Imprimer la page

Coup d'envoi du volet spatial de France Relance

Le Gouvernement a initié le plan de relance spatial et la publication des premiers appels à projets.

©robsonphoto / Stock.Adobe.com

Environ 500 millions de crédits

Le Gouvernement a confié au centre national des études spatiales (CNES) la mise en œuvre de la plupart des actions spécifiques au secteur spatial représentant 365 millions d’euros de crédits nouveaux inscrits dans la loi de finances initiale pour 2021. Le volet spatial du plan de relance gouvernemental représente au total environ 500 millions d’euros de crédits avec :

  • 100 millions d’euros dédiés à la recherche spatiale duale et gérés par le ministère des Armées,
  • 35 millions d’euros de fonds propres en soutien aux PME du secteur opérés par Bpifrance.

Les appels à projets

Les modalités des appels d’offres et des appels à projets qui seront lancés dès le début 2021 sont présentées sur une page web CNES dédiée. Au fur et à mesure de la mise en œuvre des différents volets, les cahiers des charges seront accessibles sur la plateforme achat du CNES. La plateforme permettra également de poser et de répondre aux questions éventuelles. 

Consultez la plateforme

L'instance de pilotage

Une instance de pilotage, composée de représentants des ministères de l’Économie, des Finances et de la Relance, des Armées, et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, sera chargé d’émettre des avis et des recommandations au CNES dans l’exécution du plan de relance spatial, et d’en assurer un suivi régulier.

Couvrir les besoins de l'ensemble de la filière

France Relance s’adresse à toutes les entreprises du secteur spatial, quelle que soit leur taille, dont beaucoup d’entre elles ont une activité également dans le secteur aéronautique, et qui ont par conséquent été fortement touchées par la crise. Le plan de relance couvre les besoins de l’ensemble de la filière française en termes :

  • de domaines d’activités propres aux lanceurs et aux systèmes orbitaux, les briques technologiques, les applications, les équipements,
  • de typologie d’entreprises éligibles : start-up, PME, ETI et grands groupes,
  • de diffusion sur le territoire national.

Conformément au principe de territorialisation du plan de relance, une partie sera largement régionalisée. Plus globalement, les conseils régionaux seront associés par le centre national des études spatiales (CNES) dans le cadre du pilotage et du suivi de l’exécution du plan de relance spatial.

L'espace, une filière stratégique

L’espace en France totalise 4,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, dont plus de la moitié sur le marché commercial. Il représente 16 000 emplois directs de haut niveau sur l’ensemble de la chaîne manufacturière. L'espace réalise plus de 50 % des ventes de l’industrie spatiale européenne. Au premier rang mondial sur le marché commercial accessible des lancements et des satellites, il a la capacité de proposer à l’État des solutions nationales performantes et compétitives.

Presse

Communiqué Le Gouvernement donne le coup d’envoi au volet spatial de France Relance - 11/02/20 [PDF - 336 Ko]

Partager la page