Imprimer la page

Un appel à projet pour développer des applications de la 5G au quotidien

Ce mardi 6 avril, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, ont lancé le volet « usages citoyens » de l’appel à projets dédié au soutien et au développement des applications de la 5G. Objectif, améliorer la vie quotidienne des Français.

©ronstik

Quels usages pour la 5G au quotidien ? Le 6 avril, le volet « usages citoyens » de l’appel à projet France Relance dédié au soutien des projets de développement d’applications de la 5G a été lancé.

Objectif de ce volet, soutenir des projets initiés dans les territoires et à fort impact social ou environnemental. Dans ce cadre, l’Etat subventionnera ainsi des projets portés par une ou plusieurs entreprises qui développeront des applications 5G innovantes. Celles-ci devront permettre d’améliorer la vie quotidienne des Français.

Des grandes thématiques visées par ce volet citoyen

Parmi les thématiques cibles : l’environnement (smart grids, internet des objets pour la gestion de l’eau et de l’énergie, etc.), l’agriculture (agriculture intelligente, connectivité des capteurs, etc.), la santé (hôpitaux connectés, ambulances connectées, télémédecine, etc.), les transports et la logistique (assistance à la conduite, sécurité routière, véhicules connectés, plateformes connectées, logistique intelligente, etc.), ou encore l’éducation et la culture (contenus immersifs, campus digitalisé, vidéos augmentées, etc.)

Pour Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie :

Nous devons être au rendez-vous de la 5G qui offre un potentiel extraordinaire d’applications au service de l’industrie mais également au service des Français en renforçant notamment l’accès et l’efficacité des services publics. Cette technologie peut par ailleurs créer de nombreux emplois. Le dynamisme de l’écosystème 5G français est remarquable et prouve que nous sommes prêts à saisir l’opportunité qui se présente pour faire de la France une nation résolument ancrée dans le XXIème siècle.

Lancement des candidatures

Les candidats sont invités à proposer des projets co-construits en étroite coordination avec des collectivités territoriales. Afin de permettre un développement équilibré des usages de la 5G sur le territoire français, une attention particulière sera portée aux projets déployés hors des agglomérations.

Modalités de candidature à l’appel à projet :

  • Les projets seront instruits lors de relèves successives au cours du premier semestre 2021 : 1er juin 2021 ;
  • Le montant minimum des investissements doit être de 500 000 euros et pourra être porté en deçà, à titre dérogatoire, pour les projets qui se distinguent singulièrement ;
  • Les projets sont à déposer en ligne sur la plateforme nationale de Bpifrance.

Selon Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques :

La 5G permet de nombreuses innovations, offre de nouvelles opportunités d’applications qui permettront de répondre aux nombreux défis de l’aménagement du territoire et de la transition écologique notamment. Nous devons travailler ensemble, main dans la main avec les industriels et les collectivités territoriales, pour que l’innovation technologique que représente la 5G se traduise par son utilité au service du quotidien nos concitoyens et de la gestion efficace de nos collectivités.

Soutien à la modernisation de l’industrie

Dans le cadre du plan France relance, le Gouvernement mobilise des moyens exceptionnels pour soutenir la modernisation de l’industrie. Cet appel à projets, spécifiquement dédié au secteur des télécommunications, est ainsi doté de 120 millions d’euros, avec pour objectif de développer des projets d’applications de la 5G. Quarante millions d’euros ont d’ores et déjà été attribués pour soutenir 9 projets innovants dans le domaine industriel.

Partager la page