Imprimer la page

Chèque France Num : quel bilan ?

Le dispositif d’aide exceptionnelle à la numérisation pour les entreprises a pris fin le 31 juillet. À qui a-t-il bénéficié ? Pour quels besoins ? Bilan.

©dusanpetkovic1 - stock.adobe.com

112 000 très petites entreprises bénéficiaires pour un montant total de près de 60 millions d’euros. C’est le bilan du dispositif d’aide exceptionnelle à la numérisation pour les entreprises, appelé également « chèque France Num », et mis en œuvre dans le cadre de France Relance. Un dispositif qui a été clôturé le 31 juillet dernier.

Celui-ci se présentait sous la forme d’un chèque d’un montant forfaitaire de 500 euros, destiné à couvrir tout ou partie des frais de l’entreprise dans le cadre de sa démarche de numérisation.

La crise sanitaire accélératrice de la transformation numérique

Dans le détail, cette aide a bénéficié à plus de 112 000 très petites entreprises de moins de 11 salariés. Celle-ci a représenté près de 60 millions d’euros, alloués pour l’investissement dans des solutions numériques.

Le dispositif a été principalement sollicité par des entreprises de moins de deux salariés soit 78 % des bénéficiaires. Les secteurs fermés administrativement en raison de la crise sanitaire ont également été les principaux bénéficiaires comme l’hébergement (13 %), la restauration (22 %), le commerce (16 %), les services à la personne (17 %), ou les activités de loisirs (6 %).

Les aides distribuées ont permis le remboursement de factures relatives aux achats de :

  • création de sites internet, (38 %)
  • publicité en ligne (contenu et visibilité) (31 %)
  • solutions de réservation en ligne, (7 %)
  • logiciels de gestion client (7 %)
  • logiciels de gestion de caisse, (6 %)
  • logiciels de gestion des stocks, des commandes, des livraisons, (3 %)•    outils de stockage de données (5 %)
  • paiement en ligne (2 %)
  • d’abonnement de place de marché (1 %)

Pour Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises :

« Je me réjouis de la réussite du chèque France Num qui traduit la volonté de nos TPE de se saisir des opportunités que constituent le numérique pour leur développement. La crise a permis de prendre conscience de la nécessité pour certaines d’entre elles de sauter le pas pour être plus compétitives et pérenniser leur activité. »

D’autres dispositifs de transformation numérique

D’autres dispositifs d’aide à la transformation numérique des TPE et des PME sont disponibles dans le cadre de France Relance :

  • Les campagnes de diagnostics personnalisés réalisés par les conseillers numériques des réseaux consulaires, lancées depuis le mois de décembre 2020 ont déjà bénéficié à près de 20 000 entreprises (à la fin du mois de juillet 2021) avec un objectif de 30 000 diagnostics réalisés ;
  • Les formations opérées par BPI France proposent des accompagnements gratuits pour les entreprises afin de les aider à identifier et expérimenter des solutions numériques en réponse à leurs besoins. Trente groupements d’opérateurs ont été sélectionnés lors des deux premiers appels à projet qui accompagneront 70 000 entreprises.
Partager la page