Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Soutien aux personnes précaires

Majoration de 100 euros de l’allocation de rentrée scolaire

En raison des conséquences sociales de la crise épidémique, l’allocation de rentrée scolaire est majorée exceptionnellement de 100 euros supplémentaires au titre de la rentrée 2020 afin d'aider les familles à faire face aux dépenses de rentrée et contribuer à la relance de la consommation.

Description de la mesure

L’allocation de rentrée scolaire a été versée en août à plus de 3 millions de familles ayant des revenus modestes pour faire face aux dépenses de rentrée scolaire de plus de 5 millions d’enfants scolarisés.

Coût et financement

Cette mesure présente un coût de 533 millions d'euros, financé par la branche famille de la sécurité sociale.

Calendrier de mise en œuvre

L’allocation de rentrée scolaire majorée a été versée :

  • 4 août 2020 : dans les départements de Mayotte et de la Réunion
  • 18 août 2020 : en métropole et dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique.

Soutien exceptionnel aux personnes en grande précarité

Cette mesure de soutien exceptionnel entend améliorer le cadre de vie des personnes sans domicile, à la rue ou hébergées dans des centres d’hébergement, ou des hôtels. Cela se traduit par la poursuite et la capitalisation de l'expérience positive née de la crise et du confinement.

Description de la mesure

Il s’agit de :

  • construire de nouvelles structures : centres d’hébergement en zones tendues, structures modulaires, cuisines collectives pour les personnes vivant à l’hôtel
  • réhabiliter des structures existantes qui n’offrent pas des conditions de vie dignes aux personnes et les exposent à des risques en cas d’épidémie : centres d’hébergement avec dortoirs et sans sanitaires privatifs, foyers de travailleurs migrants vétustes, aires de gens du voyage ne correspondant pas aux normes sanitaires en vigueur.

Exemple de projets

  • La création de cuisines partagées pour favoriser l'autonomie. Pendant la crise, des chèques services en ont été distribués pour un montant total de 50 millions d’euros et ont principalement bénéficié aux personnes à l’hôtel qui ne pouvaient pas cuisiner.
  • L'expérimentation du rachat d’hôtel pour créer des résidences sociales ou des résidences hôtelières. Il s'agit de création de places de logement adapté supplémentaire dans le cadre du plan pour le Logement d’abord.

Coût et financement

Le coût est de 100 millions d’euros.

Calendrier de mise en œuvre

Le lancement des premières opérations a lieu dès janvier 2021. L’ensemble des projets seront sortis en 2022.


Plan de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté

Un plan exceptionnel de soutien de 100 millions d’euros permettra aux associations de prévention et de lutte contre la pauvreté de déployer des actions spécifiques au plus près des besoins des personnes précaires. On estime à 8 millions le nombre de personnes qui comptent sur le soutien des associations depuis la crise.

Description de la mesure

L’effort de relance portera sur le soutien à l’accroissement de l’activité et aux innovations opérationnelles que les associations mettront en œuvre :

  • intensification des dispositifs pour répondre à des besoins accrus et renforcer l’accompagnement vers l’autonomie
  • recours direct à l’approvisionnement local pour les denrées alimentaires dans un objectif de développement des économies locales et de prévention nutritionnelle
  • développement de la coopération et de la mise en réseau des acteurs pour mieux couvrir les besoins et gagner en efficience
  • réorganisations logistiques pour l’accès aux biens de première nécessité (optimisation des systèmes existants, renouvellement du parc automobile…) et renforcement des systèmes d’information dans un objectif de productivité accrue
  • développement de services innovants, s’appuyant sur les nouvelles technologies, comme l'accès aux droits, l'information des personnes ou encore la mise en lien avec les acteurs d’un territoire, etc.

Exemple de projets

  • La solvabilisation des actions associatives de soutien direct aux personnes démunies.
  • Le soutien du développement de coopératives solidaires, de groupements d’achats visant une approche préventive de la précarité alimentaire dans une logique d'émancipation sociale.

Coût et financement de cette mesure

Ce plan de soutien sera doté de 100 millions d'euros.

Calendrier de mise en œuvre

  • Septembre 2020 : répartition des enveloppes nationales/régionales et élaboration des lignes directrices du cahier des charges.
  • Octobre 2020 : déclinaison régionale des lignes directrices des appels à projets.

Retour à la page d'accueil Cohésion

Partager la page