employeurs établis en France qui ne sont pas redevables de la TVA sur la totalité de leur chiffre d'affaires. Qui est concerné ? Comment est-elle calculée ? Toutes les réponses.

  • © Fotolia.com

    06/06/2019

    La cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE) est la deuxième composante de la contribution économique territoriale (CET) due par les entreprises et les travailleurs indépendants qui génèrent un certain montant de chiffre d’affaires. Cette taxe est instaurée au profit des collectivités territoriales. Mais comment fonctionne cette cotisation ? Qui en est redevable ? Explications.

  • 31/05/2019

    Vous souhaiteriez avoir la confirmation que vous pouvez bénéficier d'un allègement fiscal ? Vous voudriez savoir si vous êtes bien éligible à un crédit d'impôt ? La procédure de rescrit fiscal vous permet de solliciter de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) une prise de position formelle sur votre situation.

  • © Fotolia.com

    27/05/2019

    La taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) est une taxe due par certains établissements qui ont une activité de vente au détail. Quelles entreprises sont concernées ? Comment se calcule t-elle ?

  • © Phovoir.fr

    23/05/2019

    La cotisation foncière des entreprises (CFE) est due par les professionnels exerçant à titre habituel une activité non salariée au 1er janvier de l'année d'imposition. 

Fermer

Vous souhaitez recevoir gratuitement toutes nos informations utiles et pratiques ?

Abonnez-vous aux lettres d'information Bercy infos !

Je m'abonne
Partagez cet article !